Lu dans la presse
|
Publié le 2 Novembre 2020

Monde - La plus grande ONG de chefs religieux musulmans au monde adopte la définition de l'antisémitisme de l'IHRA

La plus grande organisation non-gouvernementale (ONG) d'imams au monde a adopté la définition de l'antisémitisme de l'Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste (IHRA), a rapporté vendredi le Jewish News Syndicate.

Publié le 30 octobre dans i24News

Le Conseil mondial des imams (GIC) et son comité consultatif ont voté à l'unanimité lundi pour adopter cette définition, laquelle est entrée en vigueur jeudi.

Le président du GIC, l'imam al-Budairi, a déclaré être "heureux d'annoncer que notre Conseil [a adopté la définition] par un référendum réussi et démocratique". 

"Aujourd'hui, nous ajoutons le nom de notre conseil aux côtés de 34 pays qui ont adopté cette définition. Nous vivons à une époque, où il y a une montée de l'antisémitisme et une hausse des attaques terroristes, ce qui rend notre responsabilité en tant que chefs religieux plus grande, et encore plus en tant qu'imams", a également affirmé le GIC dans un communiqué. 

Le Conseil mondial des imams est un "corps de chefs religieux musulmans de tous les courants et écoles de pensée islamiques", qui compte plus de 1.000 membres dans le monde, selon son site Web. 

La définition de l'IHRA stipule que "l'antisémitisme est une certaine perception des Juifs qui peut se manifester par une haine à leur égard. Les manifestations rhétoriques et physiques de l'antisémitisme visent des individus juifs ou non et/ou leurs biens, des institutions communautaires et des lieux de culte". 

 

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.