Lu dans la presse
|
Publié le 9 Juillet 2012

Valls : "Un antisémitisme est né dans nos banlieues"

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls s'est inquiété, dimanche 8 juillet 2012, sur Radio J d'un "antisémitisme nouveau" depuis plusieurs années, "né dans nos quartiers, dans nos banlieues". "Il y a un antisémitisme qui est né dans nos quartiers, dans nos banlieues", a dit Manuel Valls. "Il y a dans nos quartiers des jeunes ou des moins jeunes qui, au nom d'une identité qui se sentirait attaquée, décident de la manière la plus imbécile, la plus dangereuse pour nos valeurs, de s'attaquer aux juifs. Ils considèrent le juif comme l'ennemi", a ajouté le ministre. 

« On n'hésite plus aujourd'hui à insulter, à frapper un citoyen parce qu'il est juif au nom même de son appartenance »

À la question de savoir si le constat selon lequel cet antisémitisme serait le fait notamment de jeunes se revendiquant de l'islam, Manuel Valls a répondu : "Je le crains." Mais il a aussi appelé à "être prudent dans les termes : Il ne s'agit pas de stigmatiser d'autres Français", de jeter "l'opprobre (sur) nos concitoyens notamment de confession musulmane".

 

Prudence sur un "effet Merah"

 

Manuel Valls affirme "que depuis plusieurs années", "on a un antisémitisme nouveau de la part notamment de jeunes", avec "une parole qui se libère". Cet antisémitisme qui ne serait plus lié "à des événements qui se dérouleraient ailleurs dans le monde, à travers le conflit israélo-palestinien". "On n'hésite plus aujourd'hui à insulter, à frapper un citoyen parce qu'il est juif au nom même de son appartenance", a-t-il dit. Manuel Valls a recommandé la prudence pour imputer à un "effet Merah" ce qu'il a décrit comme "une recrudescence d'actes antisémites intolérables". "Mais sans doute malheureusement, chez les esprits faibles et qui revendiquent cette haine, ce qui s'est passé a pu peut-être libérer une parole", a-t-il ajouté.

Nos réseaux sociaux en direct

La France et d'autres pays européens ont voté en faveur d'une résolution qui accuse Israël de "violer le droit à la santé" des Syriens.

Apparemment Campagne BDS France - Boycott Désinvestissement Sanctions contre Israël n'est pas très "happy"... on les comprend !
#StopBoycott
#BDSFail

Cette conférence est organisée le 31 mai prochain par la mission permanente d’Israël aux Nation unies

#GUEST - Après les horreurs qui ont touché la France en plein cœur durant l'année 2015, Boris Cyrulnik a affirmé que "le peuple français a réagi de façon adulte et digne".

Interviewé par SUD RADIO en janvier 2016, le psychiatre et psychanalyste offre sa vision post-attentats et attire notre attention sur ce qu'il considère comme "une négociation constante (...), une transaction entre les attentats et la réaction des gens."

Retrouvez-le le 22 juin prochain pour notre conférence-débat. Inscriptions : http://bit.ly/1TukdqR #AmisDuCrif

Source : Sud Radio http://bit.ly/1Rn7tjJ

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.