Lu dans la presse
|
Publié le 20 Mai 2016

Voiture de police incendiée : Bernard Cazeneuve fustige ceux qui filmaient la scène "sans bouger, sans intervenir"

Le ministre de l'Intérieur est revenu sur ces violences en marge d'une manifestation contre la loi Travail.

Des actes de haine, d'une extrême barbarie

Par Aymeric Parthonnaud, publié sur RTL le 19 mai 2016
 
Bernard Cazeneuve a très solennellement et très directement critiqué les violences envers les policiers du 18 mai 2016 à Paris. Il s'agissait, pour le ministre de l'Intérieur, d'actes "de haine" d'une "extrême barbarie". À la tribune de l'Assemblée nationale, le ministre ne s'est pas contenté de donner son avis sur les hommes qui ont attaqué les forces de l'ordre et mis le feu à une voiture de police alors que des fonctionnaires se trouvaient à l'intérieur, il s'en est pris à ceux qui étaient les témoins de ces attaques.
 
"J'ai trouvé extrêmement choquant de voir des individus autour procéder à la récupération des images par des caméras, sans bouger, sans intervenir. Comme si nous étions là dans un ordre normal des choses, s'est étonné Bernard Cazeneuve. J'aurais énormément de difficulté à considérer qu'il y a derrière ces hordes sauvages quelque chose qui ressemble à de l'humanité ou a fortiori à un début d'idéal"... Lire l'intégralité.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.