Lu dans la presse
|
Publié le 29 Novembre 2018

Monde/Stop Boycott - Un groupe de Juifs américains porte plainte contre Airbnb pour "discrimination religieuse"

Les plaignants ont déclaré que le palais de justice fédéral du Delaware avait la compétence de statuer sur les allégations de violation des lois américaines relatives à la discrimination en matière de logement.

Publié le 29 novembre sur le site de i24news

Un groupe de juifs américains a intenté une action en justice contre la plateforme de réservation de logements en ligne AirBnb pour "discrimination religieuse"après qu'elle a fait savoir la semaine dernière qu’elle cessait de publier les annonces de logements situés dans les implantations israéliennes de Cisjordanie.

"Nous avons conclu que nous devrions retirer de nos listes les logements dans les colonies israéliennes en Cisjordanie occupée qui sont au cœur de la dispute entre Israéliens et Palestiniens", avait indiqué un communiqué Airbnb.

Devant un tribunal fédéral américain, les dix-huit plaignants qui affirmaient posséder ou vouloir louer l'un des 200 logements retirés du site ont accusé la société basée à San Francisco d'avoir "redéfini" les conditions pour les propriétés de Cisjordanie appartenant à des Juifs tout en continuant à laisser les Musulmans et les Chrétiens de la région louer leurs maisons.

Les plaignants ont déclaré que le palais de justice fédéral du Delaware avait la compétence de statuer sur les allégations de violation des lois américaines relatives à la discrimination en matière de logement.

"Airbnb a pris une décision basée sur la religion et la nationalité pour déterminer qui peut s'inscrire", a déclaré Robert Tolchin, l'avocat des plaignants, à Reuters. "Aux États-Unis, il a été décidé que nous ne distinguerons pas les Juifs résidant dans les implantations des autres habitants. Cela devrait être le cas pour tous," a-t-il précisé.

Par ailleurs, le ministre israélien de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan avait appelé tous "ceux qui sont affectés à envisager de porter plainte contre AirBnb", en se basant sur une loi israélienne contre le boycott de l'Etat hébreu.

De son côté, un haut responsable palestinien, Saëb Erakat, avait estimé dans un communiqué que la décision d'AirBnb "constitue un première étape positive".

 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.