Inscrivez-vous à la Newsletter du Crif! : Recevez chaque jour une synthèse de l'actualité vue par le CRIF!
Afficher
Masquer

Inscrivez-vous en quelques secondes à la Newsletter du CRIF et recevez gratuitement chaque jour une revue de presse et des commentaires sur l'actualité préparés par le CRIF.

E-mail:

 

A l'issue de votre inscription, un e-mail de confirmation vous sera adressé.

Tribune
Publié le 4 Mai 2012

Grande-Bretagne et Écosse: le conflit du Moyen-Orient s'invite au débat politique Diabolisation, délégitimation : le maillage. Le cas de la Grande-Bretagne

L'emprise qu'ont les organisations anti-israéliennes se présentant comme pro-palestiniennes en Grande-Bretagne est confondante. S'y ajoute la cour effrénée et sectaire que font certains hommes politiques de gauche à la population musulmane du Royaume-Uni qu'ils entendent séduire en manifestant une haine profonde envers Israël et les Juifs. Cela se manifeste aujourd'hui à Londres à l'occasion de l'élection du nouveau maire de la capitale, mais de mille et une autres manières également là où le boycott anti-israélien est légal.

Une décision de boycott britannique de produits israéliens qualifiée d'historique

 

C'est avec une satisfaction évidente que l'agence de presse palestinienne Maan News rapportait le 29 avril dernier que selon le quotidien britannique The Guardian le distributeur de nourriture le plus important de Grande-Bretagne Co-Op vient de décider de « boycotter quatre compagnies qui exportent des produits venant de colonies israéliennes illégales....ce qui devrait concerner des contrats  d'un montant d'environ 350.000 £ ». Décision qui renforce un boycott déjà en place.

 

Ces compagnies israéliennes sont Agrexco, Arava Export Growers, Adafresh et Mehadrin.

 

Un porte-parole palestinien cité estime que les compagnies ainsi boycottées participent de « la colonisation de terres palestiniennes occupées qui est en cours et du vol de notre eau ». Ajoutant : « commercer avec de telles compagnies constitue un soutien majeur pour le régime d'apartheid d'Israël contre le peuple palestinien ».

 

Un membre du « Boycott Israel Network » - Réseau de boycott d'Israël – se félicitait que « Co-Op a été à la pointe pour que soit prise cette décision historique qui tient les sociétés pour responsables des violations israéliennes des droits de l'homme des Palestiniens ».

 

Rappel de Mann News : la campagne BDS doit se poursuivre jusqu'à ce que Israël...accepte de « mettre un terme à l'occupation des territoires palestiniens, accorde aux réfugiés leur droit au retour et en finisse avec la colonisation illégale ».

 

Autre rappel de l'agence de presse : « début 2000 Salam Fayyad a lancé le Fonds de la Dignité nationale » dont le but est de « mettre un terme à la vente de produits de colonies illégales ». Avec distribution de brochures détaillant les marques à proscrire. Bien que cela ne soit pas précisé, il faut se souvenir que toutes ces campagnes sont financées par les donateurs étrangers et donc les contribuables occidentaux. http://www.maannews.net/eng/ViewDetails.aspx?ID=480586

 

The Guardian termine son article en notant que les responsables israéliens accusent ces campagnes de boycott d'être menées pour « délégitimer » Israël, rappelant qu'une loi a été votée en juillet dernier qui permet de poursuivre en justice ceux qui appellent au boycott. http://www.guardian.co.uk/world/2012/apr/29/co-op-israel-west-bank-boycott?newsfeed=true

 

Quant au réseau « Boycott Israel Network », il appelle sur son site à écrire, à la Co-Op pour féliciter le distributeur de sa décision http://www.boycottisraelnetwork.org/?p=1059 Il précise, qu'il regroupe tous ceux qui entendent mener campagne http://www.boycottisraelnetwork.org/?page_id=2 pour répondre à un appel lancé par les Palestiniens en 2005. Ce sont 170 partis politiques, organisations, syndicats et mouvements palestiniens qui sont à l'origine de cet appel au boycott – là encore, soulignons que la plupart de ces organisations sont subventionnées par l'Occident -. Ils représentent, nous dit-on « les réfugiés, les Palestiniens dans les TPO – Territoires palestiniens occupés- et les citoyens palestiniens d'Israël. » http://www.boycottisraelnetwork.org/?page_id=225

 

On s'étonne, d'ailleurs, que tant d'énergie et de moyens soient consacrés par des Britanniques qui ont quantité de problèmes les touchant de près à ce boycott. Au mépris de leur intérêt bien compris.

 

La haine d'Israël et des Juifs un des éléments invoqués dans l'élection du nouveau Maire de Londres....ou du député George Gallaway

 

Tout aussi étonnante est cette composante du débat politique autour de l'élection du nouveau Maire de Londres car il s'agit de la haine d'Israël et des Juifs. Un sujet qu'examine Alex Joffe pour Ynetnews. http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4222885,00.html Deux candidats sont face à face : le Maire actuel, Tory Boris Johnson et un ancien Maire socialiste Ken Livingstone. Ce dernier avait qualifié un journaliste juif de « gardien de camp de concentration »ou dit lors d'un récent meeting politique que « les Juifs sont trop riches pour voter » pour lui. Il compte parmi ses amis Hugo Chavez ou un prédicateur musulman extrémiste Yusuf al-Qaradawi. Celui-là même qui avait été invité par l'UOIF pour sa grand-messe du Bourget, mais dont l'entrée avait été interdite en France par Nicolas Sarkozy http://www.lefigaro.fr/international/2012/03/26/01003-20120326ARTFIG00427-sarkozy-contre-la-venue-de-youssef-al-qaradawi.php

 

Des accusations bien réelles, mais qui provoquent la fureur de Ken Livingstone. Il prétend aujourd'hui que, concernant sa prise à partie d'un journaliste juif « l'on a fait des histoires pour rien », il dément avoir dit que les Juifs sont trop riches pour voter pour lui, alors que des participants au meeting politique qui l'ont entendu ont écrit au chef du Parti travailliste, Ed Miliband, lui-même juif, pour s'en plaindre. Quant à son amitié avec le prédicateur sunnite, elle prive selon lui qu'il serait « en avance sur son temps ». Ce qui ressort d'un article paru dans un autre quotidien britannique The Telegraph. http://www.telegraph.co.uk/news/politics/london-mayor-election/9229285/Ken-Livingstone-fury-at-concentration-camp-guard-jibe-was-a-huge-fuss-over-nothing.html

 

Alex Joffe souligne par ailleurs que Ken Livingstone a accordé un million de £ au Forum Islamique d'Europe. Forum extrémiste qui, par exemple, comme le relevait The Guardian, coorganisait en juillet 2011 une rencontre avec Raed Salah, un Palestinien qui aurait écrit un poème pour le Hamas dans lequel il qualifiait les Juifs de « microbes » ou de « singes », ainsi que d'assassins « de femmes enceintes et de bébés »http://blogs.telegraph.co.uk/news/andrewgilligan/100092424/extremist-ife-sponsors-a-man-who-calls-jews-germs-and-monkeys/

 

Un groupe de soutien musulman pour la candidature de cet antisémite travailliste était créé en 2008 et milite activement aujourd'hui pour la réélection de l'ancien Maire. Il accuse  la Maire actuel d'avoir « insulté les femmes, les Noirs et les musulmans » http://muslimsforken.blogspot.fr/

 

Ken Livingstone n'est d'ailleurs pas le seul homme politique anti-israélien et antisémite à être plébiscité par des organisations musulmanes. Alex Joffe mentionne le cas de George Gallaway, du Parti du Respect, qui vient d'être élu député. La raison d'être de ce nouveau Member of Parliament pour Bradford West où le vote musulman compte est la « cause palestinienne ». Lire la haine d'Israël. À titre d'exemple il participe aux convois « Viva Palestina » où les soutient http://www.thejc.com/news/uk-news/66842/viva-palestinas-gaza-aid-route-through-syria , estime que le Hezbollah n'est pas un mouvement terroriste et a reçu des mains du dirigeant du Hamas, Ismaël Hanyeh, un passeport palestinien.

