Richard Prasquier

Ancien Président du CRIF

Blog du Crif - Faut-il du charisme en politique ?

17 Février 2022 | 42 vue(s)
Catégorie(s) :
France

J'ai été interviewé par Marc-Olivier Fogiel et Eléanor Douet, sur RTL, lundi 30 mai 2016, à la suite de mon élection à la Présidence du Crif.

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Portrait de Jean Pierre Allali
LES STADES ET LE DATA
|
25 Mai 2016
Catégorie : France

Marc Perelman, auteur d'un livre percutant sur le passé trouble du célèbre architecte Le Corbusier, est aussi un spécialiste des excès du monde du football et, en général, des stades. Dans un petit ouvrage bien documenté, il se penche sur l'influence des "data" sur le public.

 

 

Portrait de Jean Pierre Allali
LECTURES
|
24 Mai 2016
Catégorie : France, Antisémitisme

Malka Marcovich et Jean-Marie Dubois publient un ouvrage original sur un thème peu exploré jusqu'ici:la contribution de la société des transports parisiens à l'organisation de la déportation des Juifs de France aux heures sombres de l'Occupation nazie

Lors du 9ème Salon du Livre de la Licra, deux écrivains ont reçu un prix

La cérémonie se déroulera demain mardi 19 avril à 17h30 au Mémorial de la Shoah à Paris en présence des ambassadeurs de Pologne et d’Israël.

A l'heure où le Front National réalise des scores historiques, la fête de Hanoukah rappelle que les forces politiques qui ne respectent pas les particularismes sont dangereuses

L'EI ne lésine pas sur les moyens et diffuse sur Internet sa propagande ignominieuse...

Il faut croire que certaines alertes ne veulent pas être entendues à temps

Souvent l’on oublie de parler d’eux

Au moins 128 morts à déplorer dans la vague d'attentats qui a frappé Paris vendredi 13 novembre

Portrait de Dov Maimon
Paradoxes de la politique israëlienne
|
09 Novembre 2015
Catégorie : France

"A vos crayons citoyens, à la politique citoyens. Si nous voulons que les choses se fassent il va falloir que certains d’entre nous se bougent."

Tel Aviv sur Seine : succès sur les berges et sur le net, opération réussie !

Portrait de Virginie Guedj-Bellaïche
Le dialogue renoué
|
29 Juillet 2015
Catégorie : France

Mars 2015, je suis à Bruxelles pour présenter mon livre écrit sous le pseudo de Sefwoman, « Je suis juive mais je me soigne ». Au fond de la salle, 3 garçons se marrent. Je parle de ma grand-mère et de service 98 pièces au liseré doré, de son refus de me parler de l’Algérie, des plats typiques, je les vois acquiescer. A la fin de la présentation, ils ont tous les trois le livre en main. « La dédicace c’est pour qui ? », « Ismaël ».

Célébrer le 14 juillet à Tel-Aviv – une occasion de célébrer la double appartenance culturelle et nationale sur un mode festif et joyeux.

Pages

Actualité
Portrait de Gil Taïeb
Nous sommes debout
|
03 Avril 2017
Catégorie : France, Actualité, Opinion

Samedi 1er avril place du Châtelet se sont réunies une centaine de membres du Collectif Boycott Israël

Francis Kalifat, the Crif President gave a speech at the annual Crif's dinner 2017. 

Le judaïsme indien est assez méconnu en France. Pourtant, il est d'une implantation millénaire. Il y avait environ 35 000 Juifs aux Indes lors de la création de l'État d'Israël

Johnny est malade. Oui, le grand Johnny. Lundi, la fille de Johnny Hallyday avait annoncé que son père souffrait d'un cancer avant de crier au piratage de son compte. Ce mercredi soir, c'est finalement le chanteur lui-même qui prend soin d'envoyer un mot sur Twitter pour rassurer ces fans. Si on lui a dépisté « des cellules cancéreuses » pour lesquelles il est « traité », il assure être confiant sur son suivi. "Mes jours ne sont pas aujourd'hui en danger, rappelle L’Express du 9 mars.

Cela paraîtra peut-être étrange à certains de mes lecteurs, mais j’aime Johnny, j’aime son timbre de voix, j’aime aussi certaines de ces chansons, je suis presque, presque un fan.

Pourquoi dans cette affaire, est-ce Bensoussan qui seul est poursuivi en justice et non pas simultanément Smaïn Laacher ?

