Lu dans la presse
|
Publié le 3 Octobre 2019

Stop Boycott/Terrorists in suits - Le terroriste du FPLP qui a tué Rina Shnerb travaillait dans une organisation promouvant le boycott

Le ministre des Affaires stratégiques israélien, Gilad Erdan, a déclaré : "C’est la preuve définitive du lien étroit qui existe entre le BDS et le terrorisme. Des activistes du boycott et des terroristes travaillent avec les mêmes motifs - le désir d’éradiquer l’idée de l’Etat juif. Le BDS doit comprendre aujourd’hui qu’il aide les partisans du terrorisme".

Communiqué publié le 3 octobre 2019 sur le site Internet du Ministère des Affaires Stratégiques israéliens

Il y a quelques jours, les détails de l'enquête sur l'attentat à la bombe perpétré en Israël le 23 août dernier, qui avait tué Rina Shnerb et blessé son père et son frère, ont été publiés. Le ministère des Affaires stratégiques israélien a confirmé que Samar Arabid, membre de l'organisation terroriste du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), à la tête de l'attaque, travaillait comme membre de l'organisation de boycott Addameer, qui soutient et encourage les boycotts contre l'État d'Israël. Samar Arabid y a travaillé au moins jusqu'à la mi-2017 et son épouse, Nora, a été trésorière de l'organisation au cours des deux dernières années.

En février 2019, le ministère des Affaires stratégiques israélien a publié le rapport Terrorists in Suits, qui révèle plus de 100 liens entre des groupes terroristes et des mouvements liés au boycott d'Israël comme le BDS. 

L’une des organisations citées dans le rapport Terrorists in Suits est Addameer. Le terroriste qui a tué la jeune Rina Shnerb en août dernier, en était membre. Addameer a été créé par des agents du FPLP et certains de ses collaborateurs ont déjà été inculpés pour ces activités terroristes. Khalida Jarrar, représentante principale du FPLP en Judée-Samarie, a été Présidente d'Addameer (2006-1993) et vice-Présidente du comité exécutif et de l'assemblée générale (2017-2006) de l'organisation. Khalida Jarrar a passé de nombreuses années en détention administrative pour ses relations avec une organisation terroriste et a récemment été libérée.
 
Il convient de noter que le 18 septembre, les forces de sécurité israéliennes ont effectué une descente dans les bureaux de l’organisation à Ramallah.

Mon image

N'oublions jamais la jeune Rina

 

Le Crif vous propose :

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.