Inscrivez-vous à la Newsletter du Crif! : Recevez chaque jour une synthèse de l'actualité vue par le CRIF!
Afficher
Masquer

Inscrivez-vous en quelques secondes à la Newsletter du CRIF et recevez gratuitement chaque jour une revue de presse et des commentaires sur l'actualité préparés par le CRIF.

E-mail:

 

A l'issue de votre inscription, un e-mail de confirmation vous sera adressé.

Grand rassemblement
Jeudi 31 juillet à Paris

Grand rassemblement

Le CRIF et l'ensemble des organisations juives de France appellent à un rassemblement unitaire des...
Tribune

« Quatre mousquetaires » pro-Gaza en croisade contre Israël

 

LE MONDE du 20.08.2014

Par Claude Lanzmann (Ecrivain et cinéaste)

 

Cela s’appelle « l’échange inégal ». Eric Marty en avait impeccablement parlé dans le numéro 677 des Temps modernes. Pour récupérer et restituer aux siens un seul de leurs soldats, Gilad Shalit, otage du Hamas depuis plus de cinq ans, les Israéliens avaient rendu à la liberté 1 027 prisonniers palestiniens, purgeant de longues peines pour crimes de sang, la plus lourde étant la perpétuité, puisque la condamnation à mort n’existe pas là-bas : 1 027 contre un !

 

Et ce n’était pas le premier troc de ce type. Quatre ou cinq fois auparavant, la théorie de l’échange inégal avait déjà été mise en œuvre par des gouvernements successifs d’Israël – de droite comme de gauche. Nul alors, aussi bien parmi les parties qui s’étaient entendues sur l’échange que chez les vigilants et les sourcilleux, pointilleux comptables des méfaits d’Israël, ne s’était avisé de hurler à la disproportion, n’avait dénoncé le scandale ontologique de l’échange inégal, scandale parce qu’il impliquait au premier chef que les vies humaines n’ont pas le même prix !

 

La vérité est que, depuis la Shoah et la mort de six millions de juifs, qu’on a presque honte d’oser rappeler, les Israéliens accordent à la vie de chacun des leurs un prix sans mesure, une valeur telle que ce pays semble autoriser ses ennemis à exercer sur lui un chantage permanent, qui débouche sur des provocations de la pire espèce.

 

Ce n’est pas le lieu ici de disserter sur la relation unique entre le judaïsme et la vie qui, depuis la Shoah précisément, n’a cessé de croître et de s’approfondir. Mais ...

Lire la suite sur ...

 

http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/08/20/quatre-mousquetaires-pro-gaza-en-croisade-contre-israel_4473831_3232.html

Revue de presse

Sarcelles porte plainte contre des organisateurs de manif interdite

photo D.R

 

Publié par Libération avec AFP, le 20 août 2014

 

Des rassemblements propalestiniens se sont tenus dans cette ville de banlieue parisienne le 20 juillet, en dépit d'une interdiction préfectorale. Plusieurs participants ont déjà été condamnés à de la prison ferme pour violences.

La ville de Sarcelles a porté plainte contre l’organisateur d’un rassemblement propalestinien le 20 juillet, qui s’était tenu malgré une interdiction préfectorale et avait été suivi de violences, dirigées en partie contre les juifs, a-t-on appris mercredi auprès du maire.

«Dans la vie, il faut assumer les conséquences de ses actes», a déclaré à l’AFP l’édile socialiste François Pupponi, pour qui les organisateurs du rassemblement dans cette commune du Val-d’Oise ne peuvent pas prétendre avoir été débordés par les émeutiers pour échapper à leurs responsabilités.

 

 

Revue de presse

Un magistrat inquiété pour "diffamation raciale"

Publié Par Le Figaro.fr avec AFP le 21/08/2014 à 06:31

 

Un magistrat de la cour d'appel de Dijon est visé par deux plaintes pour "diffamation raciale" envers un couple de gens du voyage, selon l'avocat du couple, Me Dominique Many, qui confirme des informations de presse. Les propos incriminés par le couple auraient été tenus le 13 août lors d'une audience devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Dijon, qui devait statuer sur la prolongation de la détention provisoire de l'homme, soupçonné d'être l'auteur d'une série de cambriolages en Saône-et-Loire.

 

Le parquet de Dijon a confirmé à l'AFP la réception mercredi des deux plaintes mais n'a pas souhaité s'exprimer davantage sur l'affaire. Dans sa plainte, dont l'AFP a obtenu copie, le cambrioleur présumé de 53 ans accuse un avocat général de la cour d'appel de Dijon d'avoir, lors de ses réquisitions, proféré : "Cela concerne des gens du voyage qui comme chacun sait, ont fait du vol un mode de vie". Le plaignant, ferrailleur de profession, affirme également que le magistrat a dit : "Je les trouve attachants, ces gens du voyage, avec leur mode de vie fait de rapines et de combines en tout genre. D'ailleurs il est ferrailleur, c'est la débrouille, c'est la récup, ça veut tout dire".

 

Revue de presse

Le Hamas et ses compagnons de route en France

photo D.R

Le Monde.fr, le18.08.2014 par Richard Rossin (Ecrivain, ancien secrétaire général de MSF, co-fondateur de Médecins Du Monde, ancien vice-président de l'Académie Européenne de Géopolitique) fermerClasser

Quatre co-signataires, Rony Brauman, Régis Debray, Christiane Hessel et Edgar Morin, adressent une lettre ouverte à François Hollande dans Le Monde. Quand ils disent que le président français est « comptable d'une certaine idée de la France », il est licite de sourire, car ils reprennent une certaine idée du général De Gaulle contre lequel, en leur temps, ils n'avaient cessé de lutter. Pour autant ils ont raison, le président est représentatif de la Nation.

On peut effectivement mesurer une érosion certaine de l'image nationale quand ceux-là ont soutenu ouvertement le Hamas à plusieurs reprises. Ils adhèrent donc à son idéologie : refus de la démocratie, ostracisme des femmes, élimination des opposants, mise à mort des apostats, éducation de la haine, formation militaire des jeunes enfants, apprentissage du goût pour le martyr et la mort.

Il est donc urgent de rectifier cette image indigne qu'il y a à se cacher derrière les souffrances réelles des populations civiles et mettre en étendard les enfants. Pauvres gazaouis, boucliers humains sur place, boucliers moraux à Paris.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.