Lu dans la presse
|
Publié le 21 Mars 2016

Un vœu contre le mouvement de boycott envers Israël

La majorité municipale toulousaine a souhaité dire fermement son opposition au mouvement de boycott, et notamment aux actions du groupe BDS, Boycott, Désinvestissement, Sanctions.

Publié dans la Dépêche le 21 Mars 2016
 
Non au boycott d'Israël, de ses produits comme de toute forme d'échanges. La majorité municipale toulousaine a souhaité dire fermement son opposition au mouvement de boycott, et notamment aux actions du groupe BDS, Boycott, Désinvestissement, Sanctions, en faisant voter un vœu, vendredi, lors du conseil municipal.
 
À la suite des condamnations formulées par le Premier ministre Manuel Valls, jugeant ce mouvement «nauséabond», et de l'illégalité du boycott prononcée par la Cour de cassation, le maire, Jean-Luc Moudennc, a souhaité, selon une des motivations exprimée dans le vœu, «s'opposer publiquement à toutes tentatives d'isoler Israël du concert des nations». Ce vœu vise aussi à appuyer les éventuels refus, par la mairie, de prêt de salles municipales au mouvement BDS qui multiplie les actions. Un même vœu a été adopté par le conseil de Paris.
 
À Toulouse, les débats ont été longs mais sans heurts. Il faut dire que ceux-ci se sont déroulés vers 23 h 30, à la toute fin d'un conseil municipal qui avait débuté à 10 heures. A la majorité municipale, à quelques élus près cependant qui n'ont pas pris part au vote, se sont ajoutées les voix du groupe PS (sauf pour deux élus qui ont refusé également de participer au vote). Les élus communistes et verts ont voté contre.
 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.