Tribune
|
Publié le 5 Avril 2012

Une exposition sur le Hamas à Angoulême : la honte!

Par Marc Knobel

 

Lorsque nous avons appris que l’association Charente Palestine Solidarité a sollicité le Maire (PS) d’Angoulême afin d’utiliser à titre gratuit l’espace municipal de l’Hôtel Saint Simon entre le 10 et le 14 avril 2012, pour y exposer des photographies du reporter Frédéric Sautereau sur le Hamas dans la bande de Gaza, notre sang n’a fait qu’un tour. Nous avons su, de plus, que la municipalité d’Angoulême s’était empressée de répondre favorablement à cette demande. À la stupeur s’est ajoutée la consternation. La mairie d’Angoulême se déshonore. Pourquoi ?

1)         Certes, les photographies qui ont été prises par M. Sautereau sont belles. Mais, lorsque le sujet est grave, il faut ajouter des commentaires, pas simplement succincts, biaisés ou trompeurs.

2)         Or, dans une courte présentation, le photographe se demande si ce mouvement ne sera pas avec le temps reconnu, comme l'a été le Fatah dans le passé ? Comment peut-on ainsi se projeter sans mentionner ce que révèle l’idéologie criminelle du Hamas ? Sans indiquer ce qu’est son fil conducteur : sa charte ? Sans parler des liens qui unissent ce mouvement au régime des Mollahs iraniens, à la Syrie du tueur sanguinaire Bachar el Assad, au Hezbollah et à différentes organisations terroristes islamistes ?

3)         Comment peut-on exposer sur le Hamas, sans mentionner que ce mouvement a pris le pouvoir dans la bande de Gaza après un coup d’État sanguinaire et fratricide ? Des milliers de Palestiniens ont été exécutés par le Hamas depuis qu’il s'est emparé du pouvoir, des milliers sont encore emprisonnés et torturés aujourd’hui. En quoi ce mouvement est-il légitime ?

4)         Comment peut-on exposer sur le Hamas, lorsque l’on oublie de mentionner la dimension religieuse de ce mouvement terroriste ? Elle est totalement occultée dans le texte de M. Sautereau. Or, le Hamas est avant tout un mouvement terroriste islamiste, dont l'idéologie s'exprime dans un texte fondamental, sa charte, qu'il refuse d'abroger depuis plus de 20 ans. Cette charte dit, entre autres, (il faut la lire complètement, ce que beaucoup de gens refusent de faire par confort intellectuel) que les temps venus, il reviendra à chaque musulman de tuer les Juifs (article 7), ces mêmes Juifs qui sont habituellement décrits comme des « fils de singes et de porcs ».

5)         Comment ne pas rappeler et citer les articles les plus compromettants de cette charte ? Ces articles suintent la haine, le racisme, l’antisémitisme. Cette charte est à elle seule une déclaration de guerre au peuple juif.

6)         Comment ne pas mentionner que le Hamas veut détruire l’État d’Israël et exterminer son peuple ?

7)         Comment peut-on présenter des photographies de soi-disant « combattants », comme si l’objet photographié était neutre ? Faut-il rappeler que ces terroristes ont ensanglanté Israël, pendant des décennies ? Ils ont commis des attentats meurtriers terribles contre des écoles, des autobus, des discothèques, des restaurants... Les kamikazes du Hamas ont semé la mort, la désolation et la terreur en Israël et à Gaza.

8)         Comment ose-t-on présenter cette exposition dans le cadre d’une quinzaine culturelle palestinienne ? Réduire la culture palestinienne au Hamas, n’est-ce pas déshonorer ce peuple ?

9)         Comment ose-t-on dans ces temps difficiles, présenter une exposition qui pourrait réveiller de vieux démons et importer le conflit israélo-palestinien en France ?

10)       Comment ose-t-on présenter une organisation reconnue internationalement comme terroriste d’une manière aussi neutre voire élogieuse, en oubliant de mentionner que cette organisation est inscrite dans la liste des organisations terroristes du Canada, des États-Unis, de l’Union européenne et du Japon ?

11)       Quel est ce jeu perfide, qui consiste à pleurer sur les morts en participant à un rassemblement silencieux à Angoulême à la suite de la tuerie de Toulouse, tout en exposant quelques jours plus tard, avec quel aplomb et quel culot, les photographies des pires antisémites. Le Hamas a tué des Juifs, veut tuer des Juifs, en appelle au meurtre des Juifs. Quelle différence avec le tueur de Toulouse ?

