Lu dans la presse
|
Publié le 1 Décembre 2015

Manuel Valls dresse le bilan des actions judiciaires depuis l'état d'urgence

Plus de 2000 perquisitions, 320 armes saisies et 210 personnes placées en garde à vue.

Entretien diffusé sur Europe 1 le 1er décembre 2015
 
C'est un bilan actualisé des actions judiciaires et policières qu'a dressé Manuel Valls mardi. Invité sur Europe 1, le Premier ministre a précisé que "plus de 2.000 perquisitions administratives [avaient été] menées depuis la mise en place de l'état d'urgence."
 
Alors que des voix dénoncent de potentielles dérives sécuritaires sous l'état d'urgence, les résultats de ces perquisitions ont été brandis par Manuel Valls pour justifier sa prorogation. "Elles ont permis de saisir 320 armes, dont une trentaine de guerre, a expliqué le chef du gouvernement. Plus de 250 procédures judiciaires ont été initiées après ces perquisitions et plus de 210 personnes placées en garde à vue". Selon lui, les perquisitions permettent donc "d'étayer des soupçons objectifs".
 
"L'extrême-droite joue sur les peurs, a expliqué Manuel Valls au micro d'Europe 1. Ces peurs sont une réalité chez nos compatriotes après ce qui s'est passé. Mais le Front national a voté contre la loi sur le Renseignement, outil nouveau pour lutter contre le terrorisme." Le Premier ministre a également rappelé que le parti d'extrême-droite était opposé au PNR, un dispositif permettant de compiler les données de toutes les personnes qui prennent l'avion dans l'espace européen... Lire l'intégralité.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.