Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Les démocraties se doivent d’être solidaires les unes avec les autres

02 Novembre 2021 | 29 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Le Hors-série de L'Express numéro 28, "Regards sur l'Histoire" consacré aux Juifs de France a mis en émoi une partie de la communauté juive, François Heilbronn, professeur des universités associé à Sciences-Po Paris et Président des Amis français de l'université de Tel-Aviv lui a adressé deux lettres ouvertes publiées dans l'Arche.
 

 

 

Retour sur les événements qui sont intervenus en juillet 2014 et les manifestations propalestiniennes qui ont dégénéré.

Est-il pertinent de mettre en parallèle “antisémitisme” et “islamophobie”?
Non, cinq fois non:  Ni sémantiquement , ni historiquement,  ni sociologiquement, ni politiquement et encore moins juridiquement, ces deux termes et les deux concepts qu’ils sous-tendent, ne sont de même nature. Il serait non seulement faux, mais aussi dangereux pour tous, de les mettre en regard sur un même plan.

L'antisémitisme : les causes d'un Mal qui s'aggrave.

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

Pages

Opinion

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Portrait de Stéphanie Dassa
Documentaire Sauver Auschwitz
|
23 Janvier 2017
Catégorie : Opinion

"Sauver Auschwitz ?" un documentaire diffusé le 24 janvier à 22h40 sur Arte 

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Le racisme qui frappe la communauté asiatique est insupportable.
 

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Depuis des années, l’historien Marc Knobel a de salutaires obsessions et une puissante détermination. L’une de ses salutaires obsessions, sur laquelle il a beaucoup travaillé et mené de profondes recherches, est cette diffusion sans frontières, sans retenues et sans toujours grandes oppositions, des haines multi-formes qui s’entretiennent.

Pour comprendre cet accord entre l’Iran et les grandes puissances sous la direction stratégique des USA, il faut essayer de comprendre la nouvelle politique internationale de l’administration américaine

Eté 2014. Pendant 1 mois et 18 jours, Israël a vécu au rythme des alertes et d’une guerre qui ne dit pas son nom. Un an plus tard. Juillet 2015 : Que reste-t-il de ces jours d’angoisse ?

Le 23 juin dernier, l’Union des étudiants juifs de France a célébré son 70e anniversaire à l’Hôtel de Ville de Paris. Magie des réseaux sociaux, j’ai vécu à distance cette soirée avec enthousiasme et frustration. L’occasion pour moi de replonger dans mes années Uejf.

Comme chaque été, de nombreux juifs ont décidé de quitter la France pour s’installer en Israël. On parle de 8000 à 10 000 pour l’ensemble de l’année 2015. J’ai moi-même fait ce choix en 2013  et pourtant j’ai, plus que jamais, envie de parler de ceux qui restent. 

Dov Maimon rejoint les auteurs du Blog du Crif !

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

Partout en France, des crayons, des stylos et des feutres ont été brandis, les seules armes du courage et de la liberté contre d'autres armes qui tuent, qui souillent, qui meurtrissent à tout jamais.

Pages

Je voudrais  exprimer ma colère face à la réaction du Quai d’Orsay concernant le terroriste franco palestinien Salah Hamouri.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce triste individu, il a été inculpé et condamné en 2005 pour avoir projeté de tuer le grand rabbin Ovadia Yossef revendiquant pleinement son appartenance au FPLP. Rappelons que sa libération s’est faite dans le cadre des échanges de terroristes pour sauver Gilad Shalit.

La semaine dernière, le ministère israélien de l’intérieur a annoncé la révocation de son statut de résident permanent. Une décision qui pourrait l’obliger à quitter Israel. Suite à cette décision, tous les groupuscules et partis islamo-gauchistes propalestiniens ont crié au scandale et cela ne nous étonne pas. Mais, pour ne pas déroger à ses réflexes propalestiniens, le Quai d’Orsay a annoncé « sa mobilisation forte » en faveur du terroriste. Une fois encore le Quai d’Orsay n’a pas manqué l’occasion de montrer la poursuite de sa politique arabe qui, rappelons-le, n’a jamais rien rapporté aux intérêts français. Comment est-ce possible, alors que nous ne cessons d’avoir des débats et des prises de position sur le besoin impératif des états démocratiques à être intransigeant face au terrorisme et que chacun aspire à rester maître chez lui, comment le Quai d’Orsay ose-t-il vouloir intervenir sur une décision prise par un État démocratique et souverain. Israël n’est le vassal de personne !

Son système juridique respecte les droits de tous les prévenus. Israël, exemplaire dans ce domaine, a le devoir de protéger son peuple et d’agir pour sa sécurité. Une fois encore, le Quai d’Orsay a manqué l’occasion de se taire. Comment peut-on admettre qu’il fasse d’un terroriste une icône à défendre alors que la France a saigné sous les coups du terrorisme islamique ? Cette déclaration du Quai d’Orsay ne fait que fournir du grain à moudre à ceux qui parlent de laxisme et de manque de courage.

En ces temps pré-électoraux, chaque déclaration et chaque action sont observées, interprétées et utilisées.

Plus que jamais les démocraties se doivent d’être solidaires les unes avec les autres.

Mesdames et Messieurs du Quai d’Orsay, oubliez donc ce terroriste sauf évidemment si votre crainte réelle est de le voir venir en France puisqu’il est rappelons-le franco palestinien.

 

Gil Taïeb

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs -