Francis Kalifat

Ancien président

Edito - Le mot du Président du Crif pour cette nouvelle année

03 January 2020 | 126 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Francis Kalifat a bien connu Robert Castel, durant les dernières années de sa vie. Ce fut une très belle rencontre, il garde en mémoire de beaux souvenirs. Francis Kalifat était présent à son enterrement. 

Martine Ouaknine est adjointe au Maire de Nice, déléguée au devoir de mémoire, à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, conseillère métropolitaine et départementale, présidente honoraire du Crif Sud-Est.

Pages

Actualité

Découvrez mon discours prononcé lors de la plénière de clôture de la 11ème Convention nationale du Crif, le 14 novembre 2021, en présence du Premier ministre Jean Castex.

Pages

Antisémitisme

J'ai recueilli pour la newsletter du Crif les réponses aux questions posées à cet homme qui, pris dans le tourment de l’histoire-celle avec sa grande hache dont parlait Perec- est resté libre jusqu’au bout des ongles

Retour sur le déchaînement de haines antisémites qui s’est produit l’été 2014, en France.

I was interviewed in English and French, on EJP , Tuesday, May 31, 2016.

J'ai été interviewé, en anglais et en français, sur EJP, mardi 31 mai 2016.

Suite à mon élection à la Présidence du Crif, j'ai répondu aux questions de Paul Amar, sur tous les sujets de préoccupations des Juifs de France.

J'ai été interviewé par Marc-Olivier Fogiel et Eléanor Douet, sur RTL, lundi 30 mai 2016, à la suite de mon élection à la Présidence du Crif.

Prix Nobel de littérature en 2002, l'écrivain hongrois Imre Kertèsz est mort à Budapest le 31 mars 2016. Son dernier livre, "L'ultime auberge" a reçu, le 22 mai 2016, le Prix Spécial du Jury 2016 du Salon du Livre de la Licra-Paris

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Jean Pierre Allali's picture
LECTURES
|
24 May 2016
Catégorie : France, Antisémitisme

Malka Marcovich et Jean-Marie Dubois publient un ouvrage original sur un thème peu exploré jusqu'ici:la contribution de la société des transports parisiens à l'organisation de la déportation des Juifs de France aux heures sombres de l'Occupation nazie

Lors du 9ème Salon du Livre de la Licra, deux écrivains ont reçu un prix

Là-bas, la crainte d'une menace russe est la principale raison qui exacerbe les passions identitaires.

 
Lors d’une allocution devant le Conseil de sécurité, Rafael Ramirez, représentant du Venezuela auprès des Nations-Unies, a lancé… « Qu’est-ce qu’Israël a l’intention de faire avec les Palestiniens ? Vont-ils disparaître ? Est-ce qu’Israël cherche à imposer une Solution finale sur les Palestiniens ? » 
 

Décryptage.

 

Deux historiens français l’ont fait et publient ce mois d’avril en collection Que Sais-je Les 100 mots de la Shoah.

"La Place de la République ne vous appartient pas".

Dimanche dernier, des militants du Collectif Anti Boycott se sont rendu face à une manifestation BDS.

Pages

Dans cette éditorial, je m'exprime sur les nombreux actes de haines survenus en France et dans le monde en 2019. Je formule également mes voeux de sécurité et de paix pour cette nouvelle année.

 

2019 s’est achevée avec son cortège de haines en tous genres (antisémitisme, actes anti chrétiens, racisme, actes anti musulmans, homophobie, violences faites aux femmes, féminicides......) laissant la place à 2020 que je ne peux qu'espérer meilleure comme chacune et chacun d'entre vous j'en suis sûr.

Comment aborder cette nouvelle année avec sérénité, lorsque résonne en nous le traumatisme des agressions passées?

Comment aborder cette nouvelle année avec optimisme, lorsque violences verbales ou physiques ont visé les Français juifs tout au long de l’année passée au seul motif qu’ils étaient Juifs ?
Antisémitisme violent, haineux, libéré, décomplexé, fait de vieilles rengaines, de rumeurs, de stéréotypes et préjugés tout droit sortis des poubelles de l’Histoire.

Comment aborder cette nouvelle année avec espoir, lorsque le fiel de l’antisémitisme se déverse avec malice sous le faux nez de l’antisionisme, encourageant et œuvrant à la disparition du seul État Juif ?
Ceux qui prônent cette nouvelle forme de l’antisémitisme portent les stigmates de la haine. Ils se servent d’Israël pour dire les mêmes mots, produisant les mêmes maux et exprimant une même haine : la haine des Juifs.

Comment aborder cette nouvelle année avec confiance, lorsque 2019 s’est terminée par une décision de justice consternante et incompréhensible, qui vient priver les enfants et la famille de Sarah Halimi, non pas de la condamnation de son assassin, que seul un jury populaire dans le cadre d’une Cour d'Assises pourrait ou pas prononcer au nom du peuple Français, mais du juste procès auxquels ils ont droit ? 

Pour répondre efficacement à toutes ces questions il faut changer de paradigme.

Compassion sincère, condamnation sans réserve et expression d’une solidarité pleine et entière, certes c’est important et nous y sommes sensibles, mais les mots ne suffisent plus, il faut des actes forts.

Le temps ne peut plus être à l’obligation de moyens. Il faut sans tarder se fixer une obligation de résultats et actionner tous les leviers de l’État: Police, Justice, Éducation... et l’ensemble de la société pour appliquer avec la rigueur que la situation impose le principe de tolérance zéro.

C’est à cette condition que l’on pourra mettre un coup d’arrêt à cette haine qui ronge notre société, que le chemin de la confiance pourra être retrouvé et que l’on répondra tant à l’insécurité vécue par les uns qu’au sentiment d’insécurité ressenti par les autres.

C’est avec cet espoir qu’à l’occasion de cette nouvelle année je forme le vœu qu’elle soit pour chacune et chacun d’entre vous une année d’épanouissement, de réussite, de bonheur, de sérénité.

Qu’elle soit l’année de la sécurité rétablie pour tous, partout en France.

Qu’elle soit une année de paix et de prospérité pour notre pays, et pour le monde.

Je forme enfin le vœu qu’elle soit pour l’Etat d’Israël, pays si cher à notre cœur, l’année de la paix dans la sécurité.

 

Francis Kalifat, Président du Crif