Inscrivez-vous à la Newsletter du Crif! : Recevez chaque jour une synthèse de l'actualité vue par le CRIF!
Afficher
Masquer

Inscrivez-vous en quelques secondes à la Newsletter du CRIF et recevez gratuitement chaque jour une revue de presse et des commentaires sur l'actualité préparés par le CRIF.

E-mail:

 

A l'issue de votre inscription, un e-mail de confirmation vous sera adressé.

Tribune

Tribune
Publié le 14 Avril 2014

Soigner les souffrances de la Shoah en France

Tribune de Nathalie Zajde, publiée dans le hors série des Études du CRIF anniversaire des 70 ans du CRIF

Le CRIF a publié un recueil de textes en hommage au 70e anniversaire du CRIF, qui a été offert aux invités lors du 29e Dîner de l’institution. Ce recueil est composé de trente articles rédigés par des intellectuels, écrivains, journalistes, sociologues, philosophes... Nous reproduisons ci-après le dernier article de ce recueil : la tribune de Nathalie Zajde, Maitre de conférences à l’Université Paris VIII, centre Georges Devereux.

De l’universel au particulier, La France abrite la troisième plus importante population de survivants et de descendants de survivants de la Shoah au monde. Pourtant, les psychiatres, psychologues et psychanalystes français – dont un nombre non négligeable est personnellement concerné par la shoah(1) – ont mis longtemps avant de porter une attention particulière aux souffrances des survivants. À l’encontre des États-Unis, il a fallu attendre la fin des années 1980 pour qu’on s’intéresse aux survivants et à leurs descendants. Ce grand silence se comprend. En effet, le génie de la psychiatrie, et surtout de la psychanalyse, ne réside-t-il pas dans le fait de proposer une théorie de l’âme et de son fonctionnement libre de toute contingence, de toute objectivité historique, événementielle ou culturelle. Dans ce contexte, se préoccuper du vécu singulier des victimes, s’intéresser aux camps dans lesquels ils ont péri, aux conditions de leur mort, aux parcours singuliers des survivants, à la transmission du traumatisme aux générations suivantes(2), rentre en pleine contradiction avec les propositions de la psychologie universelle.

Tribune
Publié le 11 Avril 2014

Le CRIF, une histoire française, une histoire juive

Tribune de Jacques Tarnero, publiée dans le hors série des Études du  CRIF anniversaire des 70 ans du  CRIF

Le   CRIF a publié un recueil de textes en hommage au 70e anniversaire du  CRIF, qui a été offert aux invités lors du 29e Dîner de l’institution. Ce recueil est composé de trente articles rédigés par des intellectuels, écrivains, journalistes, sociologues, philosophes... Nous reproduisons ci-après le 28e article de ce recueil : la tribune de Jacques Tarnero, essayiste et documentariste.

Deux Juifs pour trois synagogues. » Le talent des blagues juives consiste toujours à tourner en dérision ce qui relève du monde réel. Que des Juifs se rassemblent dans une même organisation ressemble à une gageure.  

Tribune
Publié le 10 Avril 2014

Etre de quelque part…

Tribune de Talila, publiée dans le hors série des Études du CRIF anniversaire des 70 ans du CRIF

Le  CRIF a publié un recueil de textes en hommage au 70e anniversaire du CRIF, qui a été offert aux invités lors du 29e Dîner de l’institution. Ce recueil est composé de trente articles rédigés par des intellectuels, écrivains, journalistes, sociologues, philosophes... Nous reproduisons ci-après le 27e article de ce recueil : la tribune de Talila, chanteuse et comédienne.

Quelquefois, je ressens un étrange sentiment de bonheur : celui d’être d’un pays, mais plus encore d’une ville, surtout quand je suis dans un autobus qui traverse la Seine et que la lumière de Paris m’étreint, que je dis bonjour au chauffeur et qu’il me répond. Les rues de ma ville me manquent dès que je suis ailleurs plus de trois jours, les cafés où l’on se donne rendez-vous et où l’on reste des heures à ne rien faire, les magasins dont on lèche les vitrines et où l’on n’achètera rien. Mes parents aussi aimaient les villes.

