Lu dans la presse
|
Publié le 7 Janvier 2019

Israël - L'Etat demande la restitution des biens appartenant aux Juifs expulsés des pays arabes

Israël envisage de réclamer plus de 250 milliards de dollars en tout à l’Irak, au Maroc, à la Syrie, à l’Égypte, au Yémen, à l’Iran, à la Libye et à la Tunisie.

Publié le 6 janvier sur le site de i24news

Selon le rapport, les demandes de restitution des biens sont déjà en cours de finalisation pour deux pays: Israël pourrait récupérer 35 milliards de dollars de la Tunisie et 15 milliards de dollars de la Libye.

Environ 856.000 Juifs auraient été expulsés ou auraient fui une dizaine de pays arabes. L'Algérie et le Liban en font partie mais ne figurent pas dans la liste des pays pour lesquels des demandes de restitutions de bien seront effectuées.Israël pourrait exiger de l'Iran et de sept autres pays arabes une indemnisation pour les biens perdus par les Juifs qui ont été chassés de leurs domicile dans les années 1950, suite à la création de l'État d'Israël en 1948, rapporte la télévision israélienne Hadashot.

"Le temps est venu de corriger l'injustice historique des pogroms contre les Juifs qui ont eu lieu dans sept pays arabes et en Iran, et de leur restituer les biens auxquels ils ont droit," a déclaré samedi la ministre israélienne de l'Égalité sociale, Gila Gamliel.

Depuis un an et demi, le gouvernement israélien collabore discrètement avec un cabinet international pour évaluer les biens appartenant à des centaines de milliers de Juifs du Moyen-Orient.

"On ne peut parler du Moyen-Orient sans prendre en compte les droits des Juifs qui ont été forcés de quitter leurs communautés à cause des violences", a déclaré Gamliel, membre du parti Likoud du Premier ministre Benyamin Netanyahou.

Au Maroc, la communauté juive comptait 286.000 personnes en 1948 contre 50.000 en 1968. Aujourd'hui ils ne sont plus que 2.500. En Algérie, ils étaient 130.000 en 1948 et 1.500 en 1968, tandis qu'en Égypte, pour la même période, le nombre de Juifs est passé de 75.000 à moins de 1.000.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.