Dov Maimon

Directeur de recherche au Jewish People Policy Institute (Jérusalem)

Retour sur un événement qui endeuille Israel

02 Octobre 2015 | 1129 vue(s)
Catégorie(s) :
Israël

Vendredi 21 octobre j'étais l'invité témoin du journal de Radio J peu après le vote abérrant à l'Unesco d'une résolution sur Jérusalem

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Un ouvrage sympathique et émouvant à découvrir.

Une grande passion pour Israël et pour le peuple juif.

I was interviewed in English and French, on EJP , Tuesday, May 31, 2016.

J'ai été interviewé, en anglais et en français, sur EJP, mardi 31 mai 2016.

J'ai été interviewé par Marc-Olivier Fogiel et Eléanor Douet, sur RTL, lundi 30 mai 2016, à la suite de mon élection à la Présidence du Crif.

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

 
Lors d’une allocution devant le Conseil de sécurité, Rafael Ramirez, représentant du Venezuela auprès des Nations-Unies, a lancé… « Qu’est-ce qu’Israël a l’intention de faire avec les Palestiniens ? Vont-ils disparaître ? Est-ce qu’Israël cherche à imposer une Solution finale sur les Palestiniens ? » 
 

Décryptage.

 

A Noël, les journaux français qui ont imputé aux Israéliens les difficultés des chrétiens à Bethléem ont passé sous silence l'attaque du Patriarche latin de Jérusalem par des émeutiers palestiniens musulmans dans la ville natale de Jésus. Une différence de couverture lourde de sens dans la période de Noël chargée de symboles.

A Noël, les journaux français qui ont imputé aux Israéliens les difficultés des chrétiens à Bethléem ont passé sous silence l'attaque du Patriarche latin de Jérusalem par des émeutiers palestiniens musulmans dans la ville natale de Jésus. Une différence de couverture lourde de sens dans la période de Noël chargée de symboles.

D'abord on critique, puis on dénie et pour finir on adopte. Laissons le temps au temps.

Conflit israélo palestinien, traitement médiatique, crise de l'information : analyse

Pages

Quand les larmes se transforment en espoir d'un monde meilleur.

J'étais comme des milliers d'autres à l'enterrement ce matin et comme à chaque fois, les paroles prononcées par les parents endeuillés sont d'une profondeur et d'une beauté sans pareil.
Nous étions tous paralysés par la peine et une tristesse sans nom.
Nous étions sans voix sous le soleil et attendions désemparés une esquisse de sens à ce nouveau drame qui frappait notre peuple et les meilleurs de ses enfants. La plupart savait déjà que le couple de jeunes parents assassinés étaient des gens hors du commun, les luminaires en devenir de la génération de demain, les maîtres de la Torah et de l'érudition séculaire, des êtres de gentillesse exceptionnelle et des parents adorables.
Encore une fois ce sont les mères endeuillées -elles-mêmes des femmes grandes érudites en Torah dont une a créé le centre d'étude pour femmes qui révolutionne la Halacha au quotidien avec l'accord des rabbins, qui ont su mettre les mots sur l'ineffable. Comme les mères des trois adolescents assassinés l'an dernier, comme le Rav Oury sherky le jour de Yom Hashoah, comme déjà Rackel Picard il y a des années, nous avons pu voir qui sont ces femmes qui dans les coulisses révolutionnent le peuple juif et forment leurs enfants à créer des familles d'exception. Grâce à elles, nous avons la plus belle jeunesse du monde.
 
Rien ne peut arrêter le sionisme, il est fait d'amour et de foi dans l'avenir et les assassins remplis de méchanceté et de calculs sordides de peuvent même pas en égratigner l'écorce. Ils peuvent nous prendre nos fils et nos filles et ils n'auront jamais notre âme. Ils n'ont que la violence, la jalousie et le ressentiment avec eux. À chaque enterrement, des centaines s'engagent en silence à créer des familles d'exception qui rempliront le monde d'amour et de présence divine. À créer des familles qui feront refleurir la terre d'israël et la rendront agréable à tous ses habitants.  
 
Aucune parole ou allusion à la vengeance n'a été entendue, aucune révolte contre les mystères de la Providence, aucune plainte contre le gouvernement. S'il fallait une preuve que le retour du peuple juif sur sa terre ancestrale est le mouvement le plus moral et le plus souhaitable pour l'humanité entière, il suffirait d'être présent dans un moment pareil pour comprendre l'âme qui habite ce projet exceptionnel.
Il suffirait à toute personne de bonne foi d'assister à un événement pareil et d'entendre l'amour qui passait entre les milliers de gens pleurant en silence et se refusant tout mouvement de révolte et de colère ou alors d'écouter les témoignages des parents endeuillés pour comprendre que ce mouvement n'a rien à voir avec la description qu'on en fait en Occident.