Inscrivez-vous à la Newsletter du Crif! : Recevez chaque jour une synthèse de l'actualité vue par le CRIF!
Afficher
Masquer

Inscrivez-vous en quelques secondes à la Newsletter du CRIF et recevez gratuitement chaque jour une revue de presse et des commentaires sur l'actualité préparés par le CRIF.

E-mail:

 

A l'issue de votre inscription, un e-mail de confirmation vous sera adressé.

Revue de presse
Publié le 21 Février 2012

Le quai d’Orsay sur la Syrie et l’Iran

Extraits du point de presse du 20 février 2012

« Dans un contexte où la répression en Syrie s’aggrave tous les jours un peu plus, la France se tient aux côtés des autorités libanaises »

La Syrie justifie les incursions répétées de son armée au Nord du Liban par la présence de camps d’entraînement et des chemins de trafics d’armes. L’armée libanaise étant incapable de s’opposer ni à l’armée syrienne ni aux groupes armées, que peut faire la France pour aider le Liban ? Que fait actuellement la France pour aider les réfugiés syriens présents au Liban ?

 

Nous condamnons fermement toutes les incursions de l’armée syrienne en territoire libanais. Elles constituent des atteintes à la souveraineté et à l’intégrité du Liban, auxquelles la France est attachée. Dans un contexte où la répression en Syrie s’aggrave tous les jours un peu plus, la France se tient aux côtés des autorités libanaises qui souhaitent préserver le Liban des conséquences de cette crise. Dans le même temps, nous rappelons aux autorités libanaises qu’il est de leur responsabilité, en lien avec le Haut commissariat aux réfugiés des Nations unies, d’accueillir et de protéger les Syriens qui fuient la crise et cherchent refuge au Liban.

 

Quelle est la réaction de la France à l’annonce de l’arrêt des ventes de pétrole iranien à la France et au Royaume Uni ? Quelles sont les conséquences diplomatiques de cette décision ? Est-ce qu’elle  risque d’accentuer la pression sur les cours de l’or noir ?

 

L’Union européenne a pris le 23 janvier des sanctions sans précédent visant à arrêter d’ici au 1er juillet 2012 au plus tard toutes ses importations de pétrole en provenance d’Iran. Dans ce cadre, les sociétés françaises ont déjà cessé leurs achats de pétrole iranien. L’objectif de cette mesure est de convaincre l’Iran de reprendre les négociations sur son programme nucléaire en répondant aux inquiétudes que ce programme suscite au sein de la communauté internationale.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.