Blogs

Community blog and recent blog authors at Crif - Conseil Représentatif des Institutions Juives de France.
Articles les plus lus cette semaine

Fil d’actualité

Pflimlin et l’affaire al Dura

|
13 Juillet 2010
Ce lundi 12 juillet, le nouveau PDG de France Télévisions, Rémy Pflimlin, a été auditionné au Sénat. Le Sénateur de Haute Garonne (RDSE), Jean-Pierre Plancade, lui a demandé quelles sont ses intentions au sujet de l’Affaire al Doura.

Fréderic Encel, directeur de recherches en géopolitique : «Aucune coalition militaire n’est capable de menacer serieusement Israel»

|
12 Juillet 2010
Frederic Encel, vous revenez d’Israël où vous venez de participer au premier dialogue stratégique France-Israël. Pourquoi une telle rencontre ?

Yigal Palmor : «Le Hamas ne veut pas devenir un interlocuteur d’Israël»

|
12 Juillet 2010
Le porte-parole du ministère israélien des affaires étrangères, Yigal Palmor, répond aux questions de swissinfo.ch.

L’islamisme envahit-il les écoles arabes israéliennes ?

|
05 Juillet 2010
Au lendemain de l’inculpation de plusieurs Arabes israéliens, soupçonnée d’avoir fomenté une cellule terroriste, inspirée par Al-Qaïda, la Knesset s’inquiète. La commission parlementaire déléguée à l’éducation s’est réunie pour traiter de l’infiltration du Mouvement islamique dans les écoles du secteur arabe.

Simone Veil, lauréate du prix allemand Heinrich Heine 2010

|
05 Juillet 2010
L'académicienne française Simone Veil va recevoir le prix allemand Heinrich Heine 2010 pour son oeuvre politique et culturelle en faveur de l'Europe, a annoncé vendredi 2 juillet 2010 la ville de Düsseldorf, qui décerne cette récompense.

Le régime syrien encourage les opérations pour Gaza en vue de faire oublier la misère et la répression qu’il fait subir à son peuple depuis quarante ans, par l’écrivaine palestinienne Zeinab Rashid

|
01 Juillet 2010
En apprenant que des militants syriens ont participé à la “flottille pour la liberté”, certains pourraient croire qu’ils n’ont rien d’autre à faire que s’occuper des problèmes des autres sans doute parce qu’il n’en existe aucun dans leur propre pays. En apprenant qu’après avoir été relâchés par Israël et expulsés vers la Jordanie, ils ont été accompagnés jusqu’à la frontière syrienne par leur ambassadeur en poste à Amman, certains pourraient croire que Damas se soucie du sort de chacun de ses ressortissants, protège sa sécurité et assure son bien-être où qu’il se trouve et quels que soient ses ennuis. En apprenant que les ministres de l’Information et des Affaires étrangères étaient en contact permanent avec eux, dès leur libération et jusqu’à leur retour à la maison, certains pourraient croire qu’un tel gouvernement fait preuve d’une prévenance sans égale vis-à-vis de ses citoyens. Quand c’est le président Bachar El-Assad en personne qui les reçoit dans son palais afin de s’enquérir en détail de ce qu’ils ont subi de la part des sauvages tortionnaires israéliens, alors, là, on ne peut qu’envier les Syriens pour la considération dont ils jouissent.

Pages