Lu dans la presse
|
Publié le 4 Janvier 2019

Mémoire - Un quart des Juifs tués dans la Shoah assassinés en 100 jours

Une nouvelle étude israélienne affirme que près d'un quart des Juifs assassinés pendant la Shoah l'ont été pendant une période de cent jours en 1942, soit celle au cours duquel le taux de meurtres a été le plus élevé du XXe siècle.

Publié le sur le site de i24news

L’opération Reinhard a été une intense campagne de massacres de masse menée par l’Allemagne nazie entre mars 1942 et novembre 1943, qui a tué environ 1,7 million de Juifs polonais dans les camps de la mort de Treblinka, de Belzec et de Sobibor.

1,47 million d’entre eux auraient été assassinés par les nazis en un peu plus de trois mois, entre août et octobre 1942.

Le professeur Lewi Stone de l’Université de Tel-Aviv l'a affirmé dans une étude publiée mercredi dans la revue scientifique Science Advances, basée sur son analyse des données relatives à la déportation de trains allemands vers les trois camps de la mort compilées dans les années 1980 par l’historien spécialisé dans la Shoah Yitzhak Arad.

Le taux de morts et d'assassinats pendant l'opération Reinhard a été "mal quantifié dans le passé", a affirmé Stone.

Le taux de mortalité moyen de près de 15.000 personnes par jour au cours de la "phase extrême du massacre hyperintense", qui a débuté après que le führer Adolf Hitler a ordonné que les opérations soient "accélérées" - est presque trois fois plus élevé que les estimations précédentes.

M. Stone a indiqué que le taux de meurtres avait diminué en novembre 1942 car "il restait relativement peu de Juifs" dans les zones contrôlées par les nazis à l'intérieur et aux alentours de la Pologne occupée".

L'étude montre que ces trois mois comptent un taux de mortalité beaucoup plus élevé que le génocide rwandais de 1994, généralement considéré comme la campagne de meurtres la plus rapide du XXe siècle, avec quelque 800.000 personnes assassinées en 100 jours.

"Les historiens, les spécialistes des sciences sociales, et les journalistes se sont toujours appuyés sur des évaluations inexactes qui sous-estimaient grandement le taux de victimes de la Shoah au cours de l'opération Reinhard", a-t-il écrit.

"Ces sous-estimations ont été répétées pendant près de deux décennies sans aucune critique sérieuse, un schéma qui a effectivement réécrit l’histoire de la Shoah de manière à réduire son statut historique et l’ampleur de la vie humaine qu’il englobe".

"Le massacre a eu lieu dans un laps de temps si court qu'il a rendu extrêmement difficile la formation d'une résistance juive organisée," a-t-il conclu.

L'opération Reinhard prend fin en mars 1943 sur ordre de Himmler. Les nazis décident alors d'effacer les traces de leurs crimes en brûlant les corps.

La date officielle de la fin de l'opération Reinhard est le 19 octobre 1943.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.