Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Loi Avia : des paroles, et des actes

28 Février 2020 | 437 vue(s)
Catégorie(s) :
France

C’est l’histoire d’un mariage mixte raté. Un mariage entre une Juive et un Musulman, Julie et Sam. 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Portrait de Stéphanie Dassa
Hommage à Claude Hampel
|
14 Novembre 2016
Catégorie : France

« Il y eut un soir et il y eut un matin » Genèse1 : 5

Comme chaque année, l'association ASI/Keren Or que je préside, distribue des lunettes de vue en Israël aux plus démunis. Cette année l'opération s'est déroulée dans la ville de LOD.

En 2005, le fait religieux envahissait peu à peu et dans la confrontation, les cours de récréation. L’agitation religieuse commençait à provoquer des dégâts dont nous payons le prix lourd aujourd’hui.

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Cette période de fêtes juives en France, rime aujourd'hui avec contrôles de sécurtié et détecteurs de métaux

Une stèle en mémoire des victimes de la Shoah qui n’ont pas de sépulture, "ni ici, ni ailleurs", a été inaugurée dans le cimetière parisien de Bagneux.
Une cérémonie solennelle - et sous haute sécurité - qui, à Bagneux, dix ans après la mort d’Ilan Halimi, séquestré et torturé dans la cité de la Pierre-Plate parce qu’il était juif, était d’autant plus symbolique.

Dimanche 11 septembre 2016, j'étais l'invité de l'émission "30 minutes pour convaincre".

Le racisme qui frappe la communauté asiatique est insupportable.
 

Pages

Actualité

Il y a six ans (ndlr. : cet article a été rédigé en mars 2018), en mars 2012, à Montauban et Toulouse, sept vies ont été fauchées par un terroriste islamique, donc je me refuse à rappeler le nom.

Le 33ème Dîner du Crif a eu lieu mercredi 7 mars 2018.

Au théâtre de l'Atelier, Le livre de ma mère réveille les souvenirs et sublime la relation la plus sincère qui est donnée à l'homme de connaître.

Vendredi 23 février, j'ai rencontré Tomasz Młynarski, Ambassadeur de Pologne en France.

Pages

Opinion

Pages

Très nombreuses sont les voix qui se sont élevées pour souligner le danger que peut représenter la non régulation d’Internet.

Les réseaux sociaux sont peu à peu devenus à la fois le symbole de la liberté mais aussi l’expression de la haine sous couvert d’anonymat. Constatant ces dérives, il a été exprimé le besoin de mettre un peu d’ordre dans ce monde magique qui, parfois, tourne au cauchemar.

Il y a deux ans, lors du Dîner du Crif, le Président Emmanuel Macron, répondant à l’inquiétude générale concernant les débordements sur Internet, décidait la mise en place d’une mission dont l’objectif était de préparer une proposition de loi afin de lutter contre l’antisémitisme et la haine sur le Net. J’ai eu le grand honneur et le privilège d’en faire partie avec Karim Amellal et Laetitia Avia. Après six mois intenses de consultations, échanges, de concertations, nos conclusions ont été remises. Une proposition de loi a été écrite et rapidement la loi dite "Avia" s’est trouvée présentée devant l’Assemblee Nationale et le Sénat pour adoption.

Les différents scandales ayant pour support Internet nous permettaient de penser que, pour une rare fois, le vote serait quasi unanime et que très vite le projet deviendrait loi. Mais c’était sans compter sur la politique politicienne.

Les mêmes qui hurlaient leur indignation face aux dégâts causés par l’absence de régulation par les Gafas ont mis tout leur poids politique afin de vider le cœur même du projet en rejetant l’idée forte et essentielle du retrait sous 24 heures maximum de tous les contenus sous peine de sanctions financières très importantes. Ceux-là mêmes qui poussaient des cris d’orfraie à chaque scandale relayé sur les réseaux sociaux, se sont opposés à ce retrait essentiel à la protection des victimes en arguant de faux prétextes . La politique est belle et grande lorsqu’elle est libre et sincère. Parfois, nous pouvons nous inquiéter de la voir composer avec l’intérêt de certains aux dépens de l’intérêt de tous.

La liberté d’expression est un joyau que nous devons défendre par dessus tout mais cette belle et noble idée ne peut-être bafouée et utilisée contre la liberté de chacun. 

Notre loi, votre loi, la loi "Avia" doit être rapidement votée afin que la haine gratuite trouve devant elle un premier mur, construit par la République. 

Gil Taïeb 

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs - 

Le Crif vous propose :