12)       Pour toutes ces raisons, nous constatons la petitesse de la décision de la municipalité d’Angoulême. Exposer des photographies sur le Hamas, c’est aller à l’encontre de toutes les valeurs, de tous les principes, c’est, d’un trait et d’un seul, piétiner la République.

13)       À l’heure où des islamistes dangereux sont appréhendés en masse par la justice en France, on se rappellera qu’à Angoulême, la municipalité n’a rien trouver à redire à une exposition sur le Hamas, jugeant qu’il n’y avait là lieu à aucune polémique.

Nos réseaux sociaux en direct

#CultureJ – Bon anniversaire M. Itzhak Perlman.

Né à Tel Aviv le 31 août 1945 il est atteint de la maladie grave de la polio à l’âge de 4 ans. Il est aujourd’hui considéré comme l'un des plus grands violonistes du monde.

C’est très jeune qu’il décide de s’installer aux Etats Unis et de consacrer son temps à la musique. Diplômé de la prestigieuse école de Julliard à New York, le violoniste entame sa carrière au Carnegie Hall (NY) en 1963. Par la suite son art et son talent le fera voyager à travers le monde. Un succès qui lui à permit de jouer à de nombreuses reprises à la Maison Blanche ainsi qu’à la soirée d’investiture du Président Obama.
Il est notamment connu pour avoir été le soliste sur la musique du film La liste de Schindler qui a reçu l’Oscar de la meilleure musique de film.

Musique du film La Liste de Schindler : http://bit.ly/2bIZBOp

Voir l'article RTL : http://bit.ly/2cei2Nt

#CultureJ – Bon anniversaire M. Itzhak Perlman.

Né à Tel Aviv le 31 août 1945 il est atteint de la maladie grave de la polio à l’âge de 4 ans. Il est aujourd’hui considéré comme l'un des plus grands violonistes du monde.

C’est très jeune qu’il décide de s’installer aux Etats Unis et de consacrer son temps à la musique. Diplômé de la prestigieuse école de Julliard à New York, le violoniste entame sa carrière au Carnegie Hall (NY) en 1963. Par la suite son art et son talent le fera voyager à travers le monde. Un succès qui lui à permit de jouer à de nombreuses reprises à la Maison Blanche ainsi qu’à la soirée d’investiture du Président Obama.
Il est notamment connu pour avoir été le soliste sur la musique du film La liste de Schindler qui a reçu l’Oscar de la meilleure musique de film.

Musique du film La Liste de Schindler : http://bit.ly/2bIZBOp

Voir l'article RTL : http://bit.ly/2cei2Nt

The Yesha Council is in the final planning stages of an Amazon-like website to sell settlement goods abroad along with tours of the West Bank; 'allows us to reach the customer's house abroad without going through the whole route of delegitimization.'

#CultureJ – Bon anniversaire Mr. Itzhak Perlman.

Né à Tel Aviv le 31 août 1945 il est atteint de la maladie grave de la polio à l’âge de 4 ans. Il est aujourd’hui considéré comme l'un des plus grands violonistes du monde.

C’est très jeune qu’il décide de s’installer aux Etats Unis et de consacrer son temps à la musique. Diplômé de la prestigieuse école de Julliard à New York, le violoniste entame sa carrière au Carnegie Hall (NY) en 1963. Par la suite son art et son talent le fera voyager à travers le monde. Un succès qui lui à permit de jouer à de nombreuses reprises à la Maison Blanche ainsi qu’à la soirée d’investiture du Président Obama.
Il est notamment connu pour avoir été le soliste sur la musique du film La liste de Schindler qui a reçu l’Oscar de la meilleure musique de film.

Musique du film La Liste de Schindler : http://bit.ly/2bIZBOp

Voir l'article RTL : http://bit.ly/2cei2Nt

L’entreprise affirme que son processeur de 7ème génération est 70 % plus rapide qu’un ordinateur vieux de 5 ans

MTV célèbre les effets visuels « brillamment bizarres » de Vania Heymann et de Gal Muggia dans le clip « Up&Up »

#ISRAËL - Human Rights Watch : LES DIRIGEANTS PALESTINIENS IMPOSENT LEURS LOIS AUX MEDIAS

Arrestations abusives et charges criminelles injustifiées contre des journalistes qui expriment pacifiquement leurs critiques des autorités en place

Voir le rapport de l’ONG Human Rights Watch : http://bit.ly/2bPkVDr (Source Yedioth Aharonot)

Kanaan, a Middle Eastern eatery in the hip Prenzlauer Berg district, is winning Germans' hearts, minds and stomachs.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.