Lu dans la presse
|
Publié le 10 Octobre 2017

#Monde - "Les Etats-Unis continueront à isoler l’Iran et son allié le Hezbollah" souligne le conseiller à la sécurité intérieure de Donald Trump

Dans une tribune, Tom Bossert, le conseiller à la sécurité intérieure de Donald Trump, qui menace de dénoncer l’accord sur le nucléaire, estime que Téhéran utilise la milice chiite pour semer la terreur dans le monde.

Publié le 9 octobre 2017 dans Le Monde

[Selon la presse américaine, Donald Trump pourrait refuser de certifier au Congrès cette semaine que l’accord ­nucléaire conclu avec l’Iran en 2015 est conforme aux intérêts de la sécurité nationale des Etats-Unis. Alors que les autres grandes puissances signataires de cet accord qui a mis un coup d’arrêt aux ambitions de Téhéran, jugent, comme l’Agence internationale de l’énergie ­atomique (AIEA), qu’il est respecté par l’Iran, le président américain estime que les actions jugées déstabilisatrices de l’Iran au Moyen Orient, notamment par alliés interposés comme le Hezbollah ­libanais, et la poursuite d’essais balistiques en violent l’esprit. Il reviendrait alors au Congrès de réimposer ou non des sanctions qui pourraient faire voler en éclats l’accord obtenu par le président ­démocrate Barack Obama.]

Tribune. Le 8 octobre 1997, les Etats-Unis désignaient officiellement le Hezbollah comme « organisation terroriste étrangère ». C’était il y a exactement vingt ans. Depuis que ce groupe violent d’extrémistes soutenu par l’Iran a été créé au Liban il y a 35 ans, il n’a cessé de terroriser le Moyen-Orient et le monde.

Le Hezbollah demeure une menace pour les Etats-Unis, pour la sécurité des Etats du Moyen-Orient et au-delà. Il est temps que d’autres pays se joignent aux Etats-Unis en présentant cette organisation meurtrière pour ce qu’elle est, en s’attaquant à ses réseaux et à ses ­soutiens et en préparant une riposte mondiale à la menace qu’elle représente pour le monde civilisé.

Le Hezbollah kidnappe des soldats et des civils, lance des roquettes sur des familles et des enfants israéliens, et prépare des attentats terroristes ­par­tout dans le monde. Les bombes ­envoyées en 1983 et 1984 par le Hez­bollah contre l’ambassade américaine au Liban puis les ­attaques de 1983 ­contre les militaires américains et français à Beyrouth ont causé la mort de centaines de citoyens américains, français et libanais.

Ces dernières années, les forces de l’ordre ont déjoué des attentats planifiés par le Hezbollah sur presque chaque continent dans des pays comme la Thaïlande, Chypre, le Koweït, le Pérou, le Nigeria. En 2012, des terroristes rattachés au Hezbollah ont mené une attaque-suicide en Bulgarie. On pense que la milice opère de l’intérieur même des Etats-Unis. Le FBI a récemment arrêté deux citoyens américains soupçonnés d’agir au nom de l’unité chargée des opérations à l’étranger du Hezbollah.

Lire l'article en intégralité

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.