Francis Kalifat

Ancien président

Etiquetage des produits israéliens : Itw de Francis Kalifat dans Sputnik news

02 Décembre 2016 | 83 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

Un bébé palestinien a été brûlé vif et ses parents ont été grièvement blessés vendredi lorsque des extremistes israéliens ont mis le feu à leur maison en Cisjordanie.
Un acte abominable , Israel doit prendre toutes les mesures nécessaires afin d'éliminer le terrorisme juif.
 

Iran's Ayatollahs were behind the bloody attack that hit the Jewish community center in Buenos Aires in 1994 that killed 84 and injured 230.

Portrait de Invité
Droit de réponse
|
19 Juin 2015
Catégorie : Actualité

Hier Joel Amar nous a fait part de son analyse de la tribune d'A.B Yehoshua publiée dans Libération le 17 Juin dernier " Du bon usage du Boycott d'Israel".

Aujourd'hui, nous publions le " Droit de réponse " d' Alain Rozenkier, Président de " La Paix Maintenant"

Joel Amar analyse la tribune de l'écrivain A.B Yehoshua publiée hier dans Libération : " Du bon usage du Boycott d'Israel" 
Paru sur mediapicking.com

Viralité des messages, impunité des auteurs, Marc Knobel a choisi de faire le constat de la haine sur internet et de la responsabilité des réseaux sociaux.

Portrait de Invité
Retour sur les lieux du Crime
|
29 Avril 2015
Catégorie : Actualité

« Ne pas témoigner serait trahir», Pierre Laurent, journaliste, a participé à la commémoration du soulèvement du ghetto de Varsovie le 19 avril dernier. Article publié dans l'Est Républicain.

 

"Ce qui m'effraie, ce n'est pas l'oppression des méchants, c'est l'indifférence des bons" (Martin Luther King)

Tribune de marc Knobel publié dans le Huffinghton Post 

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Le Hors-série de L'Express numéro 28, "Regards sur l'Histoire" consacré aux Juifs de France a mis en émoi une partie de la communauté juive, François Heilbronn, professeur des universités associé à Sciences-Po Paris et Président des Amis français de l'université de Tel-Aviv lui a adressé deux lettres ouvertes publiées dans l'Arche.
 

 

 

Retour sur les événements qui sont intervenus en juillet 2014 et les manifestations propalestiniennes qui ont dégénéré.

Est-il pertinent de mettre en parallèle “antisémitisme” et “islamophobie”?
Non, cinq fois non:  Ni sémantiquement , ni historiquement,  ni sociologiquement, ni politiquement et encore moins juridiquement, ces deux termes et les deux concepts qu’ils sous-tendent, ne sont de même nature. Il serait non seulement faux, mais aussi dangereux pour tous, de les mettre en regard sur un même plan.

L'antisémitisme : les causes d'un Mal qui s'aggrave.

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

Pages

Suite à l'annonce de l'adoption de la directive de l'E.U sur l'étiquetage des produits israéliens le Crif a réagit à travers un communiqué, j'ai voulu dénoncer la décision française et l'obessession israelienne.

J'ai répondu aux questions de Sputnik news.

Alors que la France n’a fait que suivre les directives adoptées par l’UE en apposant un étiquetage spécifique aux produits en provenance des territoires occupés par Israël, celui-ci, appuyé par la communauté juive, dénonce une mesure «discriminatoire». Certains activistes appellent même à boycotter des produits français en Israël.



Apposer un étiquetage spécifique aux produits en provenance des territoires occupés par Israël : l'Union européenne le demandait, la France l'a fait, et elle est pour l'instant la seule. © AFP 2016 THOMAS COEX Israël relance la colonisation de Jérusalem-Est La décision du ministère de l'Économie et des Finances d'imposer aux distributeurs d'ajouter « colonie israélienne » sur les produits provenant des colonies de Cisjordanie et du Golana a fait réagir, et Israël se met d'ores et déjà à accuser la France de favoriser les boycotts anti-israéliens. L'ex-ambassadeur israélien aux États-Unis Michael Oren s'est aussi joint aux dénonciations de cette initiative de Paris. M. Oren appelle notamment à boycotter des marchandises françaises en Israël… « Les Israéliens devraient réfléchir à deux fois avant d'acheter des produits français », a-t-il écrit sur sa page Twitter.
 

Alors que la France n'a fait que suivre les directives adoptées par l'Union européenne, le président du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France) Francis Kalifat en a fait tout un plat dans une interview accordée à Sputnik, évoquant les conséquences pour la communauté juive en France et pour les relations franco-israéliennes que pourrait entraîner une telle initiative de la partie française. GINA SANDERS La France, le 1er pays européen à étiqueter les produits de Cisjordanie M. Kalifat a ainsi condamné ce « traitement discriminatoire appliqué au seul État d'Israël, alors que de nombreux autres pays sont concernés par des conflits territoriaux similaires ». Il craint en outre qu'un étiquetage spécifique aux produits en provenance des territoires occupés par Israël n'entraîne « le boycottage de la totalité des produits israéliens » et ne se traduise finalement par de l'antisémitisme dans la région.
 

En plus, selon le président du CRIF, la France a eu tort de s'essayer en colombe de paix alors qu'elle ne présente pas un exemple idéal à suivre : « La France prétend pouvoir jouer un rôle constructif dans le domaine justement de la paix en Israël (…).. La France n'est pas un modèle d'impartialité pour pouvoir prétendre ensuite jouer un rôle constructif justement dans cette recherche de la paix dans la région ». Comme l'Hexagone est le seul pays à avoir mis en œuvre cette directive, M. Kalifat est persuadé que Paris ne voulait que faire pression sur le gouvernement israélien. Pourtant, Israël n'envisage pas de s'abaisser au niveau de la France et ne veut pas boycotter les produits français. « Je ne souhaite pas que les produits français soient boycottés parce que je pense que le boycott, qu'il s'agisse des produits français ou des produits israéliens, est néfaste, et donc je ne pense pas qu'on puisse réagir à cette tentative de boycott en répondant par le boycott », a-t-il résumé.



Lire l'intégralité : https://fr.sputniknews.com/france/201612011028959730-etiquetage-france-israel/