Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lectures de Jean-Pierre Allali - Réinventer les aurores, par Haïm Korsia

04 November 2020 | 317 vue(s)
Catégorie(s) :
France
Stéphanie Dassa's picture
Hommage à Claude Hampel
|
14 November 2016
Catégorie : France

« Il y eut un soir et il y eut un matin » Genèse1 : 5

Comme chaque année, l'association ASI/Keren Or que je préside, distribue des lunettes de vue en Israël aux plus démunis. Cette année l'opération s'est déroulée dans la ville de LOD.

En 2005, le fait religieux envahissait peu à peu et dans la confrontation, les cours de récréation. L’agitation religieuse commençait à provoquer des dégâts dont nous payons le prix lourd aujourd’hui.

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Cette période de fêtes juives en France, rime aujourd'hui avec contrôles de sécurtié et détecteurs de métaux

Une stèle en mémoire des victimes de la Shoah qui n’ont pas de sépulture, "ni ici, ni ailleurs", a été inaugurée dans le cimetière parisien de Bagneux.
Une cérémonie solennelle - et sous haute sécurité - qui, à Bagneux, dix ans après la mort d’Ilan Halimi, séquestré et torturé dans la cité de la Pierre-Plate parce qu’il était juif, était d’autant plus symbolique.

Dimanche 11 septembre 2016, j'étais l'invité de l'émission "30 minutes pour convaincre".

Le racisme qui frappe la communauté asiatique est insupportable.
 

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

Le Times of Israel a repris ma critique de la comparaison musulmans de France - juifs pendant la Shoah.

Je fais suite aux propos de Jean Luc Melenchon travestissant l'Histoire de France.

Aux côtés de Bruno Valentin, prêtre du diocèse de Versailles et Ahmet Ogras, vice-président du CFCM sur le plateau de BFM TV, j'ai réaffirmé mon sentiment d'horreur face à cet acte barbare qui s'est passé ce matin.

 

Dans quel monde vivons-nous et de quelle inhumanité est faite le monde ?

Retour sur le déchaînement de haines antisémites qui s’est produit l’été 2014, en France.

Pages

Actualité

Au théâtre de l'Atelier, Le livre de ma mère réveille les souvenirs et sublime la relation la plus sincère qui est donnée à l'homme de connaître.

Vendredi 23 février, j'ai rencontré Tomasz Młynarski, Ambassadeur de Pologne en France.

La première djihadiste française capturée à Mossoul par les forces irakiennes en juillet 2017, Mélina Boughedir, a été condamnée, lundi 19 février, à sept mois de prison pour l’entrée illégale en Irak. La cour pénale de Bagdad a ordonné la remise en liberté et l’expulsion en France de la jeune femme de 27 ans, sa peine étant couverte par sa détention préventive, rapporte Le Monde du 19 février. Qui sont ces femmes désintégrées, déstructurées et aveuglées par la propagande développée par les djihadistes et qui ont été des proies faciles. C'est ainsi qu'elles se sont déshumanisées et ont participé à cette orgie barbare et moyenâgeuse qu’est le djihadisme.

En tant que lecteur de la newsletter du Crif, bénéficiez d'un tarif préférentiel ! La place à 15 euros au lieu de 20 euros. Réservations par téléphone : 01 43 27 88 61 avec le code CRIF           

"On s'est dit au-revoir. C'était un au-revoir mais qu'y avait-il derrière cet au-revoir ?"

Dans leur numéro de janvier, le magazine Youpi, destiné aux enfants de 5 à 8 ans, a clairement laissé entendre à ses jeunes lecteurs qu' "Israel n'était pas un vrai pays".

"Je m’en vais vous mander la chose la plus étonnante, la plus surprenante, la plus merveilleuse, la plus miraculeuse, la plus triomphante, la plus étourdissante, la plus inouïe…"
 

 

En juin 2017, quelques mois après l'assassinat de Sarah Halimi, Francis Kalifat, Président du Crif, publiait cette tribune en hommage à Sarah Halimi, devenue le triste symbole de l'antisémitisme qui tue. 

Sarah Halimi, une retraitée a été battue à mort à Paris, le 4 avril 2017 et son calvaire a duré plus d'une heure. Et, il s'agit bien d'un meurtre antisémite.

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

Pages

Opinion

L'historien Laurent Joly publie un nouvel éclairage sur la collaboration de la France occupée à la déportation des juifs. Une œuvre magistrale.

Le Crif souhaite un prompt rétablissement à Jean-Pierre Allali suite à son récent accident et espère le retrouver très vite en pleine forme.

Par Chloé Blum

Invité's picture
Blog du Crif - Noé, reviens !
|
11 October 2018
Catégorie : France, Opinion

Pages

Réinventer les aurores, par Haïm Korsia (*)

 

Les Juifs de France ne réalisent pas toujours la chance qui est la leur d’avoir pour Grand rabbin et pour guide spirituel un homme jeune-il est né en 1963 à Lyon-, brillant et dynamique, un fan d’aviation qui effectua son service militaire dans l’armée de l’air à Toul puis à  Contrexéville.

Dans ce livre, Haïm Korsia se propose, comme le titre l’indique, de réinventer les aurores. Qu’est-ce à dire ? L’auteur s’en explique dès l’introduction de son bel ouvrage : « Réinventer les aurores, c’est retrouver le souffle des premiers matins de la République : s’éveiller et s’émerveiller, lucides mais jamais désespérés ». Il s’agit, à l’aune d’une longue fréquentation des textes bibliques et de la littérature profane, des acteurs de la vie politique, des poètes et de nombreux citoyens de toutes conditions, de faire le point sur l’état du monde pour envisager sereinement une nouvelle orientation, un nouvel élan, un nouveau départ. La poéthique, mot-valise qui allie poésie et éthique, bien épaulée par le judaïsme, qui joue le rôle d’avantage collatéral, un bonus, en somme, permet le regard neuf et énergique que Haïm Korsia se propose de jeter sur le monde.

À l’heure où la planète est complètement déboussolée par un mal aussi sournois qu’insaisissable, le Grand rabbin de France veut définitivement tourner le dos au renoncement. Face aux grandes questions que se pose le monde d’aujourd’hui, il veut échanger, espérer, rêver afin que de nouveaux possibles puissent être inventés.

« Vous ne trouverez pas ici le livre d’un Juif pour les Juifs, mais la réflexion que peut offrir un homme porteur de la part juive de la France, s’adressant à l’ensemble de ses concitoyens ». Et, pour le dire encore et autrement : « Je veux proposer un manifeste contre l’indifférence, un plaidoyer pour la fraternité, une politique de la jubilation et du bonheur retrouvé ».

Sous la plume alerte du Grand rabbin Korsia, on passe de Gaston Bachelard à Moïse, de Guillaume Apollinaire à Paul Valéry, des Maximes des Pères à la sociologie d’Émile Durkheim, d’Emmanuel Levinas à Emmanuel Macron, de Jacques Chirac à Élie Buzyn, de Hegel à Bernard-Henri Lévy et d’Abraham à Victor Hugo.

L’analyse de l’antisémitisme, notamment à la lumière de l’assassinat de Lucie Attal-Halimi, en avril 2017 ou des profanations de tombes juives conduit à affirmer, avec Charles Péguy, que nos âmes ne s’y habitueront jamais.

Haïm Korsia, dans sa monstration, n’hésite pas à prendre des exemples concrets : le combat des ouvriers de l’aciérie d’Ascoval, la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, la révolte des Gilets Jaunes, l’éventuelle transformation de l’ENA, l’écologie et la technologie, les problèmes du monde agricole et les promesses de l’intelligence artificielle. Ou encore la question des GAFA, la laïcité, la place de l’islam en France, le rôle de la SNCF et celui de la Caisse des Dépôts.

On croise au fil des pages Éric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon, Raphaël Enthoven et Marion Maréchal, Georges Hansel, mais aussi Rabbi Yehouda, Rabbi Chimon et Rabbi Yossi.

Une réflexion magistrale qui incite à une « espérance pour chacun ».

Époustouflant !

 

Jean-Pierre Allali

(*). Éditions Fayard. Mars 2020. 208 pages. 17 €.