Lu dans la presse
|
Publié le 8 Avril 2013

Valls dénonce un antisémitisme « très vivant » en France, qui « veut se nourrir du conflit au Proche-Orient »

 

Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, s’est exprimé dimanche 7 avril 2013 sur BFMTV en annonçant qu’une « poignée » de « Français ou résidents en France » se trouvaient actuellement au Mali au côté des jihadistes et « plusieurs dizaines » en Syrie : « Il y a une poignée sans doute aujourd’hui de Français ou de résidents en France qui se trouvent au Mali. On ne peut pas parler de filière ».

 

« Mais nous le savons, il y a des réseaux, des groupes, il peut y avoir des filières quand il s’agit d’acheminer des apprentis jihadistes, hier en Afghanistan ou au Pakistan, aujourd’hui ils sont plusieurs dizaines en Syrie, mais aussi pour une poignée d’entre eux en Somalie, au Yémen ou au Sahel. Ça reste évidemment préoccupant », a-t-il ajouté.

 

Pour le ministre, l’intervention militaire française au Mali, le 11 janvier est un moyen de sauver le Mali du terrorisme qui guette ce pays : « s’il n’y avait pas eu cette intervention, c’est le Mali qui serait aujourd’hui un État terroriste, aux portes du Maghreb » a-t-il dit.

 

Il a ajouté : « Cette question du terrorisme est incontestablement un des défis, pas seulement pour la France, mais pour l’Europe, les pays d’Afrique et du Maghreb. N’oublions jamais que les premières victimes du terrorisme aujourd’hui dans le monde, ce sont d’abord les musulmans... il faut mieux combattre la menace qui est toujours présente (…), évidemment au Mali par exemple, mais aussi un terrorisme qui est né dans notre pays, qui est né dans nos quartiers… Il y a un an, Mohamed Merah a tué des soldats français parce qu’ils étaient soldats, il a tué des juifs parce qu’ils étaient juifs. Il y a un antisémitisme qui est né dans ces quartiers populaires. C’est un processus conduisant de jeunes délinquants, de jeunes trafiquants à un islam radical » . Il a dénoncé un antisémitisme « très vivant », qui « veut se nourrir du conflit au Proche-Orient, qui s’appuie sur une haine à l’égard de la France, de nos valeurs ».

Nos réseaux sociaux en direct

Dans une vidéo, une actrice accuse Habima d'avoir un rôle central dans l'occupation israélienne - Israël, Norvège, théâtre, Habima

#CommuniquéDePresse :

Disparition du Grand rabbin Joseph Sitruk

Le CRIF a appris avec une très grande tristesse la disparition du grand rabbin Joseph Sitruk.

Il laissera une empreinte très profonde dans l'histoire et la vie du judaïsme français.

Joseph Sitruk était une autorité morale et spirituelle qui forçait le respect et l'admiration de tous.

Il œuvrait chaque jour à l'enseignement et la diffusion du judaïsme.

Joseph Sitruk est et restera une figure exemplaire pour les Juifs de France qui conserveront l'image d'un homme courageux, fidèle à ses convictions et d'une générosité exceptionnelle.

http://www.crif.org/fr/communiquedepresse/communiquedepresse-disparition...

IsraelValley : Votre rendez-vous sur l’économie d’Israël : high-tech, finance, industrie, emploi

Palestinian editor-in-chief of academic journal refuses to collaborate with Technion doctoral student who wouldn’t condemn 'ongoing violation of human rights in Palestine.'

#Actu - «Ma première est arabe, mon second est juif, mon troisième est noir, et mon tout est français»

A partir du 26 septembre la chaîne PLANÈTE+ diffusera
« Pourquoi nous détestent-ils ? », une série de trois documentaires sans tabou qui analysera les relations qu’entretient la France avec trois de ses minorités en interrogeant la montée de la haine, le repli communautaire et la libération de la parole raciste et antisémite.

Amelle chahbi, comédienne et réalisatrice, Alexandre Amiel, producteur et Lucien Jean-Baptiste, réalisateur vont confronter leurs histoires personnelles à la réalité des racismes anti-arabes, anti-juifs et anti-noirs. Tous fiers de leurs origines, ils rejettent toutefois l’idée qu’elles constituent leur seule identité.

Lundi 26 septembre à 20h55 : Pourquoi nous détestent-ils, nous les Arabes ?
Lundi 3 octobre à 20h55 : Pourquoi nous détestent-ils, nous les Noirs ?
Lundi 10 octobre à 20h55 : Pourquoi nous détestent-ils, nous les Juifs ?

Pour voir les bandes annonces PLANÈTE+ : http://bit.ly/2cHXRUR

Basé à Tel-Aviv, le projet social «iota» a connu un grand succès, dans le cadre du salonMaison & Objets qui a eu lieu à paris du 2 au 4 septembre 2016.

Смотри valid просмотров видео 2. valid видео онлайн бесплатно на Rutube.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.