Lu dans la presse
|
Publié le 3 Décembre 2019

Mémoire - Réouverture du musée de la Shoah en Argentine après deux ans de travaux

Ecrans tactiles, tables interactives, photos et films mettent en relief les témoignages des survivants.

Publié le 2 décembre sur i24News

Avec l'objectif d'alerter les nouvelles générations et d'entretenir la mémoire des six millions de Juifs exterminés par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale, le musée de l'Holocauste de Buenos Aires a rouvert ses portes dimanche, après deux ans de travaux.

Le pays sud-américain abrite la deuxième communauté juive du continent américain, derrière celle des Etats-Unis.

Dans ce vieux bâtiment de 3.000 mètres carrés situé dans le Barrio Norte de la capitale, le visiteur entre par un chemin pavé qui conduit à une reproduction de l'entrée du camp de concentration d'Auschwitz.

L'exposition retrace les "interdictions quasi absurdes qui visaient (à l'époque) les Juifs pour les forcer à émigrer d'Allemagne", jusqu'à la "solution finale", c'est à dire l'élimination systématique des Juifs avec la mise en place de camps d'extermination, explique l'historien Bruno Garbari, en charge des contenus du musée.

Au total, quelque six millions de Juifs trouvent la mort. Des homosexuels, des Tziganes et des prisonniers politiques périssent aussi dans des camps.

"On ne peut pas expliquer l'Holocauste, sans comprendre comment Hitler est arrivé au pouvoir", ajoute l'expert.

Ecrans tactiles, tables interactives, photos et films mettent en relief les témoignages des survivants des camps.

Centrée sur les survivants qui ont traversé l'Atlantique pour reconstruire leur vie en Argentine, l'exposition souligne également les contradictions du pays sud-américain.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.