Lu dans la presse
|
Publié le 14 Novembre 2019

IsraelUnderFire - Des roquettes tirées vers Israël quelques heures après l'annonce du cessez-le-feu avec le Jihad islamique

Après deux jours de violents combats entre Israël et le Jihad islamique palestinien, les deux parties ont annoncé un cessez-le-feu jeudi matin, entré en vigueur aux alentours de 5h30.

Publié le 14 novembre dans le Jerusalem Post sous le titre Rockets fired hours after Israel, Islamic Jihad announce ceasefire

Traduction proposée par le Crif

Cinq roquettes ont été tirées vers le sud d'Israël peu après qu'un cessez-le-feu entre Israël et le Jihad islamique palestinien soit entré en vigueur après deux jours de violents combats, a annoncé jeudi matin l'armée israélienne.

Selon l'armée, deux des roquettes ont été interceptées par le système de défense antimissile Iron Dome.

Le porte-parole de la brigade des Forces de Défense Israélienne, le Général Hidai Zilberman a confirmé qu'après 50 heures d'une opération surnommée "Black Belt" (Ceinture noire), tous ses objectifs avaient été rapidement et pleinement atteints.

L'opération, a-t-il dit, a été caractérisée par "des opérations chirurgicales et des surprises", ainsi que par la coopération entre l'armée de l'air, le renseignement militaire et le Shin Bet.

"Avec une combinaison de militaires appartenant à diverses unités, nous avons pu attaquer des cellules et boucler le cercle contre les cibles très rapidement. C'est ce qui nous a permis de tuer 25 terroristes qui étaient en train de mener des activités hostiles".

Selon Hidai Zilberman, le but de l'opération était de concentrer toutes les frappes contre le Jihad Islamique Palestinien (JIP) tout en laissant le Hamas seul, en différenciant les deux groupes afin de permettre la stabilisation continue de Gaza.

"Le but de l'opération était d'améliorer la sécurité dans le sud en affaiblissant le JIP (Jihad islamique palestinien) tout en continuant de promouvoir le processus de stabilisation", a déclaré M. Zilberman. "Dans cette opération, nous avons porté un coup sévère aux capacités opérationnelles de JIP."

Cependant, a-t-il ajouté, "nous n’utilisons que très peu des capacités de l’armée israélienne - le JIP n’est pas le Hamas, ni le Hezbollah, ni l’Iran".

Le porte-parole de Tsahal a accusé Bahaa Abu al-'Ata, dont l' assassinat ciblé a déclenché les derniers combats, en tant que commandant du JIP dans l'enclave bloquée et en contact direct avec celui-ci en Syrie, de mener des attaques contre les troupes israéliennes et les civils.

Il a été assassiné dans le but de "lever un obstacle à la stabilité et à la conclusion d'arrangements diplomatiques différents".

Nickolay Mladenov, Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, qui travaillait en Égypte pour rétablir le calme, a tweeté : "L’Égypte et l’ONU ont travaillé d'arrache-pied pour empêcher la dangereuse escalade autour de #Gaza de conduire à une guerre. Les heures et les jours à venir seront critiques. TOUS doivent faire preuve de la plus grande retenue et faire tout leur possible pour empêcher les effusions de sang. Le #MiddleEast n'a pas besoin de plus de guerres"

Alors qu'un cessez-le-feu est entré en vigueur et que le commandement "Homefront" a supprimé toutes les restrictions imposées aux résidents du sud et du centre du pays, "l'armée israélienne reste en alerte pour de nombreux scénarios", a déclaré M. Zilberman, ajoutant que l'armée devait aussi rester concentrée sur ses objectifs. front nord.

"Nous sommes prêts et préparés sur tous les fronts, pas seulement à Gaza. Nous sommes confrontés à un défi important :contrer l'activité iranienne dans divers domaines et pas seulement en Syrie. "

Selon Zilberman, les menaces que professe l'Iran ont été prises en compte pour l'opération et "nous avons profité de la fenêtre d'opportunité à Gaza".

Le ministre de la Défense, Naftali Bennett, était présent tout au long des évaluations et des discussions avec de hauts responsables des FDI et des forces de sécurité au sujet de l'opération, y compris les dernières heures qui ont précédé le cessez-le-feu.

"Les nouvelles règles du jeu sont claires: l’armée israélienne opérera en toute liberté, sans aucune restriction", a déclaré Naftali Bennett. "Un terroriste qui tente de blesser les citoyens d'Israël ne pourra plus dormir paisiblement, ni chez lui, ni dans son lit, ni ailleurs dans la clandestinité."

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.