 
"La culture est ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers", déclarait André Malraux. C'est pour toutes ses vertus que la culture est grande et qu'elle reste et doit rester un rempart contre l'obscurantisme, le racisme, l'antisémitisme et l'homophobie. De chaque création artistique doit jaillir une lumière. C'est à cela que doit aspirer chacun de ceux qui ont le bonheur de pouvoir créer ou d'interpréter une oeuvre. 

 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

L’Amitié judéo-chrétienne de France - dont plusieurs militants du Crif sont membres du Comité Directeur - a tenu dimanche 29 janvier son Conseil national, l’occasion pour nous de donner quelques nouvelles du front du dialogue.

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Un livre de Victoria Klem

Pages

Opinion

Par Chloé Blum

Portrait de Invité
Blog du Crif - Noé, reviens !
|
11 Octobre 2018
Catégorie : France, Opinion

Pages

Le discours de Valérie Pécresse au Zenith dimanche 13 février restera dans les annales de la communication politique comme un archétype de ce qu’il ne faut pas faire, entre un texte peu inspiré et une candidate qui peinait à incarner ce qu’elle appelait « sa » France. Échec qui se mesurait au délai de réaction de la salle quand le discours contenait des paroles appelant aux applaudissements.

La candidate jouait dans un registre qui n’était pas le sien, elle qui  avait montré beaucoup d’habileté dans les débats et qui avait une réputation d’excellente gestionnaire. Avec la personnalisation du régime, la politique du spectacle, l’obsédante référence au Général de Gaulle et à l’identité française, on lui demandait non pas un programme, mais  de sublimer les passions du public et de faire croire que sous sa direction les échecs feront partie du passé. De la pensée magique… On lui demandait une autorité charismatique, ce concept popularisé par le sociologue Max Weber qui a redonné vie à un vieux terme théologique qui a parcouru l’histoire du christianisme sous le nom de grâce.

Définir le charisme est difficile, constater son absence est plus simple : au Zenith, Valérie Pécresse en a manqué.

Il y a dans le charisme en politique un aspect viril et les femmes sont désavantagées par la tonalité de leur voix et par nos stéréotypes culturels. Ce n’est pas un hasard si Angela Merkel a été le contre-exemple du dirigeant charismatique. Chez elle, pas d’incantation, pas de théâtre. « Wir schaffen das, », « on va y arriver, » à propos de l’intégration des réfugiés, un modèle de  sobriété dans la communication….

Les Français gardent peut-être la nostalgie d’un souverain guérisseur d’écrouelles, même s’ils revendiquent un égalitarisme où chacun donnerait un avis sur tout y compris de ce qu’il ne connait pas. Il en est peu en tout cas qui pensent, comme François Hollande, qu’être Président de la République soit une activité « normale », où seule compterait la compétence technique.

Si le charisme est utile, à dose forte la ferveur est une épice enivrante, qui transporte les foules, mais peut libérer les pires instincts en subordonnant toute pensée  à la loyauté au chef. « Notre programme s’appelle Hitler » a été un slogan tristement efficace en Allemagne.

Le charisme est une notion relative qui peut en partie s’acquérir, se perdre et se fabriquer: les meetings à grand spectacle jouent le rôle ambigu d’accroche. André Tardieu, modèle d’homme politique rationnel et lucide, disait que n’importe quel minable parait un géant quand il est accueilli aux sons de la Marseillaise.

André Tardieu est oublié, comme l’est en Israël Levi Eshkol, Premier Ministre pendant la Guerre des Six Jours, dont on ne se souvient que par son allocution à la radio du 28 mai 1967. Alors que le pays vit dans l’angoisse d’un nouvel Holocauste, le Premier Ministre ânonne son discours,  bute sur les  mots, hésite et se reprend. Un désastre…

Eshkol avait créé le système d’adduction d’eau qui a fait fleurir le pays d’Israël et organisé comme secrétaire général de la défense, une armée équipée et bien commandée. Des documents récemment déclassifiés montrent son action de stratège politique au cours de ce mois d’une extraordinaire tension qui a précédé la guerre des Six Jours. Il a assuré le soutien américain en montrant qu’Israël avait tout fait pour éviter la guerre, il a résisté à la pression des généraux qui voulaient en finir au plus vite et laissé ainsi le temps d’une préparation optimale, il a assuré un consensus national en faisant entrer ses adversaires politiques  au gouvernement, et il a imposé au si populaire général Dayan la conquête du Golan à laquelle ce dernier rechignait. Cet homme compétent, affable et désintéressé n’était ni narcissique,  ni vitupérant. Il n’était pas éloquent et certainement pas charismatique.

Le prix qu’il a payé, c’est l’oubli des générations suivantes, mais il y a bien une vie politique en l’absence de charisme...

Richard Prasquier

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs -