Lu dans la presse
|
Publié le 3 Septembre 2012

Massacre de Munich 1972: Israël déclassifie des documents

En prévision du 40e anniversaire de l’attentat perpétré lors des Jeux olympiques de Munich, Israël a déclassifié 45 documents archivés, dont les sténogrammes de réunions, des dépêches diplomatiques, des comptes rendus et des messages échangés entre les dirigeants israéliens et ouest-allemands relatifs à l’affaire.

"Ils (les Allemands) n'ont même pas fait un effort minimal pour sauver des vies, ils n'ont pas pris le moindre risque pour sauver les gens, ni les leurs ni les nôtres", peut-on ainsi lire dans le témoignage déclassifié du chef du Mossad, les services de renseignements et de contre-espionnage israéliens, de l'époque, Zvi Zamir, à son retour de Munich peu après le massacre. Il ajoute que les Allemands ont "tout fait pour en finir avec cette histoire, à n'importe quel prix afin de ne pas perturber les Jeux Olympiques".

 

L’Allemagne a coopéré avec l’organisation terroriste OLP après l’assassinat des 11 athlètes israéliens

 

Dans son édition de dimanche 2 septembre 2012, le Journal Spiegel a rapporté que les discussions ont été engagées à la demande du gouvernement ouest-allemand, situé à Bonn, de peur d’un Septembre Noir accompagné d’autres actes de terrorisme supplémentaires sur le sol allemand. Selon le rapport, seulement quelques mois après les meurtres, le gouvernement a proposé une réunion secrète avec le ministre des Affaires étrangères allemand-Walter Scheel, pour créer une « nouvelle base de confiance. » Le gouvernement allemand a demandé que l’OLP cesse les attaques terroristes sur le sol allemand en échange d’une offre politique pour l’OLP.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.