Lu dans la presse
|
Publié le 16 Décembre 2019

Stop Boycott - Boris Johnson souhaite faire adopter une loi anti-BDS

"L'antisémitisme est une attaque contre le mode de vie britannique et l'identité britannique", a-t-il déclaré. "Sans nos citoyens juifs, nous serions une nation moindre."

Publié le 16 décembre dans le Jerusalem Post sous le titre Boris Johnson to pass anti-BDS law, official says

Traduction proposée par le Crif

Le nouveau gouvernement conservateur du Royaume-Uni va adopter une loi interdisant aux organismes publics de s'engager avec le BDS, a déclaré Eric Pickles, envoyé spécial du Royaume-Uni pour les questions postérieures à la Shoah lors de la conférence de l'Institut international pour le dialogue stratégique, à Jérusalem, dimanche soir.

"Le BDS est antisémite et devrait être traité comme tel", a déclaré Pickles, expliquant que la nouvelle loi ne permettra pas aux organismes publics de travailler avec ceux qui boycottent, dépossèdent ou sanctionnent Israël de quelque manière que ce soit.

La reine Elizabeth lira le traditionnel "discours de la reine" - préparé pour elle par le Premier ministre et son cabinet, qui décrit l'agenda du gouvernement pour l'année prochaine - à l'ouverture du nouveau parlement jeudi. Un site d'information britannique appelé "i" a rapporté que Johnson inscrira la loi anti-boycott dans le discours.

 

La plate-forme du Parti conservateur aux élections générales du Royaume-Uni la semaine dernière comprenait un engagement à "interdire aux organismes publics d'imposer leurs propres campagnes directes ou indirectes de boycott, de désinvestissement ou de sanctions contre les pays étrangers. Cela mine la cohésion communautaire".

 

Cette décision vise à empêcher les conseils locaux contrôlés par le Parti travailliste d'utiliser les fonds des contribuables pour boycotter les pays étrangers, y compris Israël.

 

Eric Pickles, qui est également le président des Amis conservateurs d'Israël, a déclaré que la défaite historique du Parti travailliste lors des élections de la semaine dernière avait montré que le peuple britannique rejetait l'antisémitisme.

"L'antisémitisme est une attaque contre le mode de vie britannique et l'identité britannique", a-t-il déclaré. "Sans nos citoyens juifs, nous serions une nation moindre."

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.