Lu dans la presse
|
Publié le 14 Janvier 2020

Mémoire - Une survivante de la Shoah et ancienne championne olympique a fêté son 99ème anniversaire

Agnes Keleti, la plus ancienne championne olympique du monde et survivante de la Shoah, a célébré jeudi dernier son 99ème anniversaire.

Publié le 10 janvier dans i24News

"Parlons de l'avenir. C'est ça qui devrait être beau. Le passé est le passé mais il y a encore un avenir," a-t-elle lancé.

Interrogée sur ses 10 médailles olympiques, Mme Keleti a affirmé que "ce ne sont pas les médailles qui sont importantes, mais les expériences qui les ont accompagnées."

Mme Keleti, qui a quitté la Hongrie en 1957 et a vécu en Israël, est célébrée comme une héroïne nationale en Hongrie, où elle est revenue il y a quatre ans pour être avec l'un de ses deux fils.

Le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, quand Mme Keleti avait 18 ans, a mis un frein à son ascension sportive.

Elle a survécu à la Shoah grâce à des papiers d'identité falsifiés. Son père et ses oncles ont péri à Auschwitz.

Mme Keleti a repris sa formation de gymnaste en 1946. Elle a été empêchée de participer aux Jeux Olympiques de Londres en 1948 parce qu'elle s'était cassée la clavicule lors d'un entraînement.

Quatre ans plus tard, elle a remporté sa première médaille d'or olympique, au sol, aux Jeux d'Helsinki de 1952, à l'âge de 31 ans. 

Aux Jeux Olympiques de Melbourne en 1956, à l'âge de 35 ans, elle a remporté quatre médailles d'or et deux médailles d'argent.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.