Lu dans la presse
|
Publié le 10 Mai 2016

Ronald Lauder fustige l'ONU et son Ambassadeur vénézuélien qui a évoqué une "solution finale" d'Israël envers les Palestiniens

"Ces comparaisons ne sont pas acceptables et ne le seront jamais".

L'ONU est devenu un théâtre de l'absurde

Publié sur le site du Congrès Juif Mondial le 10 mai 2016
 
Le président du Congrès juif mondial, Ronald S. Lauder, a déclaré lundi 9 mai 2016, que la rhétorique anti-israélienne à l'ONU a dépassé toutes proportions et s'est égarée jusqu'au domaine de l'absurde, ajoutant que les récentes remarques de l'ambassadeur du Venezuela sur la "solution finale" d'Israël envers les Palestiniens sont la preuve de la gravité de la "proximité entre antisionisme et antisémitisme".
 
"Les déclarations anti-israéliennes à l'Organisation des Nations Unies, au sein de plusieurs de ses organes, y compris le Conseil de sécurité, ont dépassé les bornes et fait de cet organisme international un théâtre de l'absurde", a déclaré Lauder. 
 
"L'expression de "solution finale" n'a été utilisée qu'une seule fois dans l'histoire, par les assassins nazis qui cherchaient à génocider systématiquement le peuple juif. L'utilisation de cette expression contre Israël ne peut être autrement considéré que comme l'expression d'une haine cynique des Juifs et le déni des horreurs qu'ils ont été forcés d'endurer il y a seulement 70 ans", a ajouté Lauder. "Ces comparaisons ne sont pas acceptables et ne le seront jamais"... Lire l'intégralité.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.