Tribune
Publié le 9 Avril 2014

Réflexions sur la judéophobie contemporaine

Antisionisme, propalestinisme et endoctrinement islamiste

Tribune de Pierre-André Taguieff, publiée dans le hors série des Études du CRIF anniversaire des 70 ans du CRIF

Le  CRIF a publié un recueil de textes en hommage au 70e anniversaire du CRIF, qui a été offert aux invités lors du 29e Dîner de l’institution. Ce recueil est composé de trente articles rédigés par des intellectuels, écrivains, journalistes, sociologues, philosophes... Nous reproduisons ci-après le 26e article de ce recueil : la tribune de Pierre-André Taguieff, Directeur de Recherches au CNRS.

Aujourd’hui en France comme dans la plupart des démocraties pluralistes, les Juifs ne sont plus, à quelques rares exceptions près, victimes de discrimination à l’emploi, à l’éducation, au logement. Ils ont librement accès aux métiers des médias et de la culture, aux carrières administratives ou libérales, et ne font plus l’objet de discriminations dans l’accès aux postes de responsabilité politique.

Tribune
Publié le 8 Avril 2014

Intellectuels, juifs, et de langue française

Tribune de Sandrine Szwarc, publiée dans le hors série des Études du CRIF anniversaire des 70 ans du CRIF

Le  CRIF a publié un recueil de textes en hommage au 70e anniversaire du  CRIF, qui a été offert aux invités lors du 29e Dîner de l’institution. Ce recueil est composé de trente articles rédigés par des intellectuels, écrivains, journalistes, sociologues, philosophes... Nous reproduisons ci-après le 25e article de ce recueil : la tribune de Sandrine Szwarc, Enseignante à l’Institut universitaire d’Etudes Juives Elie Wiesel de Paris, Journaliste.

« Intellectuels juifs » : deux termes accolés qui fascinent mais qui agacent aussi. Qui sont-ils réellement ?

Quand Georges Clemenceau employa le néologisme d’« intellectuels » dans un article paru dans L’Aurore, le 23 janvier 1898, tandis que l’affaire Dreyfus déchirait la France, il désignait les gens de lettres qui utilisaient leur notoriété, acquise par leurs écrits, pour s’engager en faveur de la révision du procès.

Tribune
Publié le 4 Avril 2014

1962 : les Juifs d’Algérie et le choix de la France

Tribune de Benjamin Stora, publiée dans le hors série des Études du CRIF anniversaire des 70 ans du CRIF

 

Le CRIF a publié un recueil de textes en hommage au 70e anniversaire du CRIF, qui a été offert aux invités lors du 29e Dîner de l’institution. Ce recueil est composé de trente articles rédigés par des intellectuels, écrivains, journalistes, sociologues, philosophes... Nous reproduisons ci-après le 23e article de ce recueil : la tribune de Benjamin Stora, Professeur à l’université Paris XIII et à l’INALCO (Langues orientales), spécialiste de l’histoire du Maghreb contemporain (XIXe et XXe siècles), des guerres de décolonisations et de l’histoire de l’immigration maghrébine en Europe.

Dans es semaines qui précèdent l’indépendance de l’Algérie, en juillet 1962, l’immense majorité de la population juive d’Algérie, évaluée à près de 130 000 âmes, choisit de quitter le pays et de s’établir en France. Pourquoi ce choix du départ vers la métropole ?

Tribune
Publié le 3 Avril 2014

Le CRIF face à l’histoire et à l’avenir

Tribune de Michaël de Saint-Chéron, publiée dans le hors série des Études du CRIF anniversaire des 70 ans du CRIF

Le CRIF a publié un recueil de textes en hommage au 70e anniversaire du CRIF, qui a été offert aux invités lors du 29e Dîner de l’institution. Ce recueil est composé de trente articles rédigés par des intellectuels, écrivains, journalistes, sociologues, philosophes... Nous reproduisons ci-après le 19e article de ce recueil : la tribune de Michaël de Saint-Chéron, Philosophe des Religions et Écrivain.

