Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Affaire Dieudonné : que penser de ses excuses ?

16 Janvier 2023 | 298 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

Pages

Antisémitisme

J'ai été interviewé par Marc-Olivier Fogiel et Eléanor Douet, sur RTL, lundi 30 mai 2016, à la suite de mon élection à la Présidence du Crif.

Prix Nobel de littérature en 2002, l'écrivain hongrois Imre Kertèsz est mort à Budapest le 31 mars 2016. Son dernier livre, "L'ultime auberge" a reçu, le 22 mai 2016, le Prix Spécial du Jury 2016 du Salon du Livre de la Licra-Paris

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Portrait de Jean Pierre Allali
LECTURES
|
24 Mai 2016
Catégorie : France, Antisémitisme

Malka Marcovich et Jean-Marie Dubois publient un ouvrage original sur un thème peu exploré jusqu'ici:la contribution de la société des transports parisiens à l'organisation de la déportation des Juifs de France aux heures sombres de l'Occupation nazie

Lors du 9ème Salon du Livre de la Licra, deux écrivains ont reçu un prix

Là-bas, la crainte d'une menace russe est la principale raison qui exacerbe les passions identitaires.

 
Lors d’une allocution devant le Conseil de sécurité, Rafael Ramirez, représentant du Venezuela auprès des Nations-Unies, a lancé… « Qu’est-ce qu’Israël a l’intention de faire avec les Palestiniens ? Vont-ils disparaître ? Est-ce qu’Israël cherche à imposer une Solution finale sur les Palestiniens ? » 
 

Décryptage.

 

Deux historiens français l’ont fait et publient ce mois d’avril en collection Que Sais-je Les 100 mots de la Shoah.

"La Place de la République ne vous appartient pas".

Dimanche dernier, des militants du Collectif Anti Boycott se sont rendu face à une manifestation BDS.

Quel est donc ce mouvement qui s'est vu offrir une tribune hier au journal télévisé de France 2 ?

Lundi 11 janvier, à Marseille, un jeune turc de 15 ans attaquait à la machette un enseignant juif portant une kippa. Une affaire qui devait provoquer une grande émotion, et qui a inspiré à Jérôme Fenoglio, le directeur du journal « Le Monde », un éditorial remarquable. En voici un extrait : « Ce mal, il faut le considérer pour ce qu’il est : le produit des noces mortelles entre djihadisme et antisémitisme. Le terrorisme fondamentaliste (…) reprend tous les stéréotypes du vieil antisémitisme européen, accommodé à la sauce de l’heure, mélange de théories du complot importées du Moyen-Orient et transportées par Internet ».

A force de tenir des raisonnements primaires, ami de Gôôôôche, tu es devenu primaire

Ce soir, jeudi 22 octobre, France 3 diffuse à 23h15 « Profs en territoires perdus de la République ? »

Article de Dr Bruno HALIOUA Secrétaire Général de l’AMIF (Association des Médecins Israélites de France)

Pages

Opinion

À l’heure de la réconciliation Jérusalem-Ankara, retour sur l’histoire des Juifs de Turquie.

Pages

J’ai longuement hésité avant de prendre la décision de vous parler de « l’affaire Dieudonné » et de ses excuses, que j’estime, bidons. 

Je le fais, non pas pour une fois encore, rappeler que cet individu déverse depuis 20 ans, sa haine antisémite et sa détestation d’Israël, ni pour vous rappeler la multitude des procès contre cet ancien comique, devenu depuis 20 ans, un businessman dont le fonds de commerce sont la haine des juifs et le négationnisme, ni pour vous rappeler ses amitiés affirmées avec tous les fascistes néonazis et leurs adeptes. 

Non plus pour vous rappeler que lors des manifestations antisémites était arboré son lamentable ananas, expression de la négation de la Shoah. Et encore moins pour vous remémorer les quenelles, tout droit venues du salut nazi. 

Je le fais car ce triste personnage a, par sa parole, fait se libérer tous les clichés de l’antisémitisme et que par milliers ses adeptes se sont nourris de son venin allant pour certains jusqu’à passer à l’action antisémite et agresser des juifs. 

Dieudonné, par ses paroles, a armé les bras des tortionnaires d’Ilan Halimi comme l’a déclaré Ruth Halimi. Je parle de lui non pas pour rappeler ce que je pensais être une évidence, mais pour condamner avec force tous ses complices. Celles et ceux qui l’accompagnent depuis le premier jour de sa mutation « diabolique », et surtout ceux qui, pour faire le buzz, ont fait écho à cette lettre sans valeur et hypocrite qui a été présentée comme ses « excuses ». 

C’est à ces complices de l’escroquerie qu’il a montée que j’en veux. 

À ceux qui, se pensant Humanistes au grand cœur, veulent nous donner des leçons de tolérance. Qu’ils sachent qu’ils ont plongé dans ce piège dangereux qu’il leur a tendu. Certains mettant en avant leur judéité pour lui accorder un pardon. Qu’ils entendent bien que leur naissance au sein d’une famille juive ne les autorise en rien à se sentir investis d’une mission. Qu’ils se souviennent que tous les ennemis d’Israël et les antisémites tout au long de l’Histoire ont toujours trouvé des « bons amis juifs » pour les « légitimer ».

Qu’ils restent dans leurs cases d’amuseurs ou de chroniqueurs, voire pour certains de pseudo journalistes. 

Il existe suffisamment de sujets à traiter et de belles causes à défendre plutôt que de se positionner sur un sujet qui les dépasse, qu’ils ignorent et dont ils ne connaissent certainement pas l’historique.

Pour conclure, que Dieudonné M’Bala M’Bala fasse sa repentance en toute discrétion. Qu’il s’adresse directement à son public. Ces milliers d’êtres qui l’ont suivi et qu’il a contaminés.

Qu’il disparaisse et prenne sa retraite où il veut. 

Mais surtout qu’on l’oublie !

 

Gil Taieb 

 

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs -