Lu dans la presse
|
Publié le 9 Juillet 2012

Valls : "Un antisémitisme est né dans nos banlieues"

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls s'est inquiété, dimanche 8 juillet 2012, sur Radio J d'un "antisémitisme nouveau" depuis plusieurs années, "né dans nos quartiers, dans nos banlieues". "Il y a un antisémitisme qui est né dans nos quartiers, dans nos banlieues", a dit Manuel Valls. "Il y a dans nos quartiers des jeunes ou des moins jeunes qui, au nom d'une identité qui se sentirait attaquée, décident de la manière la plus imbécile, la plus dangereuse pour nos valeurs, de s'attaquer aux juifs. Ils considèrent le juif comme l'ennemi", a ajouté le ministre. 

« On n'hésite plus aujourd'hui à insulter, à frapper un citoyen parce qu'il est juif au nom même de son appartenance »

À la question de savoir si le constat selon lequel cet antisémitisme serait le fait notamment de jeunes se revendiquant de l'islam, Manuel Valls a répondu : "Je le crains." Mais il a aussi appelé à "être prudent dans les termes : Il ne s'agit pas de stigmatiser d'autres Français", de jeter "l'opprobre (sur) nos concitoyens notamment de confession musulmane".

 

Prudence sur un "effet Merah"

 

Manuel Valls affirme "que depuis plusieurs années", "on a un antisémitisme nouveau de la part notamment de jeunes", avec "une parole qui se libère". Cet antisémitisme qui ne serait plus lié "à des événements qui se dérouleraient ailleurs dans le monde, à travers le conflit israélo-palestinien". "On n'hésite plus aujourd'hui à insulter, à frapper un citoyen parce qu'il est juif au nom même de son appartenance", a-t-il dit. Manuel Valls a recommandé la prudence pour imputer à un "effet Merah" ce qu'il a décrit comme "une recrudescence d'actes antisémites intolérables". "Mais sans doute malheureusement, chez les esprits faibles et qui revendiquent cette haine, ce qui s'est passé a pu peut-être libérer une parole", a-t-il ajouté.

Nos réseaux sociaux en direct

Le Prof Ronit Satchi-Fainaro, de l'Université de Tel-Aviv explique : "Nous voulons maintenir 'l'interrupteur' du cancer en position éteinte"

Le Prof Ronit Satchi-Fainaro, de l'Université de Tel-Aviv explique : "Nous voulons maintenir 'l'interrupteur' du cancer en position éteinte"

Dans une vidéo, le Premier ministre renie son message controversé des dernières élections ; un député arabe dénonce une “manifestation d’hypocrisie”

#Actu - Suite à l'attaque de l'église de #SaintEtienneDuRouvray, le Président du Crif Francis Kalifat était sur le plateau de BFMTV aux côtés de Bruno Valentin, prêtre du diocèse de Versailles et Ahmet Ogras, vice-président du CFCM.

Retrouvez son interview ici : http://bit.ly/2aaDFz9

Toutes ses interviews sont également disponibles sur son blog : http://bit.ly/2agpSBD

#Actu - Suite à l'attaque de l'église de #SaintEtienneDuRouvray, le Président du Crif Francis Kalifat était sur le plateau de BFMTV aux côtés de Bruno Valentin, prêtre du diocèse de Versailles et Ahmet Ogras, vice-président du CFCM.

Retrouvez son interview ici : http://bit.ly/2aaDFz9

Toutes ses interviews sont également disponibles sur son blog : http://bit.ly/2agpSBD

INTERVIEW - Pour Hervé Morin, président du conseil régional de Normandie, il faut mettre hors d'état de nuire tous ceux qui sont potentiellement dangereux. Rendre pénalement responsables les réseaux sociaux qui laissent circuler de la propagande djihadiste, et lancer des procédures judiciaires sur t...

The secret is out.

Carlos Santana is moving ahead with a performance, just days away now, in Tel Aviv — shunning public calls from the movement for the boycott, divest and sanction against Israel for him to cancel.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.