Yonathan Arfi

Le nouveau Président du Crif, un militant juif et citoyen

Blog du Crif - Ce que nous devons à Mireille Knoll

12 Novembre 2021 | 132 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires !

 

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires ! 

Par Nicolas Bedos

Pages

Actualité

Pages

Antisémitisme

Quel est donc ce mouvement qui s'est vu offrir une tribune hier au journal télévisé de France 2 ?

Lundi 11 janvier, à Marseille, un jeune turc de 15 ans attaquait à la machette un enseignant juif portant une kippa. Une affaire qui devait provoquer une grande émotion, et qui a inspiré à Jérôme Fenoglio, le directeur du journal « Le Monde », un éditorial remarquable. En voici un extrait : « Ce mal, il faut le considérer pour ce qu’il est : le produit des noces mortelles entre djihadisme et antisémitisme. Le terrorisme fondamentaliste (…) reprend tous les stéréotypes du vieil antisémitisme européen, accommodé à la sauce de l’heure, mélange de théories du complot importées du Moyen-Orient et transportées par Internet ».

A force de tenir des raisonnements primaires, ami de Gôôôôche, tu es devenu primaire

Ce soir, jeudi 22 octobre, France 3 diffuse à 23h15 « Profs en territoires perdus de la République ? »

Article de Dr Bruno HALIOUA Secrétaire Général de l’AMIF (Association des Médecins Israélites de France)

" Une France antijuive ?
|
07 Mai 2015
Catégorie : Antisémitisme

"Une France antijuive ? "est le dernier livre de Pierre-André Taguieff. Marc Knobel rend hommage au talent et au courage de l'auteur à travers cette tribune.

Portrait de Invité
3 Questions à Marc Knobel
|
17 Avril 2015
Catégorie : Antisémitisme

Les auteurs du Blog du Crif se prêtent à un exercice de questions réponses " 3 Questions à ..."

Marc Knobel historien- chercheur nous parle donc de son engagement dans la lutte contre l'antisémitisme.

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Neuf ans après l’assassinat d’Ilan Halimi, voici la « chronique d’une barbarie et de ses conséquences médiatiques, politiques et judiciaires »,  par Marc Knobel, historien, chercheur, directeur des Études du CRIF

 

Retour sur les événements qui sont intervenus en juillet 2014 et les manifestations propalestiniennes qui ont dégénéré.

L'antisémitisme est comme une bête particulièrement enragée et puante. Il rôde, nous ne le savons que trop bien...

L'antisémitisme : les causes d'un Mal qui s'aggrave.

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

"Dites-moi que ce furent des cauchemars, que le monde s'améliore de jour en jour, que des flammes de lumière jaillissent en chaque point du globe."

Article paru dans le HuffinghtonPost.fr

Partout en France, des crayons, des stylos et des feutres ont été brandis, les seules armes du courage et de la liberté contre d'autres armes qui tuent, qui souillent, qui meurtrissent à tout jamais.

Pages

Opinion

Dès le début de l’offensive russe contre l’Ukraine, nous avons, le 23 février dernier, proposé à nos lecteurs, une étude sur les Juifs d’Ukraine. Depuis quelques jours, le conflit semble s’étendre à deux autres pays, la Finlande et la Suède. Nous vous proposons de découvrir les communautés juives de ces deux pays. Aujourd’hui, les Juifs de Finlande.

Pages

Je n'ai pas eu le privilège de connaître personnellement Mireille Knoll mais aujourd'hui je sais pourtant ce que je lui dois.

Hier soir, son meurtrier a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Une décision de justice n'est jamais une victoire. Ca ne peut malheureusement pas être non plus ici un acte de réparation. C'est en revanche une reconnaissance. En déclarant que "le caractère crapuleux a été alimenté par une haine en raison de l'appartenance", le verdict n'a éludé aucune des réalités de ce drame : oui, Yacine Mihoub a sauvagement tué Mireille Knoll. Oui, l'antisémitisme fut l'une des motivations de ce crime.

Ce que nous devons désormais à Mireille Knoll, c'est peut-être avant tout cette reconnaissance publique : il n'y a pas de petit antisémitisme. Il n'y a pas de préjugé ou de haine qui ne soient pas in fine dangereux. Il y a au contraire un dramatique continuum, qui à partir d'une "détestation larvée" des Juifs a mené à la violence barbare. Qui à partir de l'un des préjugés les plus éculés sur la prétendue richesse des Juifs a conduit au meurtre d'une personne âgée vulnérable.

Que ce précieux rappel nous vienne d'une rescapée de la Shoah, voilà qui n'est sans doute pas dû au hasard : son destin témoigne du fil continu qui lie tous les visages de l'antisémitisme à travers l'histoire contemporaine. Le parcours de son meurtrier, dont la cour a rappelé l'intérêt pour des livres à la fois sur Mohamed Merah, la Charia et Mein Kampf, ne dit pas autre chose sur la manière dont l'islamisme et l'antisémitisme du quotidien s'inscrivent dans les pas de l'antisémitisme historique.

On a souvent présenté symboliquement Mireille Knoll comme la "grand-mère de tous les Français", tant son visage souriant avait ému nos concitoyens. Assurons ce soir sa famille, et en particulier ses enfants et petits-enfants, que s'ils sont ceux qui doivent porter son deuil, chacun des Français pourra, on l'espère, entendre son ultime message.

Qu'au souvenir de Mireille Knoll soit associé celui de Sarah Halimi et de toutes les autres victimes de l'antisémitisme.

Yonathan Arfi