Lu dans la presse
|
Publié le 8 Octobre 2019

L'article de presse que vous avez le plus lu cette semaine

Deux plombiers arabes israéliens de la ville de Haïfa (nord), ont renoncé à facturer leur service à une cliente après avoir découvert que celle-ci était une survivante de la Shoah, âgée de 95 ans, a rapporté la chaîne Channel 12.

Cet article avait été publié dans le newsletter du 8 octobre 2019. Il est l'article de presse que vous avez le plus lu cette semaine. 

Israël - Des plombiers renoncent à facturer une survivante de la Shoah

Publié le 8 octobre dans i24News

Rosa Meir a contacté il y a quelques jours les frères Simon et Salim Matari pour réparer une importante fuite d’eau chez elle, un service qui aurait dû être facturé 1.000 shekels (250 euros)

"Lorsque nous sommes arrivés là-bas, nous avons constaté une grande fuite d’eau et nous avons commencé à nous en occuper", a déclaré Simon. 

"Tout en travaillant, mon frère Salim a commencé à parler à Rosa de sa vie. Elle nous a dit qu’elle avait 95 ans, qu’elle était une survivante de la Shoah et qu’elle avait une fille", a-t-il ajouté.

"Son histoire a touché mon cœur. À ce moment-là, j’ai décidé de ne pas lui prendre un centime", a-t-il ajouté.

Une fois le travail terminé, il a tiré de son carnet une facture sur laquelle il a écrit: "Survivante de la Shoah, puissiez-vous avoir la santé jusqu'à 120 ans, de la part de Matari Simon et Matari Salim", ajoutant que le montant du service était de "0 shekel", et qu’ils reviendraient volontiers en cas de problème pour l’aider gratuitement.

"Les frères m'ont vraiment surprise", a déclaré Rosa Meir à la télévision israélienne. "C'était si émouvant et édifiant, et je les ai beaucoup remerciés".

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.