INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DU CRIF !
 
Recevez chaque jour une synthèse de l'actualité vue par le CRIF!

Gaza

Revue de presse
Publié le 28 Avril 2016

Sinai : l'insécurité s'accentue

Le groupe armé "wilaya Sinaï", qui a fait allégeance à Daech, reçoit armes, renforts et assistance médicale via la bande de Gaza. 

Revue de presse
Publié le 4 Septembre 2015

Retrait de Gaza: que fallait-il faire des synagogues ?

Plusieurs synagogues des anciennes colonies juives de la bande de Gaza ont été incendiées et mises à sac par des Palestiniens.

Tribune
Publié le 30 Juillet 2015

Le retrait de Gaza et ses conséquences

"On m’a prévenu que le désengagement sera interprété comme un retrait honteux effectué sous pression", disait Ariel Sharon.

Revue de presse
Publié le 30 Juillet 2015

Désengagement de Gaza : une "erreur sécuritaire" selon Yitzhak Herzog

Une étape toutefois "essentielle" démographiquement pour le leader de l'opposition israélienne

Revue de presse
Publié le 17 Juillet 2015

Gaza: le volume des marchandises importées à partir d'Israël va doubler

650 camions/jour pénètrent dans Gaza par Kerem Shalom, le chiffre va passer à 1.000 dans quelques semaines

Revue de presse
Publié le 13 Octobre 2014

Un incendie a ravagé le Centre culturel français de Gaza

Par Pauline Hofmann, publié sur Europe 1 le 8 octobre 2014

Le Centre culturel français de Gaza a été endommagé par les flammes, dans la nuit de mardi à mercredi. Selon plusieurs sources, toutes les hypothèses, y compris celle de l'acte criminel, sont possibles pour expliquer le mystérieux incendie.

Revue de presse
Publié le 10 Septembre 2014

Gaza: conférence des donateurs le 12 octobre

Publié dans le Figaro le 9 septembre 2014

L'Egypte a annoncé aujourd'hui qu'une conférence de donateurs internationaux sera organisée le 12 octobre au Caire pour financer la reconstruction de la bande de Gaza, ravagée par le récent conflit meurtrier entre Israël et le Hamas palestinien.

Revue de presse
Publié le 21 Août 2014

Le Hamas et ses compagnons de route en France

Le Monde.fr, le18.08.2014 par Richard Rossin (Ecrivain, ancien secrétaire général de MSF, co-fondateur de Médecins Du Monde, ancien vice-président de l'Académie Européenne de Géopolitique) fermerClasser

Quatre co-signataires, Rony Brauman, Régis Debray, Christiane Hessel et Edgar Morin, adressent une lettre ouverte à François Hollande dans Le Monde. Quand ils disent que le président français est « comptable d'une certaine idée de la France », il est licite de sourire, car ils reprennent une certaine idée du général De Gaulle contre lequel, en leur temps, ils n'avaient cessé de lutter. Pour autant ils ont raison, le président est représentatif de la Nation.

On peut effectivement mesurer une érosion certaine de l'image nationale quand ceux-là ont soutenu ouvertement le Hamas à plusieurs reprises. Ils adhèrent donc à son idéologie : refus de la démocratie, ostracisme des femmes, élimination des opposants, mise à mort des apostats, éducation de la haine, formation militaire des jeunes enfants, apprentissage du goût pour le martyr et la mort.

Il est donc urgent de rectifier cette image indigne qu'il y a à se cacher derrière les souffrances réelles des populations civiles et mettre en étendard les enfants. Pauvres gazaouis, boucliers humains sur place, boucliers moraux à Paris.

Tribune
Publié le 21 Août 2014

« Quatre mousquetaires » pro-Gaza en croisade contre Israël

 

LE MONDE du 20.08.2014

Par Claude Lanzmann (Ecrivain et cinéaste)

 

Cela s’appelle « l’échange inégal ». Eric Marty en avait impeccablement parlé dans le numéro 677 des Temps modernes. Pour récupérer et restituer aux siens un seul de leurs soldats, Gilad Shalit, otage du Hamas depuis plus de cinq ans, les Israéliens avaient rendu à la liberté 1 027 prisonniers palestiniens, purgeant de longues peines pour crimes de sang, la plus lourde étant la perpétuité, puisque la condamnation à mort n’existe pas là-bas : 1 027 contre un !

 

Et ce n’était pas le premier troc de ce type. Quatre ou cinq fois auparavant, la théorie de l’échange inégal avait déjà été mise en œuvre par des gouvernements successifs d’Israël – de droite comme de gauche. Nul alors, aussi bien parmi les parties qui s’étaient entendues sur l’échange que chez les vigilants et les sourcilleux, pointilleux comptables des méfaits d’Israël, ne s’était avisé de hurler à la disproportion, n’avait dénoncé le scandale ontologique de l’échange inégal, scandale parce qu’il impliquait au premier chef que les vies humaines n’ont pas le même prix !

 

La vérité est que, depuis la Shoah et la mort de six millions de juifs, qu’on a presque honte d’oser rappeler, les Israéliens accordent à la vie de chacun des leurs un prix sans mesure, une valeur telle que ce pays semble autoriser ses ennemis à exercer sur lui un chantage permanent, qui débouche sur des provocations de la pire espèce.

 

Ce n’est pas le lieu ici de disserter sur la relation unique entre le judaïsme et la vie qui, depuis la Shoah précisément, n’a cessé de croître et de s’approfondir. Mais ...

Lire la suite sur ...

 

http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/08/20/quatre-mousquetaires-pro-gaza-en-croisade-contre-israel_4473831_3232.html

Revue de presse
Publié le 13 Août 2014

Le Hamas a besoin des morts palestiniens pour crier victoire

Par Bassem Eid, publié sur I24news le 10 août 2014

Depuis plus de 26 ans, je consacre ma vie à la défense des droits de l'Homme. J'ai assisté à des guerres, à la terreur et la violence. Pourtant, le mois dernier (de l'enlèvement suivi du meurtre de trois adolescents juifs, à l'assassinat du jeune Mohammed abu Khdeir, puis la guerre à Gaza) a été la période de ma vie la plus difficile politiquement et émotionnellement.

Je vis à Jérusalem-Est et j'ai été témoin de la dévastation de la vie dans ma ville. Une fois de plus, la Route 1 est devenue la ligne de démarcation entre l'Est et l'Ouest. Juifs et Arabes ont peur des ombres de l'un et de l'autre. Des résidents palestiniens de Jérusalem ont attaqué les infrastructures publiques de Beit Hanina et Shuhafat, causant d'énormes dégâts aux feux de circulation, au tramway, et aux sources de courant électrique. Je ne peux pas accepter cela comme signe de protestation civique: il s'agit de pure vengeance. Et la coexistence pour laquelle j'ai lutté toute ma vie a été pendue, exécutée sur la place publique.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.