Bruno Halioua

Président de la Commission Souvenir du Crif

Blog du Crif - Les héros juifs de Pearl Harbor

07 Décembre 2021 | 219 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

Le Hors-série de L'Express numéro 28, "Regards sur l'Histoire" consacré aux Juifs de France a mis en émoi une partie de la communauté juive, François Heilbronn, professeur des universités associé à Sciences-Po Paris et Président des Amis français de l'université de Tel-Aviv lui a adressé deux lettres ouvertes publiées dans l'Arche.
 

 

 

Retour sur les événements qui sont intervenus en juillet 2014 et les manifestations propalestiniennes qui ont dégénéré.

Est-il pertinent de mettre en parallèle “antisémitisme” et “islamophobie”?
Non, cinq fois non:  Ni sémantiquement , ni historiquement,  ni sociologiquement, ni politiquement et encore moins juridiquement, ces deux termes et les deux concepts qu’ils sous-tendent, ne sont de même nature. Il serait non seulement faux, mais aussi dangereux pour tous, de les mettre en regard sur un même plan.

L'antisémitisme : les causes d'un Mal qui s'aggrave.

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

Pages

Opinion

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Le racisme qui frappe la communauté asiatique est insupportable.
 

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Depuis des années, l’historien Marc Knobel a de salutaires obsessions et une puissante détermination. L’une de ses salutaires obsessions, sur laquelle il a beaucoup travaillé et mené de profondes recherches, est cette diffusion sans frontières, sans retenues et sans toujours grandes oppositions, des haines multi-formes qui s’entretiennent.

Pour comprendre cet accord entre l’Iran et les grandes puissances sous la direction stratégique des USA, il faut essayer de comprendre la nouvelle politique internationale de l’administration américaine

Eté 2014. Pendant 1 mois et 18 jours, Israël a vécu au rythme des alertes et d’une guerre qui ne dit pas son nom. Un an plus tard. Juillet 2015 : Que reste-t-il de ces jours d’angoisse ?

Le 23 juin dernier, l’Union des étudiants juifs de France a célébré son 70e anniversaire à l’Hôtel de Ville de Paris. Magie des réseaux sociaux, j’ai vécu à distance cette soirée avec enthousiasme et frustration. L’occasion pour moi de replonger dans mes années Uejf.

Comme chaque été, de nombreux juifs ont décidé de quitter la France pour s’installer en Israël. On parle de 8000 à 10 000 pour l’ensemble de l’année 2015. J’ai moi-même fait ce choix en 2013  et pourtant j’ai, plus que jamais, envie de parler de ceux qui restent. 

Dov Maimon rejoint les auteurs du Blog du Crif !

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

Partout en France, des crayons, des stylos et des feutres ont été brandis, les seules armes du courage et de la liberté contre d'autres armes qui tuent, qui souillent, qui meurtrissent à tout jamais.

Pages

Il y a 80 ans, à Pearl Harbor, le 7 décembre 1941, une partie de la flotte du Pacifique, des États-Unis, était détruite lors d'une offensive massive commandée par le général Hideki Tojo lancée à 7h48. Cette agression a eu pour conséquence l'entrée des Américains dans la Seconde Guerre Mondiale. Ce jour là, 4 jeunes juifs américains ont fait partie des 2403 soldats tués. Il s’agit de Sherman Levine, âgé de 18 ans, d’Ira Weil Jeffery, âgé de 23 ans, de Louis Schleifer, âgé de 21ans et Alfred-Aaron Rosenthal, âgé de 21 ans.

 

A bord du cuirassé USS California

Ira Weil Jeffery qui était né le 8 mars 1918 dans le Minnesota s’était enrôlé dans l'US Navy le 30 août 1940. Il avait été affecté au service sur le cuirassé USS California le 25 juillet 1941.Quand l’attaque japonaise s’est produite, il a participé activement au combats sur l’ USS California  avant de succomber mortellement à la suite de l’explosion d’une torpille japonaise . En 1943, les parents de Jeffrey ont participé à l’inauguration d’un destroyer qui a pris le nom d'USS Jeffery. Un des loges du Bnai Brith de  Minneapolis a également été nommé Ira Weil Jeffery. Sur le même batiment Alfred-Aaron Rosenthal est né le 20 mai 1920 dans le Comté de Queens, New York.opérateur radio de 3 ème classe va également trouvé la mort.

Sur l’aéroport d’Hickam Air Field

L’aéroport d’Hickam Air Field est également la cible des avions japonais. Le  soldat Louis Shleifer se précipite sur le terrain pour aider les autres soldats à déplacer les avions. En voyant des avions japonais se diriger vers eux pour les mitrailler. Louis Shleifer sort son revolver et se met vainement à tirer sur les avions japonais avant d’être mortellement blessé. Il a reçu à titre posthume la prestigieuse Silver Star for Valor à titre posthume . En 1942, une cérémonie en son hommage a eu lieu sur le campus de Yeshiva College de Newark. Au même endroit le soldat de Première classe Sherman Levine, né le 29 juin 1923 dans le Comté de Cook, Illinois, est tué.

1000 soldats américains tués pendant la Seconde Guerre Mondiale

En ce 80ème anniversaire de l’attaque de Pearl Harbor, il est important de rappeler la mémoire de ces quatre premiers soldats juifs américains. N’oublions jamais que près de 550 000 soldats juifs américains ont servi sur tous les fronts, en Europe et dans le Pacifique et qu’environ 10 000 d’entre eux ont perdu la vie au combat...

Bruno Halioua