Dov Maimon

Directeur de recherche au Jewish People Policy Institute (Jérusalem)

Présentation du Blog de Dov Maimon

19 Mars 2015 | 591 vue(s)
Catégorie(s) :
Opinion

Depuis des années, l’historien Marc Knobel a de salutaires obsessions et une puissante détermination. L’une de ses salutaires obsessions, sur laquelle il a beaucoup travaillé et mené de profondes recherches, est cette diffusion sans frontières, sans retenues et sans toujours grandes oppositions, des haines multi-formes qui s’entretiennent.

Pour comprendre cet accord entre l’Iran et les grandes puissances sous la direction stratégique des USA, il faut essayer de comprendre la nouvelle politique internationale de l’administration américaine

Eté 2014. Pendant 1 mois et 18 jours, Israël a vécu au rythme des alertes et d’une guerre qui ne dit pas son nom. Un an plus tard. Juillet 2015 : Que reste-t-il de ces jours d’angoisse ?

Le 23 juin dernier, l’Union des étudiants juifs de France a célébré son 70e anniversaire à l’Hôtel de Ville de Paris. Magie des réseaux sociaux, j’ai vécu à distance cette soirée avec enthousiasme et frustration. L’occasion pour moi de replonger dans mes années Uejf.

Comme chaque été, de nombreux juifs ont décidé de quitter la France pour s’installer en Israël. On parle de 8000 à 10 000 pour l’ensemble de l’année 2015. J’ai moi-même fait ce choix en 2013  et pourtant j’ai, plus que jamais, envie de parler de ceux qui restent. 

Dov Maimon rejoint les auteurs du Blog du Crif !

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

Partout en France, des crayons, des stylos et des feutres ont été brandis, les seules armes du courage et de la liberté contre d'autres armes qui tuent, qui souillent, qui meurtrissent à tout jamais.

Pages

Dov Maimon rejoint les auteurs du Blog du Crif !

Mot de l'auteur :
Dans le cadre d'une communauté juive française qui devient de jour en jour et de plus en plus transnationale, ce blog se propose d'être un écho en France et sur l'internationale des débats spécifiques qui animent la communauté émergente des français d'israël. En quelque sorte, une voix - délibérément non exclusive et certainement non representative - d'une partie des débats qui animent ces dizaines de milliers de français nourris de culture et de sensibilité françaises qui ont fait le choix de "s'expatrier" en Israël.
Cette communauté est plurielle comme est plurielle celle des juifs de France et celles des israéliens non francophones.
Certains sont venus "pour mettre fin à deux mille ans d'errance", d'autres par souci de pratiquer plus pleinement leur judaïté et d'autres encore par volonté de participer à  l'aventure humaine d'un peuple qui renait de ses cendres et décide de prendre en main son destin. Certains sont des enfants de la République dans l'âme qui aspirent à l'universalisme et d'autres se satisfont de vivre dans un immense ghetto relativement confortable en ne se souciant que moyennement des questions societales et environnementales qui interpellent l'humanité dans sa globalité. Dans une certaine mesure, la communauté des français d'israël est un microcosme de la communauté juive de la métropole.

 
Je remercie la direction du Crif de m'avoir invité à créer ce blog et j'invite à cette occasion les Frenchies de New-York, de Londres et de Montréal à nous faire vivre à distance un peu de leur quotidien.