Lu dans la presse
|
Publié le 9 Décembre 2013

Yasser Arafat serait décédé d'une "mort naturelle" d'après le groupe d'experts français enquêtant sur la disparition du leader palestinien

Les experts mandatés par la justice française pour enquêter sur le décès de Yasser Arafat, en 2004 près de Paris, écartent la thèse d'un empoisonnement du leader palestinien. Ce rapport "va dans le sens d'une mort naturelle", confirmant une information de France Inter. Le Dr Rudi Roth avait publié en novembre 2013, dans la presse juive flamande , une excellente analyse, réfutant les conclusions du rapport suisse sur le prétendu empoisonnement. Les conclusions des experts français viennent de confirmer l’analyse de Joods Actueel.

Ce rapport écarte la thèse de l'empoisonnement et va dans le sens d'une mort naturelle

Israël a jugé, selon le Figaro du 3 décembre 2013, "prévisible" l'annonce faite aujourd'hui par les experts français selon laquelle le dirigeant palestinien n'était pas mort d'empoisonnement. "Ceci n'est pas une surprise", a déclaré le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, Yigal Palmor. "Ce rapport écarte la thèse de l'empoisonnement et va dans le sens d'une mort naturelle", a déclaré plus tôt une source française proche du dossier. Souha Arafat, la veuve du défunt dirigeant palestinien, n'a pas souhaité faire de commentaires dans l'immédiat sur ces conclusions… Lire la suite.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.