Lu dans la presse
|
Publié le 30 Avril 2019

Israël/Eurovision - À l’Eurovision « il n'y a pas de place pour le boycott » a déclaré Netta Barzilai

Netta Barzilai, la gagnante israélienne de l'Eurovision, dont la chanson Toy a remporté la première place l'année dernière, a rappelé aux journalistes que le concours de l'Eurovision avait été créée pour réparer un continent brisé: "mon rôle est de répandre la lumière grâce à la musique, pas par la politique" !

Publié le 29 avril sur Ynet, sous le titre original Israeli Eurovision hero says there's no place for boycott

Traduction proposée par le Crif

 

La gagnante israélienne du concours de la chanson Eurovision de l'année dernière a déclaré lundi qu'il n'y avait pas de place pour les appels au boycott de la compétition de cette année à Tel Aviv, affirmant que snober un événement mondial aussi populaire et célébrant la diversité reviendrait à "répandre l'obscurité".

À l’approche du Jour du souvenir de l'Holocauste organisé par Israël, Netta Barzilai, icône de la pop, a rappelé à un groupe de journalistes étrangers que l'Eurovision avait été créée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale pour soigner un continent déchiré.

"Être sur la même scène, peu importe votre religion, votre ethnie ou votre couleur, de tous ces pays, de toutes ces cultures, c'est un festival de lumière", a-t-elle déclaré lors de la réunion annuelle de l'Association de la presse étrangère à Jérusalem. "Si les gens boycottent la lumière, ils répandent les ténèbres".

La victoire de la chanteuse l'an dernier avec l'hymne pop accrocheur "Toy" a valu à Israël l'honneur d'accueillir le concours de l'Eurovision 2019 le mois prochain.

Mais les partisans du mouvement BDS, une campagne palestinienne prônant le boycott, le désinvestissement et des sanctions contre Israël, ont appelé les artistes à se retirer du concours de cette année en raison de la politique israélienne à l'égard des Palestiniens. Le représentant de l'Islande a déclaré qu'il serait "absurde" de participer et des activistes du boycott ont récemment réitéré leur appel à ce que le pays se retire complètement de l'événement.

Les activistes avaient ciblé Barzilai avant même la victoire de l'année dernière, lançant une campagne appelant les électeurs à lui attribuer zéro point. Au cours de l'année écoulée, elle a également rencontré des manifestations de colère à travers l'Europe.

"Personnellement, je pense que c'est de l'intimidation pour les artistes. Si vous avez une démonstration, allez-y et soyez là où vous devez. Je n’ai pas vocation à être représentative. Mon ambition est la musique, et mon ambition est de diffuser de la lumière et de l'amour", a-t-elle déclaré.

La charismatique Barzilai, qui portait une jupe noire et crépue et un haut écourté dévoilant son ventre, a insisté sur le fait qu'elle ne s'intéressait pas à la politique.

"Je ne suis pas une personne politique et je représente Netta. Netta aime Israël. Netta aime son peuple, mais lorsque je dirai mon opinion politique, je briserai les cœurs au lieu de les rapprocher", a-t-elle déclaré. "Oui, je suis israélienne et je laisserai les politiciens faire leur travail."

"Lorsque vous êtes dans votre élément, vous inspirez accidentellement", a-t-elle déclaré. "Jusqu'à ce que je crois en moi et que je sois assez douée, personne ne croyait en moi. Personne ne croyait en moi. Jusqu'à la fin de mes études, j'ai cru ce qu'ils me disaient.

C'est ce que je dois dire aux enfants." Elle a déclaré que c’était un sujet dont elle avait discuté avec le prince William lors de sa visite en Israël l’année dernière lors de l’un des nombreux événements importants auxquels elle s’est engagée depuis qu’elle est couronnée reine de la chanson européenne. "Nous avons parlé d'être un modèle de rôle positif pour votre peuple. C'est la première fois que je réalisais réellement que j'étais un modèle de rôle positif pour mon peuple", a-t-elle déclaré.

Tel Aviv est sur le point d'accueillir l'événement pour la première fois. On s'attend à ce que des milliers de touristes arrivent pour assister au spectacle animé et gay-friendly. Les demi-finales auront lieu les 14 et 16 mai suivies de la grande finale le 18 mai.

L’Eurovision a déjà fourni à Israël des pierres de touche culturelles.

"Je pense que la culture doit être davantage célébrée et partagée, car elle contribue à rendre le monde meilleur. Elle rend les gens plus heureux", a déclaré Barzilai.

 

Lire l'intégralité de l'article sur le lien suivant : Israeli Eurovision hero says there's no place for boycott

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.