Lu dans la presse
|
Publié le 14 Novembre 2016

#Monde - Le pape François met en garde contre "la conscience anesthésiée"

Il a mis en garde dimanche contre "la conscience anesthésiée" de ceux qui voient les plus faibles comme un fardeau et non comme des frères et soeurs dans le besoin.

"Il faut s'inquiéter lorsque la conscience est anesthésiée et ne prête plus attention au frère qui souffre à côté de nous ou aux problèmes sérieux du monde, qui deviennent seulement des refrains entendus dans les revues de presse des journaux télévisés"

Publié dans le Figaro le 13 novembre 2016
 
Dans une messe en faveur des pauvres et des sans-abri, le pape François a mis en garde dimanche contre "la conscience anesthésiée" de ceux qui voient les plus faibles comme un fardeau et non comme des frères et soeurs dans le besoin.Environ 6.000 personnes sans-abri, pauvres ou déplacées venues d'une dizaine de pays européens et d'Afrique ont été accueillies par des organisations caritatives au Vatican pour un jubilé des personnes exclues dans le cadre de l'Année de la miséricorde qui s'achève la semaine prochaine.
 
"Il faut s'inquiéter lorsque la conscience est anesthésiée et ne prête plus attention au frère qui souffre à côté de nous ou aux problèmes sérieux du monde, qui deviennent seulement des refrains entendus dans les revues de presse des journaux télévisés", a déclaré le pape dans son homélie... Lire l'intégralité.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.