 

Il a accusé Israël de procéder à « un nettoyage ethnique », d'être, entre autres, un « état terroriste », d'être vénal. Et, selon lui, c'est le Sionisme qui a provoqué l'antisémitisme de la Shoa http://prisonplanet.com/Pages/Sept05/130905Galloway.htm

 

Dans sa récente campagne il s'est flatté à mots couverts – il n'a jamais confirmé s'être converti à l'islam, semble-t-il - d'être un vrai musulman puisqu'il ne boit pas, alors que son opposant, lui, boirait, etc. http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/04/02/la-victoire-de-george-galloway-depute-pro-hamas-bouscule-la-politique-britannique_1679251_3214.html Arguments qui ont pris, semble-t-il...

 

Ce député qui ouvre certains meetings en lançant « Allah Ouakbar » soutient la candidature de Ken Livingstone à Londres http://www.thejc.com/news/uk-news/66689/galloway-im-openly-campaigning-ken-livingstone Il a épousé sa quatrième femme, autre militante de Viva Palestina, jeune musulmane indonésienne néerlandaise, juste après son élection http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2012/apr/04/george-galloway-maverick-approach-marriage Ils ont participé ensemble à des voyages de propagande anti-israélienne, y compris en Indonésie http://www.vivapalestina.org/indonesia/

 

Le Premier ministre écossais Alex Salmond participe de la diabolisation d'Israël

 

Dans la lutte conduite actuellement par l'Écosse pour se détacher du Royaume-Uni et accéder à son indépendance totale Alex Salmond, actuel Premier ministre écossais – First Minister- joue un rôle primordial. Or, ce dirigeant du Parti National Ecossais - SNP - affiche des positions anti-israéliennes claires. Ainsi soutient-il la campagne BDS. Il avait qualifié l'épisode du Marmara – des soldats israéliens violemment attaqués en abordant un navire d'une pseudo « flottille humanitaire » avaient dû se défendre contre leurs agresseurs – « d'atrocité en haute mer ».Et demandait « des sanctions contre Israël ».http://www.bdsmovement.net/2011/scottish-first-minister-6963#.T6EIgVJqM0U

 

Mais il n'avait pas attendu cet épisode pour demander une révision des relations commerciales avec Israël. C'était en 2010 alors qu'Israël avait été accusé d'avoir utilisé de faux passeports britanniques dans une opération qui aurait été menée à Dubaï.http://www.thejc.com/news/uk-news/30218/alex-salmond-calls-israel-trade-rethink

 

D'aucuns s'inquiètent du soutien apporté par le SNP au Hezbollah ou au Hamas http://biasedbbc.proboards.com/index.cgi?board=grump&action=display&thread=1323 Eton constate un déclin préoccupant de la population juive écossaise....http://www.thejc.com/news/uk-news/29617/special-report-the-decline-scotlands-jews

 

Il faut dire que la manifestation anti-israélienne bimensuelle autorisée devant le nouveau Parlement  écossais à Édimbourg a de quoi inquiéter...Des manifestants brandissant drapeaux palestiniens, panneaux en anglais ou en arabe et distribuant des tracts diabolisant Israël, se prononçant contre une frappe contre l'Iran, etc.sont encadrés par des forces de police qui viellent au non-déroulement de la manifestation. Des manifestants, portant pancartes, traversent même la rue pour entrer dans la cour extérieure du Palais de Holyrood où la reine Élisabeth II a sa résidence officielle en Écosse Trouble manifeste pour les visiteurs du site qui ne semble émouvoir personne...Le nombre d'organisations parties prenantes de cette manifestation est étonnant http://www.edinburghstw.org.uk/

 

Ce type de manifestation anti-israélienne institutionnalisée se déroule dans d'autres villes écossaises, bien évidemment, ce qui indique le degré de pénétration de cette idéologie...

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.