Tribune
|
Publié le 9 Décembre 2013

Les Français ne marcheront plus !

Par Gilles William Goldnadel

 

Le Monde a le sens de l’euphémisme : la marche « contre le racisme » de samedi dernier aurait eu un résultat « en demi-teinte ». La vérité, qui est rarement dite sur ce sujet fâchant, est qu’il s’agit bel et bien d’un flop. Ceux, dont je suis, qui considèrent que les associations soi-disant « antiracistes », organisatrices, avec les syndicats d’extrême gauche, de cet événement raté, sont les premiers fourriers du racisme, ne bouderont pas leur plaisir.

La vérité, s’il faut la dire, est que les gens ne marchent plus. Ils ne marchent plus dans la combine des années 80 imaginée par les socialistes et leurs potes à la menotte jaune pour terroriser tous ceux qui considéraient que l’immigration incontrôlée n’était pas forcément une chance pour la France.

 

Ils ne marchent plus pour croire un seul instant que les dérapages racistes d’une minute doivent alimenter fébrilement la chronique médiatique et politique de la France pendant un mois.

 

Ils ne marchent plus pour accepter un antiracisme de pacotille, à la morale sélective, qui voudrait faire croire que les blancs sont forcément coupables et jamais victimes… Lire la suite.

 

© Gilles-William Goldnadel. Publié avec l’aimable autorisation de Valeurs actuelles.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.