Lu dans la presse
|
Publié le 31 Août 2020

Monde - Omar "Omsen" Diaby, le Niçois recruteur de djihadistes, arrêté en Syrie

Dans un communiqué officiel, la brigade d'Omar Diaby, appelé sur place Omar Omsen, confirme l'arrestation de son chef dans le nord-ouest de la Syrie. Trois autres djihadistes français auraient été interpellés avec lui.

Publié le 31 août dans France 3

L'arrestation remonterait au samedi 29 août. Lors d'une réunion avec des membres de Parti islamique du Turkestan pour un différend mineur, Omar Diaby aurait donc été arrêté avec trois autres djihadistes par le groupe rebelle Hayat Tahrir as Sham (HTS). L'information est confirmée par Wassim Nasr, journaliste à France 24, spécialiste de la question djihadiste.

Sur Twitter, Wassim Nasr fait référence au communiqué officiel de la brigade de Diaby en Syrie qui vient confirmer son information.

Selon le journaliste, ce n'est pas la première fois que Hayat Tahrir as Sham, groupe dominant à Idleb (nord-ouest de la Syrie), arrête le Franco-Sénégalais. Ce qui tendrait à relativiser la portée de cette arrestation.

En février dernier, Wassim Nasr avait pu s'entretenir pendant deux heures avec celui que l'on considère comme le plus important recruteur de djihadistes francophones :

 

Omar "Omsen" Diaby, originaire de Nice, principal recruteur français

Agé de 43 ans, le Franco-Sénégalais a grandi à Nice, avant de partir en Syrie en 2013. Il a créé dans le nord-ouest du pays une brigade combattante qui rassemble essentiellement des djihadistes francophones, initialement des Niçois. Ils seraient aujourd'hui environ 70.

En 2015, Omar Diaby avait été donné pour mort par son propre groupe. Mais en juin 2016, le magazine de France 2 Complément d'Enquête avait révélé qu'il était toujours vivant. Dans un numéro hors-série de l'émission diffusé le 25 août 2016, on peut voir de longues séquences tournées avec le recruteur de djihadistes : 

En 2019, accusé notamment de malversations financières par des membres de son groupe, Omar Diaby a été jugé par un tribunal syrien puis incarcéré pendant six mois. Libéré le 16 février 2019, il avait immédiatement repris la tête d'un groupe de combattants francophones.

Aujourd'hui encore, Omar "Omsen" Diaby constitue une force d'attraction pour de nombreux djihadistes français.

Omar Diaby avait publiquement légitimé l'attentat contre Charlie Hebdo, dont le procès s'ouvrira ce mercredi 2 septembre devant la cour d'assises spéciale, à Paris.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.