Lu dans la presse
|
Publié le 8 Avril 2013

Valls dénonce un antisémitisme « très vivant » en France, qui « veut se nourrir du conflit au Proche-Orient »

 

Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, s’est exprimé dimanche 7 avril 2013 sur BFMTV en annonçant qu’une « poignée » de « Français ou résidents en France » se trouvaient actuellement au Mali au côté des jihadistes et « plusieurs dizaines » en Syrie : « Il y a une poignée sans doute aujourd’hui de Français ou de résidents en France qui se trouvent au Mali. On ne peut pas parler de filière ».

 

« Mais nous le savons, il y a des réseaux, des groupes, il peut y avoir des filières quand il s’agit d’acheminer des apprentis jihadistes, hier en Afghanistan ou au Pakistan, aujourd’hui ils sont plusieurs dizaines en Syrie, mais aussi pour une poignée d’entre eux en Somalie, au Yémen ou au Sahel. Ça reste évidemment préoccupant », a-t-il ajouté.

 

Pour le ministre, l’intervention militaire française au Mali, le 11 janvier est un moyen de sauver le Mali du terrorisme qui guette ce pays : « s’il n’y avait pas eu cette intervention, c’est le Mali qui serait aujourd’hui un État terroriste, aux portes du Maghreb » a-t-il dit.

 

Il a ajouté : « Cette question du terrorisme est incontestablement un des défis, pas seulement pour la France, mais pour l’Europe, les pays d’Afrique et du Maghreb. N’oublions jamais que les premières victimes du terrorisme aujourd’hui dans le monde, ce sont d’abord les musulmans... il faut mieux combattre la menace qui est toujours présente (…), évidemment au Mali par exemple, mais aussi un terrorisme qui est né dans notre pays, qui est né dans nos quartiers… Il y a un an, Mohamed Merah a tué des soldats français parce qu’ils étaient soldats, il a tué des juifs parce qu’ils étaient juifs. Il y a un antisémitisme qui est né dans ces quartiers populaires. C’est un processus conduisant de jeunes délinquants, de jeunes trafiquants à un islam radical » . Il a dénoncé un antisémitisme « très vivant », qui « veut se nourrir du conflit au Proche-Orient, qui s’appuie sur une haine à l’égard de la France, de nos valeurs ».

Nos réseaux sociaux en direct

Vous avez été plus de 70 000 à adresser des messages de condoléances et de soutien aux familles de nos collègues assassinés à Magnanville le 13 juin.

La famille de Jean-Baptiste Salvaing tient à vous adresser en retour ces quelques mots de remerciements.

Haine à l’encontre d’Israël, de son peuple, de sa culture, de sa science, de ses technologies, de ses produits … bref, de tout ce qu’est Israël

#MémoireJ - Hallel-Yaffa Ariel, 13 ans, a été assassinée ce matin dans son propre lit, à l'arme blanche, par un terroriste palestinien. Toutes nos pensées vont vers elle.

De Magnanville à Israël en passant par Saint-Quentin-Fallavier, les mêmes actes barbares, le même terrorisme...

Le terroriste palestinien est entré au domicile de la victime avant de l'assassiner à l'arme blanche.

Le chanteur donnera deux concerts en août, à Tel Aviv et à Césarée

Boris Cyrulink interrogé par Frédéric Haziza

Democrats would declare that Palestinians "should be free to govern themselves in their own viable state, in peace and in dignity."

Le Président élu du Crif Francis Kalifat était l'invité de LCI ce midi.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.