Lu dans la presse
|
Publié le 10 Décembre 2019

L'article de presse que vous avez le plus lu cette semaine

Un étudiant israélien de 31 ans a été attaqué mardi par deux inconnus dans le métro parisien après avoir été entendu parler en hébreu au téléphone. Le Crif condamne fermement cette agression, et espère que les deux assaillants seront vite retrouvés. Par ailleurs, le Crif exprime sa sincère solidarité à l’étudiant israélien, B. Yogev.

Cet article avait été publié dans le newsletter du 10 décembre 2019. Il est l'article de presse que vous avez le plus lu cette semaine.

France - Un étudiant israélien attaqué dans le métro parisien pour avoir parlé l'hébreu

Publié le 10 décembre dans le Jerusalem Post sous le titre Israeli student attacked at Paris metro for speaking Hebrew

Traduction proposée par le Crif

L'élève est monté dans le métro à la station Château d'Eau, tandis que deux hommes qui ont entendu sa conversation ont commencé à lui crier dessus, à l'insulter, à le maudire et à le menacer. L'un d'eux commença alors à l'attaquer jusqu'à ce que l'Israélien perde connaissance.

Un passant a appelé une ambulance qui l'a transféré à l'hôpital, tandis que les deux agresseurs ont fui les lieux.

"Au cours des dernières heures, j'ai été en contact permanent avec Yogev B., le jeune Israélien victime d'une attaque antisémite, clairement motivée par la haine d'Israël seul", a écrit sur Facebook le député français Meyer Habib.

"Alors qu'il envoyait un message vocal WhatsApp en hébreu à son père, l'étudiant, actuellement en programme d'échange universitaire à HEC [Paris], a été brutalement battu - au point de perdre presque connaissance - par deux personnes d'origine africaine, en plein milieu d'une rame de métro bondée à la station Château d'Eau à 6h55"

"Il a été emmené en état de choc et ensanglanté à l'hôpital Lariboisière, et avait besoin de plusieurs points de suture au visage, son nez était cassé et son visage était couvert d'ecchymoses."

"Après avoir été conduit à l'hôpital et soigné, l'étudiant israélien s'est directement rendu au poste de police pour porter plainte", a mis à jour le ministère israélien des Affaires étrangères.

Yaakov Hagoel, vice-président de l'Organisation sioniste mondiale et chef du Département d'Israël et de la lutte contre l'antisémitisme a ajouté que "malheureusement, il est dangereux de s'identifier comme juif dans les rues du monde, il y en a assez de la haine envers les juifs. Je demande aux dirigeants du monde de faire preuve de tolérance zéro face à l’antisémitisme. "

La semaine dernière, l'Assemblée nationale française a déterminé que l'antisionisme est une forme d'antisémitisme, tandis que plus de 100 pierres tombales ont été profanées avec du tags antisémites et des croix gammées dans un cimetière juif de l'est de la France, près de Strasbourg.

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.