1944-2014, 70 ans ! 70 est le chiffre par excellence des nations dans la liturgie juive de la fête des Souccot (des cabanes), car nous y offrions au temps du Temple le sacrifice de soixante-dix taureaux pour les soixante-dix nations à l’époque de l’antique Israël. Depuis soixante-dix ans, depuis 1944, combien de magnifiques figures de Juives et de Juifs français, voire de Françaises et de Français juifs, la France n’a-t-elle pas portés en son sein – la Nation, la République, mais aussi la langue et la culture autant que la science françaises ? 

Tribune
Publié le 1 Avril 2014

D’une condition qui doit nous être commune : l’écart à la communauté

Tribune de Dominique Reynié, publiée dans le hors série des Études du CRIF anniversaire des 70 ans du CRIF

Le CRIF a publié un recueil de textes en hommage au 70e anniversaire du CRIF, qui a été offert aux invités lors du 29e Dîner de l’institution. Ce recueil est composé de trente articles rédigés par des intellectuels, écrivains, journalistes, sociologues, philosophes... Nous reproduisons ci-après le 19e article de ce recueil : la tribune de Dominique Reynié, Professeur des Universités à Science Po, Directeur général de la Fondation pour l’innovation politique (1).

Je voudrais attirer l’attention du lecteur sur ce qui me semble constituer une évolution insidieuse dans la perception de l’antisémitisme. De plus en plus souvent, la dénonciation de l’antisémitisme paraît susciter en retour un type de réactions donnant à penser que le combat contre cette menace ne serait que l’affaire de ceux qu’elle désigne, c’est-à-dire des Juifs. On devine aussitôt le danger que représenteraient la propagation et l’installation d’une telle perception. Je voudrais ici souligner un point particulier par lequel on peut illustrer l’impérieuse nécessité qu’il y a à combattre l’antisémitisme en tant qu’il menace aussi celles et ceux qui, comme moi, ne sont pas juifs.

Tribune
Publié le 31 Mars 2014

« Le syndrome du repli nationaliste, avec ses pires relents racistes et antisémites, m’inquiète… »

Un entretien avec Jean-Philippe Moinet, fondateur de la Revue civique. Propos recueillis par Marc Knobel, Chercheur et Directeur des Études du CRIF

Jean-Philippe Moinet, vous êtes le fondateur de la Revue Civique. Pourriez-vous nous rappeler qui vous êtes et quelle a été votre carrière ?

Auteur, chargé d’enseignements et conseil éditorial, j’ai fondé la Revue Civique il y a quelques années notamment à partir du constat que « le vivre ensemble » dans les valeurs de la République n’est plus une évidence et qu’il nécessite, en France, une réflexion renouvelée et des actions renforcées.

Tribune
Publié le 28 Mars 2014

Le n°25 des Études du CRIF : Une pièce de théâtre antisémite à La Rochelle, par Michel Goldberg et Georges Elia Sarfati

Numéro téléchargeable ci-contre en fichier PDF

Préface de Marc Knobel, Chercheur, Directeur des Études du CRIF

En 2013, des étudiants de l’université de La Rochelle ont participé à l’écriture d’une pièce de théâtre dans laquelle les vieux poncifs de l’antisémitisme, comme l’avarice et la richesse, ont trouvé un large écho. Sujet ? Une multinationale juive, créée par Richard Goldberg et incarnée par sa fille, une Juive répugnante, s’enrichit dans la finance folle et mondialisée. La banque Goldberg & Co. a, en outre, décidé d’investir sur l’avenir. Comment ? En spéculant sur les enfants mis au monde, rien de moins. Tout cela a été joué sans la moindre distance, sans le moindre avertissement, sans le moindre discernement.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.