Lu dans la presse
|
Publié le 20 Septembre 2019

Justice/Haine sur Internet - Bretagne : Une femme condamnée pour des propos racistes et antisémites sur Facebook

Le tribunal de Saint-Malo l'a condamnée à deux mois de prison avec sursis.

Publié le 20 septembre dans 20 Minutes

Le tribunal correctionnel de Saint-Malo a condamné jeudi une femme qui avait tenu des propos racistes et antisémites sur le réseau social Facebook. C’est sa cousine, qui avait constaté les commentaires haineux, qui a décidé de porter plainte en avril, rapporte Ouest-France. Elle explique aux enquêteurs qu’elle soupçonne l’auteure du commentaire de « s’être radicalisée », mais cela n’a pas pu être démontré.

Présentée à un juge, l’auteure des propos a tenté de se défendre, maladroitement, expliquant  « Je ne suis pas raciste, ni antisémite. J’ai dit des choses qui ont dépassé ma pensée. » Inconnue des services judiciaires, elle n’a pas su convaincre le tribunal, qui l’a condamnée à deux mois de prison avec sursis.

« Il est intolérable d’avoir de tels propos tenus sur les réseaux sociaux », a expliqué la présidente du tribunal. Le casier judiciaire de la victime était vierge. Elle a été reconnue coupable de provocation publique à la haine ou à la violence, en raison de l’origine, l’ethnie, la nation, la race ou la religion, par parole, écrit, image ou moyen de communication au public par voie électronique. Elle a été condamnée à deux mois de prison avec sursis, précise Ouest-France.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.