Lu dans la presse
|
Publié le 11 Février 2015

La difficile gestion municipale de la laïcité

La communauté musulmane reconnaît que les élus rémois sont plutôt de "bonne composition". Pourtant, certains sujets restent sensibles.

Par Carine Bécard, publié sur France Inter le 11 février 2015
Il y a un mois aujourd'hui, 4 millions de personnes défilaient en France pour défendre les principes de la République : la liberté, l'égalité, la fraternité et la laïcité ! Alors, la loi de 1905 est-elle difficile à appliquer ? Les maires, dans les communes, ont-ils du mal à la faire respecter?
A Reims aujourd'hui, dans les cantines gérées par la municipalité, des menus "sans porc" sont systématiquement proposés. À l'école primaire Joliot-Curie, dans le quartier Croix-Rouge, les élèves de culture musulmane sont largement majoritaires. La directrice de l'école, Corinne Suissy raconte comment cela se passe au moment des repas (reportage audio ci-dessous).
La communauté musulmane (25.000 personnes, 14% de la population) reconnaît que les élus rémois sont plutôt de "bonne composition". Pourtant, certains sujets restent sensibles. Ahmed El Mcherfi, l'un des responsables de la Mosquée de Reims, toute neuve, la plus grande de France, témoigne (reportage audio ci-dessous).
Il y a quelques années, la Synagogue de Reims avait en partie brûlé accidentellement. Le maire de l'époque a refusé, au nom de la loi de 1905, de prêter une salle communale pour la prière. Le responsable de la sécurité de la Synagogue s'en souvient encore... Lire l’intégralité.
 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.