#BlogDuCrif #Israel - "70 figures d’Israël 1948 – 2018"

28 Mai 2018 | 191 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

Un bébé palestinien a été brûlé vif et ses parents ont été grièvement blessés vendredi lorsque des extremistes israéliens ont mis le feu à leur maison en Cisjordanie.
Un acte abominable , Israel doit prendre toutes les mesures nécessaires afin d'éliminer le terrorisme juif.
 

Iran's Ayatollahs were behind the bloody attack that hit the Jewish community center in Buenos Aires in 1994 that killed 84 and injured 230.

Portrait de Invité
Droit de réponse
|
19 Juin 2015
Catégorie : Actualité

Hier Joel Amar nous a fait part de son analyse de la tribune d'A.B Yehoshua publiée dans Libération le 17 Juin dernier " Du bon usage du Boycott d'Israel".

Aujourd'hui, nous publions le " Droit de réponse " d' Alain Rozenkier, Président de " La Paix Maintenant"

Joel Amar analyse la tribune de l'écrivain A.B Yehoshua publiée hier dans Libération : " Du bon usage du Boycott d'Israel" 
Paru sur mediapicking.com

Viralité des messages, impunité des auteurs, Marc Knobel a choisi de faire le constat de la haine sur internet et de la responsabilité des réseaux sociaux.

Portrait de Invité
Retour sur les lieux du Crime
|
29 Avril 2015
Catégorie : Actualité

« Ne pas témoigner serait trahir», Pierre Laurent, journaliste, a participé à la commémoration du soulèvement du ghetto de Varsovie le 19 avril dernier. Article publié dans l'Est Républicain.

 

"Ce qui m'effraie, ce n'est pas l'oppression des méchants, c'est l'indifférence des bons" (Martin Luther King)

Tribune de marc Knobel publié dans le Huffinghton Post 

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Le Hors-série de L'Express numéro 28, "Regards sur l'Histoire" consacré aux Juifs de France a mis en émoi une partie de la communauté juive, François Heilbronn, professeur des universités associé à Sciences-Po Paris et Président des Amis français de l'université de Tel-Aviv lui a adressé deux lettres ouvertes publiées dans l'Arche.
 

 

 

Retour sur les événements qui sont intervenus en juillet 2014 et les manifestations propalestiniennes qui ont dégénéré.

Est-il pertinent de mettre en parallèle “antisémitisme” et “islamophobie”?
Non, cinq fois non:  Ni sémantiquement , ni historiquement,  ni sociologiquement, ni politiquement et encore moins juridiquement, ces deux termes et les deux concepts qu’ils sous-tendent, ne sont de même nature. Il serait non seulement faux, mais aussi dangereux pour tous, de les mettre en regard sur un même plan.

L'antisémitisme : les causes d'un Mal qui s'aggrave.

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

Pages

Lecture de Marc Knobel, Historien et Directeur des Etudes au Crif

Nos amis Jean-Pierre Allali, universitaire, écrivain et journaliste, membre du Comité directeur du Crif et Haïm Musicant, écrivain et journaliste, ancien directeur de notre institution, sont à l’œuvre. Ils publient cette fois un livre étonnant et attachant, intitulé « 70 figures d’Israël 1948 – 2018 », aux éditions Glyphe. De quoi s’agit-il ? Ce livre ne porte pas sur Israël à proprement parler, il s’attache plutôt et avec bonheur à peindre, dépeindre, commenter et parler de soixante-dix figures et personnalités diverses. Il s’agit plutôt de Juifs et d’israéliens qui ont marqué leur temps, qui ont marqué le judaïsme et/ou qui ont fait, qui font Israël.

Il y a d’abord ceux et celles qui ont forgé le sionisme et/ou l’histoire de ce pays, comme Théodore Herzl, Vladimir Zeev Jabotinsky, le créateur de la Légion Juive ; David Ben Gourion, qualifié dans le texte de « père pour la nation » ; Haïm Weizmann, le premier président de l’Etat d’Israël ; Golda Meir, l’héroïque grand-mère d’Israël ; Shimon Peres, le 9ème président de l’Etat d’Israël ; le regretté Yithak Rabin ; Menahem Begin, qui reçut le prix Nobel de la paix en 1978 et plus près de nous encore, le Président Reuven Rivlin et Benyamin Netanyahou, l’actuel premier ministre.

Viennent ensuite, les tableaux et les descriptions innombrables, celles d’intellectuels et artistes engagés, passionnés, libres et déterminés : les Abraham Bouli Yehoshua, Amos Oz, David Grossman, Ou Adin Steinsaltz.

Le troisième chapitre est intitulé « Héros d’ombre et de lumière » et le quatrième chapitre est nommé « Pour la cause ». Il est question ici des jeunes Ruben et Guédalia Finaly, par exemple. En 1945, refusant de rendre à leur famille deux enfants juifs, Robert et Gérald Finaly, qu'elle avait cachés, et dont les parents étaient morts en déportation, Antoinette Brun, directrice de la crèche municipale de Grenoble, les fait baptiser. Pour l'Eglise de l'époque, malgré les décisions de justice, ce baptême rend impossible tout retour au judaïsme. Il faudra huit ans de procédure, durant lesquels les enfants sont cachés dans diverses colonies et pensionnats, notamment grâce à la complicité de responsables catholiques, puis soustraits à la justice française et mis à l'abri en Espagne, pour que Robert et Gérald soient rendus à leur famille, en 1953. Une  autre notice porte sur l’otage Guilad Shalit; Hannah Szenes, une parachutiste qui trouva la mort au cours d’une mission pour sauver les Juifs de Hongrie pendant la Deuxième Guerre Mondiale ; ou plus près de nous, le pape des start-un, Yossi Vardi ou l'incontournable militant pour la paix, Abie Nathan. Il faut mentionner les belles notices sur le violoniste Itzhak Perlman ; la chanteuse Naomi Shemer ; Izhar Cohen, le premier israélien à remporter le concours Eurovision de la chanson ou la chanteuse arabe Nasreen Qadri.

Il faut remercier les auteurs de faire œuvre très utile. En se plongeant dans ce livre, l’on découvre et/ou l’on redécouvre les pans entiers de notre histoire contemporaine, les intrépides et les courageux, les vaillants et les braves, les penseurs, les intellectuels quelquefois inquiets et les artistes qui ont marqué leur temps et le monde.

 Marc Knobel