Tribune
|
Publié le 28 Février 2013

Mahmoud Abbas modérément incendiaire

Par Luc Rosenzweig - fmradiosjuives.com

 

La machine à désinformer et à stigmatiser Israël s’est une fois de plus mise en marche. La mort d’un détenu palestinien dans la prison de Meggido a provoqué des manifestations violentes en Cisjordanie, dans desquelles seul le sang froid des forces armées israéliennes a évité qu’elles ne provoquent de nouvelles victimes.

L’Autorité palestinienne, par la voix de ses plus hauts responsables, Mahmoud Abbas et Salem Fayyad, accusent le Shin Beth d’être directement responsables de la mort de ce détenu nommé Arafat Jadarat. Ce dernier, âgé de 39 ans, aurait, selon eux, succombé à la suite des tortures qui lui auraient été infligées par les services de sécurité de l’Etat juif.

 

En réalité, Jadarat est décédé à cause d’une crise cardiaque, comme l’a établi une autopsie effectuée par des médecins légistes israéliens sous le contrôle, il faut le souligner, d’un magistrat palestinien venu tout exprès de Ramallah. Ce dernier n’a nullement contesté les conclusions des experts, mais les dirigeants palestiniens persistent : « les Israéliens assassinent nos enfants ! » s’est écrié Mahmoud Abbas à l’occasion des obsèques de Jadarat.

 

On se croirait revenu aux heures les plus noires de la seconde Intifada, à l’automne 2000, lorsque Yasser Arafat chauffait à blanc l’opinion palestinienne pour alimenter le cycle de la violence.

 

La raison de ce comportement irresponsable est tristement limpide : les discussions en cours pour la formation du nouveau gouvernement israélien montrent que Benyamin Netanyahou veut reprendre les négociations directes avec l’Autorité palestinienne. C’est le sens, par exemple de l’inclusion de Tsipi Livni dans la nouvelle coalition. Comme Mahmoud Abbas, talonné par le Hamas ne veut pas apparaître comme le responsable du blocage de ces négociations, il essaie de mobiliser, une fois de plus, l’opinion internationale contre Israël , avec l’arme du mensonge et de la calomnie.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.