Lu dans la presse
|
Publié le 12 Janvier 2015

Protection renforcée près des écoles et lieux de cultes juifs dès aujourd'hui

Publié dans Le Monde le 12 janvier 2015

 

Les 717 écoles et lieux de culte de la communauté juive en France seront protégés, dès aujourd'hui, par 4 700 policiers et gendarmes, et des soldats seront envoyés en renfort dans les quarante-huit heures, a indiqué, lundi 12 janvier, Bernard Cazeneuve.

Le ministre de l'intérieur a également annoncé la nomination d'un préfet, Patrice Latron, chargé de coordonner la sécurité des sites de la communauté juive. Celui-ci sera le référent pour la sécurité des 717 écoles et lieux de culte juifs en France.

 

Le ministre de l'intérieur a fait ces annonces devant des parents d'élèves de l'établissement Yaguel Yaacov de Montrouge, dans les Hauts-de-Seine, près duquel une jeune policière municipale âgée de vingt-cinq ans, Clarissa Jean-Philippe, a été tuée jeudi. Elle était présente pour un banal accident de la route, jeudi matin, à 200 mètres de là, à l'heure de l'arrivée des élèves. « Elle nous a sauvés », ont témoigné des familles.

 

L'attaque avait été revendiquée par Amedy Coulibaly, tué vendredi par la police lors de l'assaut contre un supermarché casher où il retenait des otages, cours de Vincennes à Paris.

 

A Montrouge, tout le monde est persuadé que c'était bien l'école-synagogue de Montrouge qui était visée par Amedy Coulibaly. Pour le rabbin de Montrouge, Jacob Mergui, « il y a une crainte qui circule dans tout le milieu. Tous vont à la synagogue avec une peur de ce qui va arriver. Et une policière est morte, ici, à Montrouge. Où est-ce qu'on peut être en sécurité ? A la maison, les portes fermées ? »

 

MAINTIEN DU PLAN VIGIPIRATE AU PLUS HAUT NIVEAU

 

Le premier ministre, Manuel Valls, a affirmé, lundi matin sur BFM-TV RMC, que le plan Vigipirate était « maintenu à son plus haut niveau » et a ajouté que le nombre de militaires déployés – 8 470 – se situait « à un niveau jamais atteint ».

 

A l'issue d'une réunion sur la sécurité intérieure à l'Elysée, le ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, a ensuite annoncé que le président François Hollande avait ordonné la mobilisation de 10 000 militaires dès mardi soir pour assurer la sécurité des « points sensibles du territoire ».

 Les écoles juives, comme les lieux de culte israélites, font l'objet d'une protection permanente en France. Ils ont déjà été pris pour cible lors d'attentats islamistes. En mars 2012, Mohamed Merah avait tué trois enfants et en enseignant dans une école juive de Toulouse.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.