Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - À la mémoire des 14 victimes israéliennes du terrorisme islamiste

11 Avril 2022 | 99 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Au théâtre de l'Atelier, Le livre de ma mère réveille les souvenirs et sublime la relation la plus sincère qui est donnée à l'homme de connaître.

Vendredi 23 février, j'ai rencontré Tomasz Młynarski, Ambassadeur de Pologne en France.

Jean-Pierre Allali partage avec vous ses appréciations littéraires au fil de ses lectures. Aujourd'hui, il nous parle du livre de Dina Porat, Le Juif qui savait Wilno-Jérusalem : la figure légendaire d’Abba Kovner, 1918-1987.

La première djihadiste française capturée à Mossoul par les forces irakiennes en juillet 2017, Mélina Boughedir, a été condamnée, lundi 19 février, à sept mois de prison pour l’entrée illégale en Irak. La cour pénale de Bagdad a ordonné la remise en liberté et l’expulsion en France de la jeune femme de 27 ans, sa peine étant couverte par sa détention préventive, rapporte Le Monde du 19 février. Qui sont ces femmes désintégrées, déstructurées et aveuglées par la propagande développée par les djihadistes et qui ont été des proies faciles. C'est ainsi qu'elles se sont déshumanisées et ont participé à cette orgie barbare et moyenâgeuse qu’est le djihadisme.

En tant que lecteur de la newsletter du Crif, bénéficiez d'un tarif préférentiel ! La place à 15 euros au lieu de 20 euros. Réservations par téléphone : 01 43 27 88 61 avec le code CRIF           

Le 4 février 2018, le Crif et les Amis du Crif ont organisé un voyage de mémoire dans les camps d’Auschwitz-Birkenau. Près de 200 personnes ont participé à cette journée exceptionnelle, qui a marqué les mémoires de chacun. Une délégation d’élus et de personnalités publiques m'a également accompagné. Nous avons aussi eu l'honneur d'être accompagnés par Ginette Kolinka, réscapée d'Auschwitz.

En fin de journée, nous avons tenu une courte cérémonie d'hommages ponctuée de plusieurs discours et de prières animées par le Rabbin Moché Lewin. En conclusion de cette intense journée, le Shofar a resonné au milieu du silence etourdissant de l'immense complexe de Birkenau.

Depuis quelques semaines, le texte épistolaire de Sholem Aleichem a investi la petite – mais non moins prestigieuse – scène du Théâtre de la Huchette, à Paris.

Hier, je me suis exprimé sur la récente vague d'antisémitisme qui secoue la France. J'ai demandé à l'ensemble de la communauté nationale de faire front contre la haine antisémite. J'ai également rappelé l'importance pour la justice française d'appliquer des peines suffisamment lourdes pour être dissuasives.

De ce 9 janvier 2015, nous voulons retenir une autre image, cette belle image. Celle de Lassana Bathily.

Pages

Actualité

Le 34ème Dîner du Crif a eu lieu mercredi 20 février 2019

Depuis plusieurs années, le cinéma international ne cesse de plébisciter les cinéastes iraniens. Asghar Farhadi en est l’exemple même. Cependant, certains réalisateurs n’ont pas la chance d’être autant ovationnés.

Pour leur cinéma engagé, frontal et dénonciateur du pouvoir politique et du régime iranien, grand nombre de réalisateurs iraniens ont été, pour les plus chanceux, contraint à l’exil, tandis que d’autres en détention, subissent le triste sort réservé aux prisonniers iraniens.

Pages

Opinion

Bienvenue sur le blog La Chronique (pas tès casher) de Raphaela ! Sur ce blog, Raphaela vous propose ses billets d'humeur sur tout ce qui l'entoure, l'émeut, la touche, la fait rire et la révolte. Et elle a des choses à vous dire...

Les jolies colonies de vacances... Il fait beau, il fait chaud, ça sent vraiment les vacances ! Cette semaine, nous vous proposons une série d'articles sur les mouvements de jeunesse juifs en France ! Aujourd'hui, découvrez le parcours d'une ancienne E.I. !

Bienvenue sur le blog La Chronique (pas tès casher) de Raphaela ! Sur ce blog, Raphaela vous propose ses billets d'humeur sur tout ce qui l'entoure, l'émeut, la touche, la fait rire et la révolte. Et elle a des choses à vous dire...

 

Pages

En cette veille de Pessah, je veux avant tout rappeler la mémoire des 14 victimes israéliennes assassinées par le terrorisme islamiste.

Je pense à :

Doris Yahbas, 49 ans, mère de trois enfants

Laura Itshak, 43 ans, mère de trois enfants

Menahem Yehezkel, 67 ans

Moshe Kravitzky, 50 ans père de quatre enfants

Shirel Aboukrat 19 ans

Yazam Fallah

Amir Houri 30 ans

Yacov Chalom

Barak Lofen, père de trois enfants

Tomer Mored 27 ans

Eytan Magini 27 ans

Ils étaient Juifs, Chrétiens ou Druzes, des citoyens Israéliens lâchement assassinés. Tous victimes de la même haine qui, depuis des décennies, fait de chaque citoyen Israélien une cible pour le terrorisme islamiste palestinien.

Ils laissent derrière eux des familles endeuillées auxquelles nous devons penser lors des célébrations de Pâques et de Pessah.

Ces soirées ne seront vraiment pas des soirs comme les autres car il manquera, une mère, un père, un fils, une fille, un frère ou une sœur.

Que le ciel apporte le réconfort à toutes ces familles endeuillées.

 

Le second sujet que je veux aborder est le résultat du premier tour des élections présidentielles qui se sont déroulées ce dimanche 10 avril. Depuis des mois, nous assistions à une surenchère populiste et à une extrémisation des prises de position.

Ce que nous craignions s’est en partie réalisé :

Jamais l’extrême droite et l’extrême gauche n’ont été aussi haut et leurs scores cumulés atteignent près de 55% des votes.

Les Partis républicains se sont effondrés et risquent même de disparaître.

Un sursaut et une prise de conscience ont permis au président Macron d’être en tête mais tout reste encore à faire car le deuxième tour devra mobiliser toutes nos énergies.

Il est indispensable d’entendre le cri lancé par cette grande partie des Français qui ont peur et dont le pouvoir d’achat est rongé.

Battre le Rassemblement national reste et demeure notre priorité pour les semaines à venir car la France qu’elle nous prépare ne sera jamais la France que nous aimons, que nous servons et dont les valeurs se doivent d’être renforcées.Notre mobilisation doit être totale et j’en appelle aussi à celles et ceux qui se sont égarés.

Il est grand temps pour chacun de recouvrer la raison.

Les problèmes et angoisses de chacun se devront d’être traités lors de la prochaine mandature car à défaut ils alimenteront les extrêmes qui n’aspirent qu’au chaos et sont déjà en embuscade.

Le 24 avril soyons pleinement citoyens et faisons entendre la voix forte et ferme de la raison.

Bonne fête à tous

Hag sameah

 

Gil Taïeb

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs -