Blog du Crif - "Trop d'amour", une famille qui rit pour ne pas pleurer

14 Octobre 2021 | 302 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

Seuls, nous ne pouvons rien. Tous unis nous pouvons tout.

Réaction à la célébration du 20ème anniversaire de la mort de François Mitterand

Réaction à la célébration du 20ème anniversaire de la mort de François Mitterand

A quelques jour de notre Convention Nationale j'ai répondu aux questions de Sara Mesnel pour L'Arche 

A quelques jour de notre Convention Nationale j'ai répondu aux questions de Sara Mesnel pour L'Arche 

Comment les réseaux sociaux sont passés de l'effroi à la solidarité sans précédent avec les telavivim

Comment les réseaux sociaux sont passés de l'effroi à la solidarité sans précédent avec les telavivim

Les femmes, Daech et le Djihad
|
19 Novembre 2015
Catégorie : Actualité

« Une femme retranchée dans l’appartement, qui a activé son gilet explosif au début de l’assaut, est morte »

Vendredi soir en l'espace de moins d'une heure, la France a connu le plus grave attentat jamais perpétré sur son territoire. En l’espace d’une trentaine de minutes, des terroristes ont attaqué la capitale à 7 endroits avec une minutie et une détermination macabres. 129 morts, 350 blessés dont 100 dans un état très grave. Les chiffres donnent le tournis. Moins de 48 heures après cette nuit d’horreur, n’en déplaise à certains, il est juste le temps de pleurer.

Des visages sur nos morts
|
14 Novembre 2015
Catégorie : Actualité

Les réseaux sociaux se sont mobilisés pour retrouver les personnes portées disparues, ceux dont nous n’avions pas de nouvelles. Les Amis, les familles, les anonymes partagent descriptions, photos et espoir.

Portrait de Virginie Guedj-Bellaïche
#JeNaiPasPeur
|
14 Octobre 2015
Catégorie : Actualité

8H30. Au moment où les employés de la mairie qui font la circulation rangent leurs gilets jaunes, dans les classes, les écoliers ouvrent livres et cahiers. Alors que les hommes sortent de l’office du matin, croisant ceux qui distribuent l’édition du jour du quotidien Israël Hayom, les lycéens patientent à l’arrêt de bus, smartphone en main. Si le rideau de fer des boutiques est encore fermé pour une demi-heure, le cafetier lui prépare déjà son 17e café afour. Voilà à quoi ressemble la vie matinale à Raanana, petite ville près de Tel-Aviv. Et puis hier, mardi, tout a basculé.

Je suis Israélien, je suis Charlie
|
13 Octobre 2015
Catégorie : Actualité

Il est temps d'affirmer haut et fort que les islamistes veulent tuer des juifs !

Réaction suite à la nomination de l'Arabie Saoudite au Conseil des Droits de L'Homme.

L'Europe doit se mobilier pour le sort des réfugiés

Portrait de Olivier Rafowicz
Tel Aviv sur Seine
|
12 Août 2015
Catégorie : Actualité

La ville blanche sera à l'honneur demain sur les berges de Paris Plage

Pages

Opinion
Portrait de Gil Taïeb
Nous sommes debout
|
03 Avril 2017
Catégorie : France, Actualité, Opinion

Samedi 1er avril place du Châtelet se sont réunies une centaine de membres du Collectif Boycott Israël

On ne le dira jamais assez : la parution d’ouvrages de poésie, en général et dans le domaine juif en particulier est devenue assez rare pour qu’on ne salue pas avec plaisir la sortie d’un nouveau recueil. Dans ce nouveau livre, la peintre et poétesse Sarah Mostrel nous offre un ensemble de textes inspirés de la Bible et des textes fondamentaux du judaïsme.

Remi Huppert est un spécialiste des Juifs de Chine. On lui doit notamment Destin d’un Juif de Chine (1). Dans son nouveau roman, le judaïsme est toujours présent.

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Portrait de Stéphanie Dassa
Documentaire Sauver Auschwitz
|
23 Janvier 2017
Catégorie : Opinion

"Sauver Auschwitz ?" un documentaire diffusé le 24 janvier à 22h40 sur Arte 

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Le racisme qui frappe la communauté asiatique est insupportable.
 

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Depuis des années, l’historien Marc Knobel a de salutaires obsessions et une puissante détermination. L’une de ses salutaires obsessions, sur laquelle il a beaucoup travaillé et mené de profondes recherches, est cette diffusion sans frontières, sans retenues et sans toujours grandes oppositions, des haines multi-formes qui s’entretiennent.

Pages

"Trop d’amour". Le premier film de Frankie Wallach sort le 14 octobre sur canal plus !

 

Trop d’amour

Peut-on aimer de trop d’amour ?

« On n’aime jamais trop », vous répondra Julia Wallach !

Tant mieux. Car ce film, c’est une déclaration d’amour. Une déclaration de Frankie Wallach à sa grand-mère Julia.

Tout au long du long-métrage, en fil conducteur, l’amour est palpable. L’amour familial, l’amour filiale.

Il déborde et crève l’écran.

On le perçoit, on le ressent. Il nous touche.

On est immédiatement frappée par la relation privilégiée qu’entretiennent les deux femmes.

La sensibilité de Frankie émeut, sa profonde affection pour sa grand-mère, son admiration aussi.

Julia Wallach a 94 ans (aujourd’hui 96). Elle est rescapée de la Shoah. Elle a été déportée de Drancy à Auschwitz-Birkenau en avril 1943 par le convoi n°55. Elle a enduré la marche de la mort.

Julia est une survivante. Mais pas uniquement.

Julia est aussi une mère, une grand-mère, une femme, belle, rayonnante, drôle et intelligente.

 

Ce film, c’est un film dans un film. Une mise en abyme.

Pour les 94 ans de sa grand-mère Julia, Frankie décide de lui offrir « l’immortalité ». Elle souhaite en faire la vedette de son film.

On suit le processus créatif de Frankie, la préparation de Julia pour jouer son rôle tandis que le vrai film prend forme. La fiction se mêle à la réalité. 

Son téléphone à la main, Frankie filme. Elle filme Tout, Partout, Tous le temps.

Tourner ce film avec sa grand-mère, c’est avant tout des moments de partage. Des souvenirs crées, des images captées, des vidéos enregistrées… pour toujours.

Pourquoi ce besoin d’éternité ?
Pourquoi maintenant ?
Pourquoi Julia ?

Parce que le temps passe
Parce que l’âge progresse
Parce que le destin de Julia n’est pas ordinaire
Parce que la femme qu’elle est mérite d’être connue
Parce que la transmission doit avoir lieu, avant la disparition …

Elle offre l’éternité à Julia, à son histoire, par devoir de mémoire, mais aussi et surtout à la femme qu’elle est, à la grand-mère qu’elle est devenue et qui représente tant pour elle.

 

Ce film c’est une histoire de famille.

Une petite histoire qui s’inscrit dans la grande.

C’est l’histoire d’une complicité, entre une jeune fille et sa grand-mère.
C’est l’histoire d’un héritage, d’un poids, d’un traumatisme.
C’est l’histoire d’ « une famille qui se marre pour ne pas pleurer ».

Tous les thèmes sont abordés avec légèreté par Julia, y compris sa déportation.

Dans ce film, on rit avec la drôle et rayonnante Julia.

Puis on pleure aux côtés de la sensible et touchante Frankie.

Mais surtout, on s’amuse avec elles.

Trop d’amour ?

Non, jamais.

tda-36-1920x1080

Johana M.