Lu dans la presse
|
Publié le 20 Juillet 2016

#Terrorisme - Le financement du terrorisme palestinien par des donateurs étrangers

Il sert a payer les salaires des Palestiniens emprisonnés pour terrorisme.

Ce problème soulève des questions juridiques et morales graves, pour les gouvernements qui contribuent à fournir les fonds, mais aussi dans le cadre des enjeux du Droit international

Par Alan Baker, ancien Ambassadeur d'Israël au Canada, publié sur le site du CAPE de Jérusalem le 16 juillet 2016
 
Pour pouvoir analyser les faits, nous constatons les points suivants :
 
- Depuis toujours le soutien financier des détenus terroristes palestiniens est inscrit dans la législation interne de l’Autorité palestinienne.
- Pour pouvoir contourner les critiques internationales concernant un financement direct, les Palestiniens ont essayé de le dissimuler en canalisant les fonds des donateurs vers les caisses de l’OLP, l’Organisation pour la Libération de la Palestine.
- Le soutien financier, et toute autre aide directe ou indirecte aux terroristes, est évidement une violation flagrante des obligations de l’OLP, signataire des Accords d’  Plus encore, il s’agit aussi et surtout d’un abus de bonne foi des États-Unis, de l’Europe, et de tous les autres gouvernements signataires – témoins des Accords d’Oslo.
- Le transfert de fonds aux terroristes est contraire aux conventions et résolutions de l’ONU car celles-ci exigent de la communauté internationale de prévenir tout financement du terrorisme international et de le combattre sans relâche.
 
La Grande-Bretagne est-elle consciente qu’elle soutient indirectement des terroristes ?
 
La presse britannique a récemment soulevé ce problème grave dans des articles et enquêtes parus dans le Guardian  et le Daily Mail. Selon ces quotidiens « plus de 6% du budget palestinien est détourné vers les salaires des terroristes prisonniers. Tout cet argent vient en réalité de « pays donateurs »,  tels que les États-Unis, la Grande-Bretagne, la Norvège et le Danemark. »
 
Toujours selon l’enquête de ces quotidiens, « l’Autorité palestinienne paie un salaire allant jusqu’à 1.957 £ par mois – plus que le salaire moyen d’un travailleur au Royaume-Uni. »
 
Ces journaux précisent que « le Département pour le développement international consacre environ 80 millions £ par an aux territoires palestiniens occupés, dont environ 30 millions £ sont acheminés pour financer les allocations des prisonniers ».
 
« La Grande-Bretagne offre plus de 72 millions de £ par an aux Palestiniens, dont un tiers va directement à l’Autorité palestinienne. »
 
« Est-elle consciente qu’elle soutient indirectement des terroristes que la direction palestinienne qualifie de héros ? L’octroi des paiements à vie n’augmente-t-il pas la gravité de leurs crimes?
 
Selon le Daily Mail, le Hamas aurait versé plus de 100.000 £ comme salaires aux familles des kamikazes et aux adolescents impliqués dans la dernière vague d’attaques meurtrières contre Israël... Lire l'intégralité.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.